Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'organise un nouveau programme pour ma nouvelle vie

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 338 lectures | ratingStar_204106_1ratingStar_204106_2ratingStar_204106_3ratingStar_204106_4

J'ai 43 ans J'ai vécu avec la mère de mon fils pendant 10 ans.Aucune dispute tout semblait bien se passer, le bonheur.Puis un jour elle a pété les plombs comme on dit et elle est partie pour un autre. (Une famille de jeter en l'air pour une histoire qui a durée 1 an.) Je savais qu'il fallait vite réagir pour que tout le monde avance sans trop de problème surtout pour mon fils (2,5 ans.) Je suis donc vite passé à autre chose et ma haine je l'ai rapidement mis de cotés pour mon fils.Une nouvelle vie donc commenca.Après un divorce éclair et une vente de l'appartement rapide, j'avais maintenant deux vies. Une semaine du lundi au lundi, j'étais avec mon fils.J'avais conservé mes amis d'avant.C'était bon de se retrouver avec des gens que l'on a l'impression de connaitre depuis toujours.Ils etaient tous en couple et avaient eux aussi des enfants du même age.Nous avons grâce à eux passé de trés bons moments pendant les week ends, les vacances… Mon ex femme avait refait son lot d'amis et ne les revoyaient plus. Et l'autre semaine, j'avais une vie de célibataire avec des copains de boulot.Quand à 35ans on se retrouve d'une vie de famille à une vie de célibataire c'est pas facile, On ne se sent un peu largué, en décalage… mais on se force et on ressort.On m'appelait une semaine sur deux. J'ai eu cette vie pendant à peu près 2 ans puis j'ai fréquenté une femme de la même situation que moi.j'ai retrouvé ces émotions que l'on a quand on a 20 ans et qu'on découvre l'amour.Au bout de quelques mois, on a essayé de vivre ensemble mais c'etait je pense trop rapide, Son fils et le mien c'etait pas facile, on le vivait mal et les conflits commencaient à arriver.On a préféré se séparer 1 an après j'ai connu une voisine de mon age qui vivait seul avec sa fille en garde alternée elle aussi.Ca fait maintenant 5 ans que nous sommes ensemble.Pendant la première année, nous avions chacun notre appartement, 1 semaine on avait une vie de parents chacun de notre cotés et le week end on se retouvait tous les 4 c'etait super (mon fils avait à l'époque 6 ans et sa fille 10 ans). Et puis l'autre semaine nous vivions notre vie amoureuse comme un jeune couple.Pendant les vacances on partait tous ensemble, tout etait super entre les petits. Mais les adultes n' avaient pas tout à fait le même caractère. Si je dois la décrire, elle est féminine à 99 %.On avait beaucoup de bons moments mais aussi beaucoup de disputes.Elle ne s'entendait pas du tout avec le père de sa fille et ne supportait pas que pour moi ce soit le contraire.J'ai toujours eu le meme comportement avec la mère de mon fils : un peu froid mais correcte, quand on s'appelle on se dit bonjour ou quand je la vois je lui fais la bise et puis c'est assez bref, on parle de notre fils ni plus ni moins.Mais c'etait déjà trop, elle ne le supportait pas et beaucoup trop de disputes en découlaient.Aujourd'hui quand je veux appeler mon fils ou discuter de choses diverses le concernant, je me cache, je vais à la cave ou plus simple je fais ça au boulot. Puis il y a eu le tour de mes amis, pour elle c'etait le passé les amis que j'avais en commun avec mon ex femme donc ça n'allait pas.Si par malheurs, il y avait une phrase du style et ton ex ça gase ? C'etait l'effondrement.Elle n'a pas eu réellement le temps de les connaitre.On se voyait pas souvent, elle les trouvait sympas mais il y avait toujours des histoires.En plus, mes amis c'etaient aussi le parain et la marraine du petit et sa fille n'etait pas batisé, elle trouvait que ça servait à rien, que s'était ridicule. Dans ma tête, je me suis dis qu'avec le temps les choses changeraient… Après un an, nous avons décidé de vivre ensemble car même si il y avait des points négatifs on était malgrés tout heureux.Tout se passait bien, elle a beaucoup d'amis de par son boulot avec qui je me suis tout de suite trés bien entendu.Avec sa famille 3 freres et une soeur, nous nous voyons aussi souvent donc tout allait pour elle. De mon cotés, on est pas trop les uns sur les autres mais j'aime quand meme voir mes parents régulierement, passer 1 heure en coup de vent de temps en temps 2 à 3 fois par mois.Et un jour elle m'a bien fait comprendre qu'elle n'aimait pas trop ça surtout quand il y a sa fille, que les réunions familliale avec sa fille il fallait éviter. Avec sa fille c'est une lionne avec tous les dégats que cela peut poser.Jamais de complicité particulière avec le petit pour éviter je pense que cela ne froisse sa fille.Toujours trés correcte mais froide, pas de chaleur particuliere.Je vois bien qu'elle ne supporte pas trop que je m'occupe de mon fils, toujours à faire des réflexions, t'es trop si t'es trop là alors qu'elle faisait pareil de son cotés.Par exemple, au moment de le coucher, je le borde et je me suis mis à rester 10 mn avec lui le soir à discuter ou lire un bouquinQuoi de plus normale, mais j'ai vite arrêté car cela posait problème, mais qu'est ce que tu fais d'un coup c'est n'importe quoi etc… Ou le matin, il fallait faire aucun bruit le week end car la petite dormait et si par malheur mon fils tirait la chasse d'eau ou fermait une porte elle se levait, se collait devant la porte pour m'expliquer qu'il faisait du bruit.Ce sont des petits trucs, mais vous bouffent la vie au quotidien.Surtout quand vous connaissez les petits.Ils sont tous les deux sans histoire, s'entendent bien, pas de jalousie, trés matures, tout super ! Le matin au levé quand il etait levé le premier et moi derriere, j'avais trés souvent remarqué qu'elle ne lui disait pas toujours bonjour.C'etait génant et je trouvais ça incorrecte surtout quand on avait appris aux enfants à faire le bisous le matin ou le soir avant de se coucher.Je lui ai fais remarqué et depuis tout va bien, mais il faut toujours dire les choses pour que ça se passe c'est jamais naturel. Elle a toujours l'impression que sa fille etait lésé de quelque chose.Pourtant c'est pas le cas.Trés entouré par sa famille les frères la soeur.Mes rapports sont trés bons, elle est un peu réservé, je ne remplace pas son père mais je suis toujours là quand elle le demande.Les problèmes avec son père n'existait plus, je disais sans cesse à sa mère ne lui fait plus de réflexion, même si tu as raison, vous vous braquez tous les deux et ça n'a rien de bon pour la petite.Depuis c'est le calme plat de ce cotés et nous avons à temps pleins la petite avec nous car son boulot ne permettait au père de faire autrement. A tout cela il fallait rajouter les problèmes de jalousie avec mon ex femme qui perduraient et mes amis qu'on voyait de moins en moins.Je résume les choses mais il y a eu beaucoup trop de choses qui n'etaient pas simple. Puis elle voulu un enfant.Mais moi je n'en voulais pas, pas dans ces conditions, trop d'histoires beaucoup trop Trop fragile, il fallait faire attention à tout.Je le vivais de plus en plus mal.Non vraiment trop de disputes pour faire au milieu de tout ça un enfant.Un rien l'enervait, la gonflait.Les courses, les contraintes du travail, les dispûtent qu'elle pouvait avoir dans son travail avec ses copinesces freres et soeur, rien n'était simple. Malgrès tout cela on continua notre chemin ensemble avec toujours dans un coin de ma tête une touche positive que les choses finiraient par s'apaiser.Une recomposition c'est pas facile même si pour notre cas les problèmes ne sont pas causés par les enfants. Les projets font avancer les couples et nous décidames d'acheter un appartement ensemble.J'avais de l'argent de mon cotés je voulais le mettre sur l'apparte mais que cela figure comme un apport de mon cotés au cas ou les choses un jour tourne mal.Elle prit très mal la chose, j'étais un peu choqué de sa réaction et on en a plus reparlé, on a acheté un appartement et mon argent a servi à la restauration de celui ci, à partir en congés, prendre du bon temps et la vie continua ainsi.Je ne suis pas du tout matérialiste mais il me semblait normale quand on a de l'argent et un enfant de vouloir un minimun de sécurité.Mais c'est délicat de parler de tout cela surtout si la personne ne comprends pas. On a acheté donc notre appartement et pour cloturer le tout on s'est marié.On a fait la fête avec ses amis et ce qui me restait des miens et nos familles.C'etait super enfin presque, le soir en repartant de la fête la maraine m'a remise un cadeau pour l'anniversaire de mon filsElle avait depuis pas mal de temps ce cadeau mais je repoussais toujours la date pour ne pas qu'il y est d'histoire.En rentrant donc à la maison vers 6 heure du matin, j'ai eu droit à 2 heures de disputes suite à ça.Que c'etait n'importe quoi d'avoir un parain une marraine, que sa fille n'en avait pas et qu'elle ne veut pas de réunion familliale avec ma famille pour fêter les anniversaires, que c'est mieu de faire ça chacun de son cotés car sa fille est plus grande et que tout le monde s'en fout, qu'on ne va pas s'occupere d'elle.Elle disait que sa fille est super et que mon fils répète tout et que si et que là ? Elle avait trop bu c'est clair, beaucoup d'angoisses de sa part !!!! J'etais anéanti et j'ai réalisé que j'avais fais une grosse bétise avec elle, que c'etait plus profond que ça. Bon l'ardoise est longue et aujourd'hui, 2 ans après je ne vois plus mes amis.Parrain et marraine des amis trés important pour moi ne sont plus, du jour au lendemain je ne les ai plus vu.Ils ont rien compris, moi je me sens lâche d'avoir pris des chemins faciles pour gagner ma tranquilité.En faite j'ai éliminé tout ce qui pôuvait faire des disputes. Mais une chose est claire mon fils reste intouchable et je ne supporte plus le moindre égoisme de sa part.Je deviens dur de plus en plus dur lorsque les choses ne me semblent pas juste.Trop d'histoire sur tout Un jour, j'ai voulu partir, divorcer.C'etait presque fait, je restais dans l'appartement le temps de le vendre et on avait trouvé un appartement.J'ai fais son déménagement, tout était ok et au moment de franchir le pas elle s'est écroulé, a pleuré, m'a supplié et j'ai eu pitié certainement encore un peu d'amour.J'en ai profité pour mettre les choses à plat et on est reparti se donnant une dernière chance.Mais on ne change pas les gens et c'est toujours pareil c'est un dialogue de sourd.Toujours de la jalousie de l'égoisme des plaintes en continu sur tout. Depuis quelques années ma mère à la maladie d'azheimer et mon père s'en occupe tout seul.C'est très dur pour mon père qui à 75 ans et qui en parait maintenant 80 .C'est difficile pour moi de passer le week end.Alors je passe tous les mardi à midi pour manger avec eux.Je reste à l'écoute du mieu que je peux avec le peu de temps que je leur accorde. Il y a 2 mois, j'avais à m'occuper d'une réunion de copro un samedi après midi pour mon père.J'ai averti ma femme une semaine à l'avance.Mais le samedi arrive et ses amis proposaient une balade.Seule, elle ne voulu pas la faire et me demanda malgrès tout d'y aller avec elle.Je ne pouvais pas, elle m'a dit alors et qu'est ce que je vais faire moi alors… Les choses ont fini en dispute et je suis allé à la réunion pour mon père. On s'est plus parlé pendant 1 mois et j'avais de plus en plus envie de tout arrêter.Et puis on le sait les choses s'adoucissent au quotidien et un jour on s'est à nouveau dit beaucoup de choses calmement.On arrête oui non, mais aujourd'hui les choses ne sont plus aussi simple qu'avant.Un apparte acheté trop cher, les crédits, le manque d'argent, les découverts, la crise qui menace mon job et le sien… J'ai pensé qu'enfin peut être les choses vont changer et qu'elle va comprendre.Donc on s'est à nouveau donné une chance. Mon père va pas super, le morale le physique, ma mère de plus en plus ingérable et colérique… Son cardio lui a dit de faire une cardioversion pour son coeur.J'ai mis au courant ma femme qui semble à l'écoute même si souvent elle m'interrompe pour me parler des siens. Bref, après avoir passé un super samedi avec elle et une de ses copines, le soir je lui annonce que dimanche je passerai 1 heure à l'apéro pour voir mes parents.La réaction a été "oh pourquoi tu les as déjà vu mardi, restes avec moi plutot c'est pas sympas ça etc… "Et ça à encore embrayé sur des disputes… Quand je mets en relief tous les problèmes et que je la traite d'égoiste, d'égocentrique, qu'on a qu'un droit c'est de s'occuper d'elleet de sa fille, aujourd'hui elle me dit : "arrêtes avec toutes ces histoires tu me gonfles, c'est n'importe quoi arrêtes de me dénigrer, tu es trop sensible etc… " Je sais pas, je comprends pas, peut être qu'elle a raison, qu'auxs yeux d'une femme il faut être dévoué corps et âme que pour elle ? J'ai du mal quand même et notre dispute a fini par je ne t'aime plus j'en ai marre j'arrête tout. Aujourd'hui, je parle le moins possible, je suis absent, elle en souffre je le sais mais je sais plus faire autrement.Au fond de moi c'est le vide.Je suis usé. Mon récit a été long et encore merci pour toute l'attention que vous m'avez accordé.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


204106
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages