Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

Il m'arrive de penser à me remettre avec elle pour la 3ème fois

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 269 lectures | ratingStar_218843_1ratingStar_218843_2ratingStar_218843_3ratingStar_218843_4

Aujourd'hui, je suis perdu, en aout dernier j'ai quitté mon amie, nous étions ensemble depuis un peu plus de 5 ans, nous vivions ensemble depuis novembre 2006, nous avons eu une premiere rupture, voulue par moi, 2 ans auparavant, nous nous sommes remis ensembles a peu pres 8 mois plus tard. A cette époque, en 2005, ma copine avait un stress énorme dut entre autre à la fin de ses études, mais aussi a des soucis dus a son travail qu'elle avait le WE. J'ai encaissé pas mal de son stress, j'étais en quelques sorte son catalyseur, seulement, comme tout lemonde j'ai mes limites, un jour ne sachant plus comment encaisser, j'ai alors "pété" un cable, en lui disant que je préférai qu'on en reste là pour le moment. Aujourd'hui je peut l'expliquer ainsi, alors qu'en aout dernier, c'est elle qui m'a rapellé que la rupture venait de moi… j'ai une mémoire qui me pose pas mal de problèmes. Bref, 8 mois plus tard nous nous sommes remis ensembles, quelques mois plus tard ma proprio vendant son appart, j'ai été contraint de chercher autre chose, c'est alors que naturellement, et "instinctivement", nous avons eu la même envie au même moment… vivre ensemble. Nous avons cherché, nous avons trouvé. Cela dit j'avais quand même une appréhension, ma copine à un carctère fort, trés prononcé, et sans ivre avec elle H24 c'était parfois difficile… je me suis dit "si tu n'essaye pas, tu ne saura jamais"… Comme elle n'avait pas encore trouvé d'emploi, nous avons loué l'appart à mon nom. Peut être me suis je trop focalisé sur mes craintes, mais du coup, le quotidien a fait son travail, un train-train c'es installé, certains traits de son caractère m'ont fait perdre confiance en moi et en mon utilité, j'ai essayé de la soutenir au mieux dans sa recherche d'empli, ayant confiance en ses objectif, ne remettant jamais en cause ses capacités et son entetement. Une première fois en avril, j'ai commencé à saturer. A ce moment, le principal de mes soucis, est que j'ai préféré en parler a quelques uns de mes potes plutôt que de lui faire part directement de ce que je ressentais. J'avais peur de ne pas dire ce qu'il faut, j'avais peur qu'elle ne m'aime plus… au final, voyant mon comportement changer, c'est elle qui m'a tiré les vers du nez, pour enfin savoir ce qu'il se passait… nous ne nous sommes pas séparés, nous avons beaucoup discutés, nous étions repartis sur de bonnes bases… mais trés vite, je me suis retrouvé "mal". A ce moment j'ai eu encore plus de mal a en trouver les raisons, je penses que par facilité, j'ai remis sur le tapis les choses caractériels que je ne supportais plus… l'impression de toujours mal faire, son côté manichéen, un certain manque de confiance. A cela il faut ajouter ce qui est sans doute le plus gros de mon probleme… a savoir que je vis trés mal avec mon passé. J'ai eu un "pére", que je ne peut mettre qu'entres guillemets car il ne m'a pas élevé comme il aurai dus… enfance violente, scène familiales violente, j'ai vu mon père alcoolisé sans plus aucun controle, j'ai sauvé la vie de ma mère, même mère qui a tentée par 2 fois de ne plus vivre… j'ai un père obsédé… collectionneur de magazine porno, aujourd'hui j'ai peur d'être mauvais comme il l'est, manipulateur comme il a su l'être, charmeur quand il faut, pour avoir ce qu'il veut… A cause de cela, je penses avoir abandonné mes projets de paternités, j'ai trop peur d'être un mauvais père… mais je pretextes que je trouve ça egoiste, que le monde dans lequel on vie est de plus en plus pourri… j'y crois moi meme au final, aors qu'en rencontrant ma copine, j'ai toujours voulu avoir mon premier enfant avant mes 30 ans… l'échéanche est là, je n'en ai aucun… En juillet, ma soeur c'est marié, ma copine etait là, même si je sais qu'elle n'aime pas l'ambiance qui règne dans ma famille, mais elle etait là, elle a brillé, elle a assuré… Ce soir là, elle m'a fait une déclaration comme jamais on ne m'en avait fait… qu'elle m'aimait a un point qu'elle ne se voyait pas vivre sans moi… Ca m'a rempli de joie, et dans le même temps j'ai eu peur ! Peur de ne pas être à la hauteur, j'avais le sentiment de ne pas mériter un tel amour, un tel dévouement, de plus de son côté, je sais qu'elle a envie de fonder une famille, d'avoir des enfants, de se marier… le mariage je ne suis pas pour, et pour les enfants, j'ai deja expliquer plus haut ce qui me me pose probleme… Au final je me suis donc dit qu'en restant avec je la freinais forcément dans ses projets, dans ses rêves… j'ai cumulés cette peur de mon passé, ma peur du futur, mon agacement du présent… est ce de la panique ? Est ce de la lacheté, un manque de courage… mais encore une fois j'en ai d'avantage parlé a mes amis plutot qu'avec elle… Le constat c'est fait rapidement, je devait rompre… Début aout, lors de la première semaine de son premier job, qu'elle avait enfin trouvé apres tant de perseverance… mon comportement, encore une fois louche lui a mis la puce a l'oreille… Je lui ai alors expliqué que mon amour avait changé, que je tenais à elle mais que ça ne fonctionnerai pas amouresement… Le mois d'aout fut horrible, nous avons vecus ensemble, en étant séparé, chambre a part dans un 50m2, dur à gérer, des ambiance froide… pas de bonjour, pas d'au revoir… bref, la liste est longue. Aujourd'hui elle est retourné vivre chez sa mère… a priori, ça ne s'est pas fait tout de suite, j'imagine a quel point cela a dus être dur… Fin aout, lors d'un de mes we dans ma famille, elle quitte l'appartement, meme si je le savais, mon apprehension est enorme quand je rentre chez moi, je craque. Aujourd'hui, apres plus de 3 mois de séparation, je ne me suis pas "réconcilié" avec cet appart, j'entame une recherche pour en avoir un nouveau, mais sans conviction, je cherche sans avoir donné de préavis, je ne m'y sent pas bien, mais j'ai du mal à ne pas y rester… Aujourd'hui, et depuis 3 mois, pas une journée ne passe sans que je penses à elle… la plupart des nuits je m'endors en pensant à elle, à sa mère qui probablement doit me détester. Tellement de choses me font penser à elle, de la plus futile aux choses qu'on a partagé intensement… Aujourd'hui j'essaye chaque jour de me convaincre que j'ai pris la bonne décision, que je l'ai fait d'une manière réfléchie, mais j'ai l'impression de ne convaincre que mes amis, ceux ci même qui n'ont eux que mon son de cloche… En octobre, j'ai entrepris un voyage tres loin, un trek avec 7 jours de marche, dans un pays dont je ne connais pas la langue, ou je ne connais pas les moeurs, tout m'y etait etrangé, jusqu'a certaines odeurs… je pensais réussir à me vider la tête… je n'ai pas su… meme en pleine foret a marcher avec difficulté… je pensais à elle… a ma famille… plein de choses dans tout les sens, mais elle m'accompagnait. Depuis 3 mois je me demande comment elle va… je me suis toujours douté qu'elle ne devait pas aller bien, mais je vouloir si elle n'etait pas trop dans le "rouge"… j'ai essayé plusieurs fois de l'avoir au téléphone, sans réponse, je ne me suis pas fait insistant… mais dernièrement, même apres avoir un semblant de news par un ami commun… je n'en pouvais plus, je lancais une messagerie, sur laquelle j'avais un peu de chance de la croiser… j'essayais tou sles jours… au cas ou. Une première fois vendredi je la vois connecté, je la salue, pas de réponse… Hier je tente à nouveau… là aussi, elle est connecté, un petit bonjour, no réponse… je chance ma phrase qui indique mon statut en mettant "sorry" avec son prénom… 10 min apres mon téléphone sonne… c'est elle. Nous avons commencé a parler, 40 min plus tard, nous avions chacn du travail… je la rapellerai le soir, pour enfin lui donner des explications plus correctes qu'au mois d'aout, l'entendre me fait toujours quelque chose… Je suis rentré, auprès de mes amis, ceux a qui je me confie le plus, je me suis rapproché d'eux pour qu'ils me rapellent les arguments que j'avais avancé en aout, ceux qui m'ont décidé a la quitter… Le soir, j'ai posé sur papier en suivant un plan tout ce que je pensais, pour une fois en essayant de structurer un minimum. Je lui ai tout dit, même ce qui me faisait peur. Nous sommes resté 4h au téléphone, souvents silencieux, il n'y avait aucune haine d'aucun côté… j'ai ressenti sa grande tristesse, 3 mois de son côté aussi ou pas un jour ne passe sans qu'elle ne penses à moi… elle ne voulait pas m'apeller, mais elle n'a pas sus faire autrement… elle m'a redit que ses déclarations de juillets etaient identiques… ce fut dur… Je n'ai pas envie de jouer avec elle… mais je sent qu'elle me manque… Est il raisonnable de m'imaginer repartir sur une nouvelle histoire avec elle ? … Est il raisonnable de lui dire que j'ai toujours des sentiments pour elle ? Quand j'envoie un sms a un ami pour me dire qu'elle me manque, il me répond "est ce elle qui te manque ou le célibat qui tre pèse ? "… bonne question… mais je sais qu'aujourd'hui, même si dans mes tentatives pour essayer d'assumer ma décision, je me disais que je retrouverai, j'ai un drole de "symptome" depuis la séparation, qui ne c'était pas présenté lors de la première rupture… je vois des filles tous les jours, métro, rer, rue, travail, les occasions ne manquent pas, souvent j'en vois une jolie qui m'attire plus qu'une autre, je la regarde, et alors là, trés vite… je lui trouve un defaut, c'est devenu quasi systématique… De plus communiquant beaucoup sur des sites dit communautaires, je fait beaucoup de "nouvelles rencontres", et je prend plaisir a partager mes passions, je suis tellement vite soulé par l'aspect "drague"… je n'y arrive pas… trés vite je trouve les personnes ininteressantes…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


218843
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages