Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

Influencée, je l'ai quitté ... pourtant je l'aime.

Témoignage d'internaute trouvé sur forum-depression
Mail  
| 457 lectures | ratingStar_136755_1ratingStar_136755_2ratingStar_136755_3ratingStar_136755_4

Il ne me poussera jamais à boire rien que pour ma santé (Cf. Ci-dessus) , de plus JAMAIS il ne m'a poussée à boire auparavant je dois l'avouer !!!! Je pense même plutôt que c'est moi qui le poussais parfois, , enfin qui le tentait !!! J'ai toujours été très addictive pour beaucoup de choses contrairement à lui !!! (Comme beaucoup de personnes bipolaires malheureusement ! ).

Merci Danslalune et Citronelle.

Chaque jour qui passe me confirme ma désastreuse erreur (Pour tout avouer il n'y avait pas que le problème d'alcool à ce moment là, il y avait aussi tout d'abord un problème de jalousie… mais ma jalousie je travaille dessus ! C'est un défaut que j'ai, qui s'est déjà amoindrit avec le temps en travaillant dessus depuis de très nombreuses années déjà… et je continue à travailler dessus tous les jours… (Sauf que toutes les rares personnes à qui j'en ai parlé me disaient qu'il fallait que je sois jalouse etc… je préfère ne pas entrer dans le détail !!! ).

Après mures réflexions, ma décision est prise. Je vais tout faire (en douceur, progressivement, en prenant mon temps) afin de me remettre avec lui (s'il le veut bien encore, j'espère que oui si nous prenons notre temps) … car je pense sincèrement que j'ai fait une des plus belles conneries de ma vie en le quittant…

Mais j'étais mal dans ma tête, influencée, mes sentiments amoindris par la dépression (*) … je ne savais plus où j'en étais et je me suis laissée influencée par les conseils que de très nombreuses personnes chez les AA pour que je le quitte (en fait tous ceux avec qui j'ai parlé !!! Soit une vingtaine de personne ou un peu plus… à une seule exception près !!! ).

Et moi, j'étais tel un robot qui agit par une télécommande sur tout ce qu'on me disait (jalousie, alcool) … ce n'étais pas moi qui pensais… J'étais trop paumée à ce moment là… et je n'ai fait que descendre de mal en pis dans la dépression (ces ruptures n'ayant évidemment rien arrangé ! ) le temps qui a suivit jusqu'à être une vraie larve me sentant inutile et néfaste et que je veuille mettre fin à mes jours…

Maintenant que j'ai, fort heureusement, un peu remonté (beaucoup même car je reviens de très très loin… mais encore loin de ne plus être dépressive) mais enfin mes sentiments sont plus clairs, ils sont même évidents : ils sont ceux que j'ai toujours eu pour lui, et qui se sont consolidés avec le temps… Je l'Aime de tout mon Coeur !!!

Et le fait qu'il boive de l'alcool est sans doute un de ses défauts pour sa santé, mais un de ses très rares défauts car je ne puis compter ses qualités tant il en a de précieuses à mes yeux alors que ses défauts se compte sur le doigts de ma main ! Et n'étant plus aussi dépressive qu'avant je ne vois pas pourquoi je le quitterais à nouveau pour l'alcool après mûre réflexion !!! S'il évite pour quelques mois de boire lorsqu'on est ensemble et qu'on ne sort pas… et qu'il ne boit qu'en sortant… après tout c'est sa vie et sa santé… et il fait des efforts pour ne pas me tenter lorsqu'on est chez l'un ou l'autre… A chacun de faire des efforts de son côté : moi aussi je dois faire cet effort d'accepter qu'il puisse LUI boire de l'alcool sans que moi j'en boive, comme il accepte de ne pas en boire pendant quelques mois lorsqu'on est ensemble à la maison.

C'est tellement stupide de ma part de m'être séparée de mon Amour… mais ça m'était présenté comme tellement logique par les autres… et moi je ne raisonnais plus par moi-même sans même m'en rendre compte : j'adoptais le raisonnement des autres comme s'il était le mien propre !

Idem que pour l'alcool pour la jalousie : les rares personnes à qui j'en ai parlées me disaient d'une certaine manière d'entrer dans les rangs de la société, la façon dont il fallait que je réagisse, même si ce n'était pas ce que je voulais entendre, je faisais miennes les paroles des autres (qui je l'ai appris par la suite n'ont pas toujours été honnêtes envers moi sur ça et auraient donc pu m'aider !!! , notamment une personne en particulier… mais bref…) … mais pourquoi vouloir être comme tout le monde ? Je ne suis pas tout le monde : je suis MOI et maintenant que je remonte, je recommence à vouloir m'affirmer en tant qu'individu à part entière !!! .

Je suis pourtant loin d'avoir fini de remonter… mais j'étais tellement au fonds du gouffre que je ne voyais aucune lumière et me laissait "bêtement" guider par la pensée des autres, incapables que j'étais de construire mes propres réflexions… J'étais une larve (au moment des séparations) , j'e suis allée jusqu'à être complètement larvaire (impossible de quoi que ce soit bouger, parler… rien, sauf penser à me supprimer tant j'étais inutile et que je me sentais sans aucune valeur) …

Actuellement je vois une faible lueur au bout du tunnel, je sais vers où est la sortie même si elle est encore loin, je me sens encore comme une larve, mais en pleine transformation, telle la chenille qui va se transformer en papillon… mais lentement et sûrement… et ça, ça fait du bien !

J'en conclu en tous cas que ce n'est pas en pleine descente de dépression qu'il faut prendre des décisions importantes dans la vie, car on est incapable de raisonner vraiment par soi-même, on n'a même pas la concentration nécessaire à la réflexion, tous les sentiments positifs sont émoussés, seuls les sentiments négatifs persistent et même s'intensifient, on voit absolument tout en noir tant nous même que l'extérieur, et qu'on est on ne peut plus influençable ! …

Alors que ceux qui m'ont connue hors dépressions (il y a fort longtemps !!! ) savent à quel point j'ai mes opinions toutes personnelles et que je ne me laisse pas influencer !!! Je dirais que même moyennement dépressive (comme actuellement) déjà je revis au fonds de moi, je peux penser, raisonner, aimer, même si tout est très ralentit et que la concentration me manque fort souvent (Deux fois cette semaine'j'ai préparé à manger à mon chat sans lui donner car j'ai retrouvées des heures après les gamelles pleines au bord de l'évier prètes à lui donner : heureusement qu'il a toujours des croquettes à disposition… et aujourd'hui j'ai envoyé un e-mail sans l'avoir terminé… bref… c'est pas encore le top niveau ! Oupsss).

Bonne soirée et merci encore à tous ceux qui me soutiennent !

(*) : D'ailleurs cette année vers avril mon Amour a fait une dépression lui-même et ne savait plus où il en était dans ses sentiments… je ne savais pas non plus à ce moment là que ça avait à voir avec la dépression… Je llui ai juste dit que je comprenais, que ça pouvait arriver et qu'il prenne son temps pour y réfléchir. Seulement nous avons eu la chance qu'à ce moment là personne ne l'a influencé pour me quitter, contrairement à ce qui m'est arrivé !!! !
  Lire la suite de la discussion sur forum-depression.com


136755
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages