Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

Il n'a jamais été attentionné envers moi

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 333 lectures | ratingStar_218204_1ratingStar_218204_2ratingStar_218204_3ratingStar_218204_4

Voilà bientôt 5 ans que je navigue entre deux eaux, au début, j'étais amoureuse, je ne dirai pas passionnément amoureuse, c'était plutôt une amitié amoureuse qui s'est développée au fil des mois. Je me suis donc engagée dans quelque chose que j'allais regretter amèrement et cela d'entrée de jeu et pourtant je pensais à l'époque que je pourrai accepter certaines choses comme son implication dans une secte. Il avait déjà deux enfants avec lesquels ça se passait moyennement bien, bien que là aussi j'ai eu du mal à m'investir, il s'en déchargeait sur moi. Au début, je faisais preuve de générosité envers tout le monde, puis voyant que ça tournait à sens unique, j'ai commencé à me sentir mal et avoir de moins en moins envie de faire plaisir. D'autant que tout ce petit monde trouvait ça normal. Certes, je me disais à l'époque, mon ex n'est pas riche et généreux mais il est serviable, on sort un peu, bien qu'il faille que je le motive en permanence et ses enfants aussi…

Finalement, au fil du temps, je me suis rendue compte aussi que je supportais de moins en moins son assiduité dans cette secte et qu'il gérait toute sa vie en fonction de celle-ci. Il avait un CDD minable très mal payé, mais il était heureux car à 16h, plutôt que d'être avec moi, il se rendait à sa secte. Moi, je le récupérai pour dîner, les bras ballants la plupart du temps. Donc pendant des mois, j'avais ses enfants chez moi deux week par mois et un week il le consacrait à ses activités, me laissant un week pour éventuellement faire quelque chose ensemble, ce qui n'était pas toujours le cas car il n'était guère motivé. J'ai vécu ça puis j'ai voulu rompre voyant que l'emprise dudit mouvement était trop importante pour lui et que ça commençait à générer de la tension dans le couple notamment à propos des contraintes. J'ai commencé à le frapper car il était d'une indifférence à toute épreuve et cela me rendait folle… Il me laissait monologuer des heures et pleurer sans rien dire à mes côtés, et même au pire il dormait… Après maintes remises en question, et beaucoup de concessions de ma part, et plusieurs ruptures, il revenait toujours et nous avons eu un enfant ensemble. Je m'en veux de ma faiblesse, car aujourd'hui encore, je n'ai pas pu m'empêcher de le frapper, je deviens comme une mégère, je hurle ma frustration, et tout cela sans parfois être capable de me maîtriser devant mon fils de 2 ans. En fait, je viens de subir beaucoup de chocs dans ma vie notamment, d'apprendre la double vie de mon père, ma confiance en les hommes était déjà très limitée, mais quel choc de voir mon père avec sa maîtresse en photo… Pour se rendre à sa secte mon ex a aussi usé de mensonges, que j'ai découverts, certes, il me jure sa fidélité. Mais en quelque sorte il a aussi une double vie car pour être un bon sujet, il faut beaucoup pratiquer, au détriment de ceux qui n'en font pas partis et on les exclue avec des pratiques obscures et des objets de culte que le non initié ne doit pas voir… Bref, il porte en permanence un boîtier dans une pochette en tissus qui est cousu sur un tee-shirt ça relève de la pathologie lourde et pour prendre une douche il faut exécuter un rituel d'une 30aines de minutes, ce cinéma à la longue m'a usée, mais malheureusement, j'ai eu un enfant avec cet homme. En plus, c'est un traître, il a donné mon adresse aux dirigeants de cette secte qui m'ont menacé de procédure par lettre recommandée avec AR de ne plus intervenir devant leur entrée. Je me suis trahie à moi-même car suite à ça, je voulais vraiment tourner la page et le quitter définitivement. En ces périodes de Noël, je suis un peu fragilisée par la mort de mon père cet été, le chômage, la nouvelle de double vie de mon père et peut-être de frère et s'ur dont j'ignorais l'existence, ma mère qui est un véritable boulet pour tout le monde, et la difficulté d'être une maman convenable quand tout s'écroule autour de vous. Je bouffe des somnifères depuis le mois de Juillet, j'étais arrivée à m'en passer dernièrement, puis on s'est remis ensemble et de nouveau, je me sens énervée, il y a plein de choses qui me plaisent pas chez lui, il est négligé, on a jamais pu être un couple spontané, l'envie de faire l'amour n'importe quand, n'importe où, je sais pas ce que c'est avec lui, car je suis souvent obligée de l'envoyer se doucher avant et il porte un maillot de corps en permanence. En fait, il m'étouffe que ce soit par son bordel qu'il met chez moi, son aspect négligé, il néglige sa santé depuis deux ans, le manque de conversation et de culture, bref, je me dis qu'est-ce que je fais avec un mec pareil qui me tire vers le bas plutôt que le contraire. Depuis que mon fils est né on a fait une seule sortie et c'est pour voir un film qu'il a choisi ! En fait, il n'a jamais d'argent bon j'acceptais mais même quand il en a, il n'est pas généreux pour autant et je dois pleurer pour qu'il me rembourse et s'il le fait on dirait qu'il me fait un cadeau… En fait, sa seule présence en elle-même c'est un cadeau. Donc j'ai souvent les nerfs, je me sens frustrée sexuellement, j'arrive pas à l'embrasser spontanément car le matin, il se lave rarement les dents, où il faut insister lourdement pour qu'il daigne faire un effort de très mauvaise grâce comme si c'était pas normal. Bref, je me suis rendue compte qu'au fil des mois, je n'éprouve plus aucun désir pour lui. J'ai cru que je pourrai accepter ça pour mon fils car c'est vrai que quand on est ensemble, je souffle un peu, il s'en occupe un peu et mon fils est tellement joyeux, il rit beaucoup avec son papa… Et en même temps, je me sens énervée en train d'étouffer avec un homme qui ne m'apporte plus rien, ni rêve, ni désir. En gros, je m'ennuie avec lui d'une force ? Comme il a souvent des problèmes financiers, ça limite beaucoup aussi, mais en plus, je me pose la question de savoir s'il vient pour moi ou pour le gîte et le couvert. J'avais encore un peu de tendresse pour lui, et hier, je me sentais très mal, mon père m'a tellement déçue, il ne m'aimait pas beaucoup, et jusqu'à sa mort, jusqu'à la fin je l'ai assistée avec mon frère et ma soeur, j'aurai aimé qu'il me dise qu'il m'aimait ou même que je sois enfin heureuse, qu'il me souhaite du bonheur à mon fils et moi… Rien n'est venu, il est mort dans la froideur de sa chambre de réa, j'ignorai à ce moment là qu'il avait toujours préféré sa seconde famille à nous qui étions un frein à ce qu'il refasse sa vie avec cette femme. Ma mère ne voulait pas divorcer et quand il a cherché à la quitter, je suis arrivée, autant dire qu'il m'a toujours détesté fortement, jamais un geste tendre affectueux, jamais un compliment, un encouragement… Bon il est vrai qu'il était souvent absent, mais j'ai beau cherché dans mes souvenirs… Pour en revenir à mon ex, je me demandais si je n'étais pas entrain de reproduire le schéma, donc avec plein d'émotion dans la voix, je lui ai raconté pour mon père, la douleur de ne pas être aimer, de savoir qu'il adorait la fille du fils aîné de sa maîtresse laquelle est morte dans un accident de voiture et que j'étais affectée… Cette été, je me souviens parfois je lui prenais la main sur son lit de mort, il voulait la retirer comme si ça le gênait, en fait, il avait peut-être pitié de moi, d'être aussi conne et sentimentale, rien n'est venu et aujourd'hui, je sais pourquoi. Mon ex lui-aussi ne m'a jamais dit qu'il m'aimait, pendant que je pleurais dans mon coin de lit, il n'a même pas fait mime de me prendre dans ses bras. J'étais effondrée, bien évidemment, j'ai commencé de ce fait à m'énerver et à lui faire remarquer qu'il s'en foutait lui-aussi de moi, qu'il était avec moi que pour le confort que je lui offre, mon appart est plutôt agréable comparé au sien qui est dans une cité pourrie… Bref, il disait rien en fait j'étais là dans ma douleur en train de chialer et le mec que je loge, que je dépanne régulièrement en fric, à qui je tape les lettres de candidatures, que j'ai longtemps nourri en période de galère, ne daigne même pas un mot de réconfort, pire il finit par s'endormir à côté de moi. Dans la pire indifférence, je le réveille donc et là il s'énerve, il a vraiment pas envie de se faire chier, il veut dormir, j'allume la lumière, il réagit à peine. Il me squatte en me laissant croire qu'on forme à nouveau une famille… J'avale 3 somnifères pour me calmer, il dit mollement "pourquoi tu prends ça ne prends rien" en fait il s'en fout, j'aurai pu m'ouvrir les veines à côté qu'il réagirait à peine ! Il a passé la nuit chez moi, j'ai dormi plus tard que d ? Habitude, il a mis un temps fou à se lever pour s'occuper de notre fils qui hurlait depuis un moment, j'étais dans la brume vu que j'avais pris les somnifères à 2h, notre fils a mis du chocolat au lait plein son lit, car il lui a donné en vitesse et est parti pour garer sa voiture. Il est donc resté chez moi comme si de rien n'était, et ce soir encore, il croyait que bobonne allait lui faire un bon petit plat. Je me suis de nouveau énervée et j'ai cassé un de ces haut-parleurs de voiture qu'il était en train de bricoler depuis des heures, Monsieur Zen qui n'est jamais énervé quand il s'agit de moi et qui me nargue même par son calme, a balancé ledit haut-parleur deux fois violemment sur le sol, faisant un trou dans mon parquet. J'ai eu peur pour mon fils, il faut que ça s'arrête, on a rien en commun, il n'est pas attentionné, jamais une fleur, jamais de surprise, quand il achète quelque chose à manger c'est uniquement ce qu'il aime, bref, je reproduis le schéma, j'ai eu un père qui m'a accordé très peu d'attention et m'a traité comme de la merde, je suis en train de continuer son ? Uvre avec un homme qui ne m'aime pas, qui m'utilise à des fins bassement matérielles et profite de ma naïveté et l'envie de former une famille pour mon fils. Bref, je suis désespérée. Finalement, je crois que je l'aime plus non plus ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


218204
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages