Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma copine vient de rompre avec moi il y a une semaine et mon etat psychologique est bien plus inquiétant

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 4308 lectures | ratingStar_55599_1ratingStar_55599_2ratingStar_55599_3ratingStar_55599_4

Ma copine vient de rompre avec moi il y a une semaine et mon etat psychologique est bien plus inquiétant que je ne le pensais : j'ai des idées de suicide de plus en plus frequemment, je ne dors qu'1 heure par jour et mon ryhtme de vie est complètement decalé, je ne mange plus et je pense à elle 24h/24. La situation dans laquelle s'est deroulé la rupture ne m'aide pas a tourner la page. De plus, le deroulement quasi identique des trois relations importantes de ma vie me font enormement réfléchir quand à une "compulsion de répétition de ma part"… bref c'est pas la fête !!

Je vais vous retracer succintement l'histoire de ma relation si cela peut vous aider à y voir un peu plus clair :

 

Nous sommes sortis ensemble en mai 2003 mais cette fille faisait partie de mon groupe d'ami et je la connaissais donc depuis de nombreuses années. Nous sommes sortis 7 mois ensembles puis elle a du partir pour son travail. A ce moment là elle m'a proposé de ne pas partir et de venir s'installer avec moi car elle m'aimait. Je lui ai repondu que n'étant pas sur de mes sentiments, je ne pouvais accepter.Dechiré entre la peur de la perdre et celle de lui faire du mal en m'installant avec elle sans l'aimer, j'ai préféré lui dire de partir et de refaire sa vie sans moi. Nous sommes cependant resté en contact durant plusieurs mois pendant lesquels elle tentaient quelques relations sans succès… Pour ma part, je ne tentais rien de mon coté malgré plusieurs occasion et les sentiments que j'éprouvais pour elle me semblaient être de l'amour d'une façon de polus en plus evidente. Au bout de 4 mois je lui avoue mon amour, lui demande de revenir avec moi malgré la distance qui nous separe. (Nous ne nous sommes vu qu'une semaine en 6 mois). Elle accepte et semble ravie. Puis au court des 2 prochains mois, je la sens de plus en plus distante, elle me parle toujours d'un "ami" masculin avec qui elle fait beaucoup de choses. Je lui fais part de mes méfiances mais elle m'assure que ce n'est qu'un copain. Puis, un jour je reçois une lettre me disant qu'elle ne sait plus ou elle en est et qu'elle pense qu'elle veut me quitter avant de faire une betise ; qu'elle a besoin de reflechir. Bref, elle rompt. J'essaye de parler avec elle, lui envoie un courier ou je lui fais part de mes sentiments, lui telephone quelques fois et elle me repond qu'elle doit prendre qques semianes pour faire le point. Au bout de quelques semaines, elle me recontacte en me suppliant de lui pardonner ses "conneries", me disant que durant ces semaines elle a eu une relation avec ce fameux "ami" mais qu'elle s'est trompé en croyant l'aimer, qu'elle n'a pensé qu'a moi et qu'elle veut absolument revenir avec moi et vivre avec moi des la fin de son travail. L'intensité et la sincérité de ses sentiments étaient vraiment impressionants au vu de ce qu'elle pouvait m'ecrire et me dire et j'accepte donc de reprendre une relation et de tirer un trait sur ses "conneries". Elle finit son travail, revient dans la region, et nous profitons tant bien que mal de nos retrouvailles grace a des aller-retours partagé entre son lieu de vie et le mien. Puis elle m'annonce qu'on l'a contacté pour un travail d'un an à l'étranger, que c'est une super opportunité pour sa carrière mais qu'elle a très peur de me perdre en partant là bas. Je lui repond que par amour pour elle je ne peux que lui dire de faire ce qui lui semble le mieux.Elle me dit qu'elle desir partir mais qu'elle veut absolument rester avec moi car notre relation est plus importante que tout et que si jamais elle sent que notre relation se degrade elle rentrera immédiatement en France. J'accepte avec une espèce d'angoisse du au fait qu'elle decide de partir 5 mois seulement après nos retrouvailles où elle m'avait promis monts et merveilles… Le depart approche, je la sens de plus en plus distante et commence a avoir des echanges de plus en plus frequents quant à ses réelles motivations pour partir en lui précisant bien que la derniere chose que je souhaite est qu'elle reste avec moi sans le vouloir, que si elle commence a avoir des doutes sur l'avenir de notre relation, il valait mieux le dire avant son depart afin que notre separation soit moins douloureuse. Je lui dis qu'au vu de ce qui c'était passé durant son dernier travail, je redoutais qu'elle ne puisse assumer une relation à distance. Elle me repondit a chaque fois en s'offusquant de mon manque de confiance et en me disant qu'elle se posait des questions et que la réponse était toujours la même : elle m'aimait follement et etait sur que notre amour pourrait tout a fait supporter ces 1 an de separation. Je m'inclinais car de mon coté je n'avais aucun doute, un an ne representais que peu de chose face aux sentiments que j'avais pour elle…

Depuis son départ, nous gardions le contact assez regulièrement grace a internet et le telephone mais elle me reprocher de plus en plus le fait que je ne lui racontais pas tout de ma vie tout en etant elle même de plus en plus distante… ma vie n'a rien de palpitante etant etudiant, seul dans un appartement ave cpeu d'heure de cours, je ne pouvaois malheuereusement pas inventer une vie fictive pour alimenter mes mails. La sentant distante, je commence a nouveau à douter, lui fait part de mes doutes, auquel elle retorque en s'enervant qu'elle en a marre que je remette constamment en compte la stabilité de notre couple et qu'elle ne saits comment faire pour me rendre heureuse. Je lui repond qu'elle n'a qu'une chose a faire : me montrer des preuves d'amour… une semaine après, je reçois un mail dans lequel elle rompt avec moi, me disant qu'elle n'est plus amoureuse de moi. Qu'elle ne m'aimait plus comme je voudrais qu'elle m'aime, qu'elle ne pourrait plus m'aimer comme avant (c notre lot à tous mais bon… Elle me parle d'une possible reprise entre nous mais à son retour, enfin elle ne sait pas. Elle me dit que je lui manque terriblement mais que notre relation n'était plus la même depuis son départ (bel esprit d'analyse !!! ) Elle m'y precise que son nouveau pays lui a fait prendre conscience qu'elle se sentait obligé depuis longtemps de rester avec moi a cause de la pression sociale. Enfin elle m'assure qu'elle n'a aucune envie d'avoir une quelconque relation avec un autre homme, qu'elle souhaite juste aprprendre a mieux se connaitre, voire même a entamer une psychothérapie. Bref, beaucoup de choses contradictoire qui me rappelle etrangement la façon dont elle a rompu la premiere fois.

J'ai donc pris la responsabilité de couper tout lien avec elle, excédé du jeu de yoyo qu'elle pratique avec mes sentiments mais je n'arrive pas a me la sortir de la tête !! Tout le monde me dit que cette fille est une girouette, qu'elle n'est pas capable de conserver ses sentiments à distance, peut être est ce le cas mais je l'aime encore profondément car les moments que nous avons passé ensemble ont toujours été excellent…

Je ne sais pa comment faire pour l'oublier sachant que j'ai été incapable de céder aux avances des 3-4 jeunes filles qui m'ont sollicité depuis la rupture. Ma raison me dit de l'oublier definitivement et de tourner la page mais mon coeur me dit de lui dire d'arreter ses connerie et de savoir ce qu'elle veut un peu dans la vie. Cette rupture aussi brutale et soudaine a remis en question tous les souvenirs de notre realtion passé et je me dis que cette fille ne m'a aimé que jusqu'a ce que je lui dise "non" la premiere fois, puis que le reste de notre relation n'a été qu'une lente agonie où elle a essayé de se persuader qu'elle m'aimait encore… Comment aurait elle pu m'aimer et me quitter à peine un mois après son depart ?! J'ai peur et j'espère a la fois qu'elle prenne contact avec moi à son retour de l'étranger pour les vacances dans 3 mois.

N'y a t il pas de solution contre cette espérance qui a toute les chances de n'être qu'une illusion ? Pourquoi ets ce que j'eprouve cette colère et ce besoin de lui dire qu'elle a étét malhonnête avec moi au cours de tout ces mois où elle refusait de prendre conscience de ce que j'avais perçu ? Pourquoi suis je entouré de personne qui considèrent que ça reaction est tout a fait nmale car "elle avait le droit de se tromper sur ses sentiments" et "était revenu vers moi car elle n'avait tout simplement pas trouvé mieux et non pas parcequ'elle m'aimait encore".  

Pourquoi m'a t on toujours fait ce que je me suis toujours refusé à faire aux autres ? : utiliser une personne juste pour ce qu'elle vous apporte, sans essayer de créer une véritable RELATION puis ensuite la jeter comme un kleenex usagé lorsque les circonstances sont favorables et qu'on ne risque absolument pas de le regretter ?

Pourquoi ai je toujours été le dernier aà dire je t'aime, et celui qui n'a jamais repris le "je t'aime " qu'il avait prononcé ? Pourquoi n'ai je jamais entendu une fille dire que j'étais un salaud, un connard qui lui avait menti mais que je n'ai toujours entendu que " je suis desolé, je me trompais en pensant t'aimer, tu merites mieux qu'une tarée comme moi, tu m'as tellement rendu heureuse et je n'ai reussi qu'a te rendre malheureux, pardonne moi… " ?

Marre d'entendre ça ! Marre d'être la personne "trop mature" ou "trop equilibrée" ou "trop bien pour moi" !!!! Je ne vois qu'une seule chose : j'ai passé ma vie a donner et ces filles ont été ravies de tout prendre sans jamais ressentir le besoin de ME donner autre choses que des mots écrits ou parlés, des promesses de bonheur… Pourquoi ai je l'impression d'être une adolescente de 15 ans qui se fait baratiner par un beau parleur à son premier bal ?! J'ai 28 ans pas 15 !!! Lol Pourquoi ai je fait psychologie et pourquoi les filles avoue qu'elle me detestent car je finis toujours par mieux les connaitre qu'elles ne se connaissent elles mêmes ?!  

Je veux stopper tout ça !!! Je veux qu'on me dise que j'ai un énorme problème et que tous mes échec viennent de là ! Que j'ai une structure dépressive qui me pousse à rechercher l'échec constamment. Pourquoi j'ai l'impression d'être entouré de personne qui te dise qu'une rupture c'est pas facile mais qu'en mettant un bon coup de bi… à quelqu'un d'autre ça ira beaucoup mieux ?! Ca ira pas beaucoup mieux ! Mes sentiments n'ont jamais été localisé dans mes cou… !!! Pourquoi j'ai l'impression que les gens autour de moi ne vivent que dans la superficialité et que c'est pour cela qu'il sont capables de te dire leur ami tout en te faisant un coup de pu… deuw jours plus tard ou qu'ils sont capables de te dire qu'ils vont se tuer car leur copine les a quitter et revenir une semaine après avec une fille à leur bras en me disant que ça leur fait du bien de tourner la page ?! Comment ma copine a t'elle pu m'affirmer qu'elle m'aimait follmeent et une semaine après m'envoyer un mail pour rompre en me disant qu'elle s'était joué la comédie depuis des mois !!!!!!!!!!!

 

Un monde comme celui-ci me debecte !! J'ai l'impression de refaire une crise d'ado mais cette fois beaucoup plus froide, pausée et desespérée…

 

M'endormir definitivement et ne plus jamais ressentir cette douleur qui me dechire chaque jour un peu plus, voilà la solution !! Si seulement je n'étais pas aussi lâche, si seulement il existait une petite pillule" stoptout", si seulement elle avait compris qu'en n'étant pas honnête avec soi même on ne pouvait pas être honnête avec les autres…

Si seulement j'avais appris à ne pas vouloir connaître les gens qui peuplent ce monde, si seulement j'avais appris à les vampiriser comme tant de personnes le font chaque jour devant mes yeux !  

Si seulement je n'étais pas aussi sur de ce auquel je crois, de ce que je desire. Si sulement moi aussi j'avais deja eu a dire a quelqu'un : "je suis desolé, je croyais eprouver ce sentiment mais je me suis voilé la face, pardonne moi… " Pourrais je mieux comprendre ceux qui me l'ont dit ?

Ne suis je qu'on fout qui croit detenir la vérité et qui ne capte rien à rien ?!

 

Comment dormir lorsque des questions comme celles ci ne vous laissent aucun répis…

Une bouffée de cigarette pour chaque déchirement que j'ai ressentit dans la journée, quand votre "tige" devient votre meilleure ami, que ça consommation vous promet une "MORT LENTE ET DOULOUREUSE" peut être mais au moins la mort, la fin de toute douleur qui a si vite fais d'engloutir tout souvenir de bonheur…

 

Personne ne repondra a ces questions, je le sais, personne ne lira peut être même le quart de ce que j'ai pu écrire ici ce soir à la lueur d'un hallogène qui ne devrait pas être allumé à cette heure si ma vie tournait rond.

 

Pourquoi passer sa vie à trouver une raison de ne pas mourir quand on n'arrive tout simplement pas a trouver de raison de vivre ?

 

Depuis que je l'aimais, cette question ne m'était pas revenu à l'esprit mais elle redevient desormais tristemment d'actualité… notre relation était une raison de vivre pour moi qui en ai si peu…

 

Un vide… je suis desormais face à un vide… et personne d'autre qu'elle ne peut le combler. Ce n'est pas le vide de la personne qui vous aimait et qui disparait, c'est le vide de la personne qui vous aimait et qui repart en vous reprenant son amour.

 

La separation n'est pas un deuil, la separation est bien plus douloureuse qu'un deuil pour moi. La personne qui est morte ne vous a pas dit : " au fait je ne t'aime plus… " avant de mourir et vous pouvez vous imaginer qu'elle vous aurez encore aimé si elle était resté en vie. Une rupture c'est : je te donne l'illusion d'être toujours là si tu veux mais ce qui nous liait n'existe plus, desolé !  

 

Comment gérer ce "desolé il n'y a plus d'abonné a cette adresse pour votre amour… " ?

 

Bien je vais terminer ici car mon discours est quelque peu stérile mais m'épancher comme cela sur un forum peuplé d'inconnus a parfois des vertues thérapeutiques insoupçonnées, je ne lui demande qu'une seule vertue pour l'instant : me permettre de tuer le temps qui me separe de la fatigue physique et psychique extrême, me permettant de dormir quelques heures !!!!

 

Félicitation a celui qui a lu ce post jusqu'au bout et je comprend ceux qui n'ont pas tenu.

 

Merci pour vos réponses au cas ou il y en ait !!!

 

Adieu chers inconnus !
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


55599
b
Moi aussi !
20 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par alicealice | le 28/05/10 à 10:59

excellent, un homme qui me ressemble, c'est troublant. J'espere que tu vas mieux. good luck

Par azerty | le 13/06/10 à 19:46

moi aussi... je comprends plus rien, et j'ai mal! Jour et nuit...

Par limegreen | le 17/07/10 à 00:21

Bonsoir,
Ton témoignage m'as beaucoup ému, sans doute parce qu'il est sincère et d'autre part parce que j'ai aussi souffert de l'amour (ça me rappelle des choses).
Ton problème, si je puis dire, c'est que tu n'arrives pas à l'oublier, qu'elle te hantes, sans doute jour et nuit... Tu l'aimes encore, c'est évident. Cependant, il faut que tu te résout à l'oublier, malgré toute les choses que vous avez pus vivre ensble (bonne ou mauvaise). Elle a fait partis de ta vie un temps. Tu as appris a vivre ac elle, a l'avoir dans ta tête. c'est "normale" de souffrir quand on est en manque.
J'voulais aussi que tu saches que non tu n'est pas fou, non tu n'as pas de problème. Même si tu le penses, il ne faut pas rapporter la faute sur toi! Je sais que chaque histoire d'amour est diffèrente, et chaque rupture de même mais , au fond on en souffre tous, de quelque manière que se soit. Je pense qu'il faut que tu apprennes à vivre avec son souvenir ( pcq de toute façon (je pense)que tu n'arriveras pas à l'oublier) & que tu passes à autre chose, que tu vois du monde, vois des films, lis des bouquins (pas d'amour) & pleins d'autre chose qu'un homme peut faire dans sa vie !. Jette ou brule ou range toutes les choses qui puisses te faire penser à elle si tu veux vrmt l'oublier. & sans doute le plus frivole des conseils, laisse passer le temps. ça sert à rien de se bouffer pour une nana!(facile à dire je sais) Y'en a plein au fond, même si là toute suite, elles ne t'intéresses pas vrmt. Courage!

Par melnanie | le 20/07/10 à 14:34

Un jour je suis allée voir un comique en spectacle(tu vois pas le rapport hein ;P)(j'essaie d'apporter un peu de légèreté). Et ce comique à fini son spectacle avec une lecture d'une lettre. Il s'appelle Franck Dubosc et j'ai été touché par ce qu'il disait. Cette lettre était la suivante:
"Chère Véro...

Je ne pense plus à toi. Plus du tout. Je suis complètement guéri. Bien sur il m'arrive encore de te chercher dans le lit. L'autre jour, je me suis réveillé en pleine nuit et tu n'étais plus à coté de moi. Alors je me suis dit t'es partie faire pipi. J'ai attendu et tu n'étais toujours pas là. Alors je me suis dit...je me suis dit t'es partie POINT. Pis t'es jamais revenue. Tu vois Véro, je sais que j'ai pas toujours été très bien. D'ailleurs les seules fois où je me suis senti bien, c'était dans tes bras...On m'a dit "oublie-la"...c'est faux. Au contraire, il faut que je pense à toi tout le temps : à chaque instant, à chaque minute, à chaque seconde. Et quand je commencerai à penser deux fois la même chose, c'est que là je serais en train de t'oublier... doucement... tendrement...sans me faire de mal. C'est inévitable, inexorable et beaucoup de mots en "able" que moi aussi j'ai oublié. Un jour, à la terasse d'un café, dans un train ou dans ma salle de bain, je penserais à toi. Et je me demanderais quelle était la saveur de tes baisers, la douceur de tes caresses, l'odeur de ta peau. Puis un autre jour, plus tard, on se croisera et je serais surpris par le son de ta voix que j'imaginais différent.C'est normal, c'est la vie. Je sais aujourd'hui une chose: c'est que les histoires d'amours ne se terminent jamais vraiment. Elles continuent, chacun de son coté. Toi aussi hélàs, tu m'oublieras. Parfois je me dis que j'aurais du te donner plus de souvenirs pour que tu mettes plus longtemps à m'oublier.

Aujourd'hui quand je me lève tu me manques, quand je me lave tu me manques, que je marche dans la rue tu me manques...quand je vis tu me manques...Et je ne te l'ai jamais dis et ça, ça t'a manqué"

J'ai trouvé ça tellement vrai, tellement ce que je ressentais à l'époque, et en prenant le pied inverse de tout ce que j'avais essayer de faire ces dernières semaines je suis arrivée au stade ou je n'avais plus de douleur par rapport à cette séparation, ou les bons souvenirs restaient des bons souvenirs et non plus des regrets.
Je ne sais pas si ce qui te fait le plus de mal c'est la perte de ta dernière copine ou encore un abandon? En tout cas, tous les gens qui disent "Oublie-le/la" arrêtez, au contraire, souvenez vous des moments heureux, et faites les devenir des bons souvenirs, en tout cas ça a été la solution pour moi! Bon courage, et t'inquiètes pas quelqu'un t'attend qq part!

Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages