Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis atteint d'une maladie rare, il a rompu quand je lui ai annocé...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 297 lectures | ratingStar_200035_1ratingStar_200035_2ratingStar_200035_3ratingStar_200035_4

J'ai décidé de mettre un terme à mon ancienne relation il y a un an de cela. Je sentais un malaise, une "exigeance" de sa part que je ne parvenais pas à comprendre ni à contenter alors je suis peu à peu devenue distante et lui m'étouffait de plus en plus sous ses exigeances que je ne comprenais pas et devenait jaloux, malheureux, je culpabilisais de faire des choses seules, et je me forçais à accepter de le voir pour lui faire plaisir. Un soir j'ai craqué, il était 4h30 du matin, des amis venaient de partir et j'étais creuvée mais il voulait faire l'amour, j'ai fini par céder puis j'ai rompu quand il s'est mis à exiger encore plus, telle pratique, puis telle attitude de ma part au lit, et sans penser à mon plaisir. Je me suis décidée tout à coup, j'ai rompu, et pour moi aussi c'était douloureux mais je crois qu'il ne l'a pas compris.2 semaines plus tard j'ai enfin compris d'où venait cette nouvelle exigeance et ça a été très dur à entendre pour moi, un vrai choc. En fait, je lui avais expliqué que la maladie rare que j'ai (qui touche un de mes yeux) était transmissible à mes enfants, qu'on ne sait pas si cela peut toucher les deux yeux, ou entrainer une anomalie plus grave (retard mental) , et que cette maladie n'est pas décelable à l'échographie. Nous n'avions pas parlé d'avoir des enfants ensemble mais il s'est imaginé faire le sacrifice d'adopter afin de fonder une famille avec moi et c'est pour cela qu'il s'est mis tout à coup à exiger des choses de moi. Mais moi je n'en savais rien puisque nous n'en avions jamais parlé et que de mon côté je n'envisageais pas encore de construire avec lui quelque chose qui nous engage autant l'un envers l'autre.Je peux comprendre son raisonnement mais il me fait mal, je trouve que cette maladie est deja une injustice et que c'est terrible de me le faire payer comme ça. Lui par exemple était complexé parce qu'il venait d'un milieu très modeste alors que je viens d'un milieu aisé, mais jamais je n'aurais pensé à exiger plus de lui pour ça, ce sont des choses qu'on ne maitrise pas, qu'on ne choisit pas. Quand il m'a dit ça la bouche en coeur, comme si cela excusait son comportement, j'ai trouvé ça très violent.La rupture a été longue car il me devait une grosse somme et qu'il en jouait pour maintenir nos liens. Elle a été difficile car il m'a reproché mille choses, il a beaucoup joué sur mon sentiment de culpabilité, et s'est entêté à croire que je l'avais quitté pour un autre. Au bout de 8 mois enfin ça s'est arrêté, mais il a fallu une grosse crise pour cela. Pendant plusieurs jours il m'a menacée de choses graves et aussi a refusé de me rendre l'argent qu'il me devait. Finalement j'ai eu recours à son petit-frère, ils ont parlé, se sont fachés (le petit frère m'a dit qu'il n'en revenait pas mais il a pris ma défense, il est parti, ne supportant pas de vivre avec un "energumène" ayant de tels "projets" pour moi) et finalement mon ex est revenu à la raison, il s'est réconcilié avec son frère, m'a remboursée et s'est excusé.A Noël et ce mois-ci il m'a appellée et dit que je lui manque beaucoup, il m'a demandé quand j'allais enfin lui pardonner mais moi je ne peux pas. Je peux comprendre sa réaction face à mon problème d'enfants mais je ne peux lui pardonner. Je peux aussi comprendre que la douleur l'a égaré lorsqu'il me menaçait mais je n'ai plus envie de le voir, cela fait des mois que j'ai coupé les ponts mais je n'envisage pas de le revoir un jour.Je suis de nouveau avec quelqu'un depuis 5 mois, c'était environ une semaine avant la grosse dernière crise qu'il m'a faite, et tout se passe bien sauf que depuis 5 mois je grossis sans raison, c'est comme si je mettais une carapace pour quoi ? Pour qui ? Je ne sais pas trop.Que pensez-vous de ces "violences" psychologiques qui accompagnent la rupture, moi ça a abîmé mon souvenir de notre histoire que je trouvais belle. Je sais aussi que mon histoire n'est rien en dehors des souffrances de certain (e) s, notamment quand il y a des enfants et une longue vie commune mais je m'aperçois que la rupture a été douloureuse et a laissé des traces, en fait nous n'avons pas rompu il y a un an lorsque je lui ai fait part de ma décision, mais nous avons rompu seulement il y a 5 mois lorsque nous avons (enfin) pu couper les ponts. Et 5 mois c'est assez peu pour cicatriser, cicatriserai-je complètement un jour ? Quelle leçon en tirer ? Comment se protéger et éviter de telles réactions à l'avenir (avec un autre) ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


200035
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages