Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je n'arrive pas à tourner la page

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr
Mail  
| 136 lectures | ratingStar_272672_1ratingStar_272672_2ratingStar_272672_3ratingStar_272672_4
C'est la première fois que j'écris sur ce forum mais j'ai eu maintes occasions de le parcourir depuis bientôt 3 mois et j'ai été très frappé par l'empathie qui se dégage de la plupart des réponses et par l'honnêteté des avis des uns et des autres. C'est exactement ce que je cherche, des avis et conseils francs provenant de gens ne me connaissant pas (encore) mais à qui je vais raconter mon histoire affreusement banale mais tellement essentielle dans ma Vie. Ça va être un peu long, malheureusement. Alors voilà, cela fera 3 mois demain que mon premier véritable amour, la femme de ma vie (pensais-je) m'a quitté. Et je n'arrives pas à me résigner sans même parler de tourner la page. Je l'aimais encore (et je l'aimes toujours, même, j'en ai peur). J'ai déjà 33 ans et je n'avais jamais aimé (j'ai été aimé une fois, peut-être deux -ou plus, en secret, qui sait ? - mais ce ne fût jamais réciproque). Notre histoire a duré un peu plus de 4 ans (51 mois) , nous avons vécu ensemble exactement pendant 3 ans et étions pacsés depuis avril 2008. Elle va avoir 25 ans dans une semaine. Ce qui domine, actuellement, c'est un énorme sentiment de gâchis. Je me sens vieux et laid (j'ai toujours eu un complexe sur mon physique et objectivement, je suis moyen, au mieux, dans mes bons jours) , et elle est jeune et belle, vraiment belle. J'ai d'ailleurs toujours été étonné qu'elle m'ait choisi, je nous ai toujours vu comme un couple mal assorti sur ce plan là (et malheureusement, de fait, elle a dû s'en rendre compte). Par contre, pour le reste, nous étions le couple quasi idéal au yeux de toutes nos connaissances. Mes amis m'ont avoué qu'ils ne se seraient jamais attendu à notre rupture. Et moi non plus. Je ne l'ai vraiment pas vu venir, alors qu'elle prétend m'avoir donné plein de signes. Si une discussion s'engage ici, je vous dirais comment j'ai vécu les dernières semaines, ce qui c'est passé car je crois vraiment qu'elle se ment et me ment quand elle dit que j'aurai dû comprendre. Elle voulait sans doute la rupture mais n'a cessé d'agir et de me faire agir comme si nous avions un avenir. Bref je vais faire plus court que prévu, en espérant que nous aurons l'occasion de développer et que je pourrais confronter mon vécu aux vôtres et à vos avis. Je veux juste dire maintenant que je sais avoir été très vite remplacé (peut-être même était-il en réserve ? ). Elle a même utilisé le mot "conjoint" (pas petit ami ou copain mais conjoint ce qui est très fort, surtout la connaissant) pour le désigner 3 semaines après notre rupture soit 10 jours après m'avoir dit qu'il n'y avait personne pour le moment. J'ai appris cela par des moyens assez malhonnêtes. Je ne peux donc même pas lui reprocher puisque ce serait dévoiler que je l'ai -en quelque sorte- espionnée. Je sais que c'est très mal mais j'ai agi ainsi après avoir découvert certains autres mensonges et manipulations de façon totalement fortuite. J'ai des sentiments très mélangés de regrets, d'amour encore et malgré tout, de colère, d'avoir été trahi et manipulé et je sais (même si je dis le contraire à tout le monde car c'est inavouable dans le monde actuel) que je suis faible et prêt à tout lui pardonner. Elle m'a tellement souvent dit que j'étais l'homme de sa vie, nous devions construire (je reçois encore parfois, d'ailleurs, des coups de téléphone d'agents immobiliers me proposant des terrains ce qui est à chaque fois atrocement douloureux) , nous avions les prénoms de nos futurs enfants. Je sais que tout cela est banal mais je suis quelqu'un qui s'engage difficilement et elle aussi (c'est du moins ce qu'elle prétendait mais quand je vois qu'elle parle de "conjoint" pour faire référence à quelqu'un qui n' "existait pas" dix jours avant, je me dis qu'elle a dû bien changer). J'y croyais, j'étais heureux, je l'aimais. Je dois dire ici qu'elle a refusé que nous ayons une discussion (en prenant prétexte d'une bêtise que j'ai faite, c'est vrai, mais si ça n'avait pas été ça, ça aurait été autre chose) ; ce qui, et elle le sait m'interdit tout espoir de reconstruction efficace car je suis quelqu'un qui est incapable de laisser-aller, qui veut comprendre. Je ne comprends pas ce refus, qui à mon avis, est uniquement motivé par de la colère et une forme de cruauté (puisque la vengeance est exclue ; étant donné que je n'ai rien fait qui puisse motiver une vengeance). Ça me bouffe, tout cela me bouffe. Merci de m'avoir lu. A bientôt vous lire, je l'espère.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


272672
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages