Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma vie amoureuse vire au cauchemar

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1509 lectures | ratingStar_29055_1ratingStar_29055_2ratingStar_29055_3ratingStar_29055_4

Lundi 28 mai 2007.

La confession dun homme.

Ma tète.

Je suis perdu, aveugler, sourd, muet, je ne sais même pas par quoi commencer.

Mes souffrances, mes problèmes, mes soucis, mon cur, ma tète, mon amour, ma haine. Cest flou, sombre, accompagné dun bruit assourdissant qui te fais perdre la voix.

Je ne sais pas ce qui me pousse à écrire, en regardant mes larmes tomber sur le clavier. Je raconte ce que je nai jamais plus dire à personne. Mais jécrie sans voire et parle sans mécouter, avec la vision que j'ai des prochain jours, comme pour immortaliser mes pensés dun jour.

Moi.

Faisons le point.

Aujourdhui je me suis séparé avec ma femme, je suis parti de la maison, moi et mon fils.

Je laimai, et rien ne fais plus mal au cur.

Mais rien de bien étonnant vu ma situation, en ajoutant le fait quelle ne maime pas ou plus ou quelle-même bien comme elle le dit, je nai jamais su la vérité.

Maintenant Je suis séparé, sans travail, donc sans Resource, avec notre enfant de 4 ans à charge.

Je suis Hébergé par ma mère (100% invalide) , qui elle aussi héberge ma sur (invalide, + sans travail, divorcer du frère a ma femme avec un enfant de 5 ans nassime, lui aussi invalide et elle est aussi enceinte de 4 mois mais dun autre père. Tout sa dans un F4, transformer en F3, en banlieue parisienne.

Et, pour garder la pèche, lASSEDIC à arrêter de me verser mes indemnités de travail il y a 2 mois.

Je me retrouve interdit bancaire et aussi débiteur à -1500 euro +, 3500 euro de crédit dans plain de… et de jeux vidéo, car je suis malade daddiction aux jeux vidéo à mon âge. 26 ans, la honte.

Attend, ce nest pas tout, je suis dépendant au shit. Depuis lâge de 13 ans, je fume tout les jours.

J'ai pas de père, je nai pas reçu damour ni de câlin de la pare de ma mère. Care elle était souvent malade pendant toute ma jeunesse, j'ai une grande sur qui nétait pas souvent disponible pour moi.

J'ai grandi à lécart comme un membre à pare, j'ai grandi entre 2 femmes.

Ils ne parler ou discutait presque jamais avec moi, care cétait des discutions de femme.

Moi jétais toujours dans ma chambre à essayer de moccuper à joué, Je nai pas reçu déducation pour savoir comment me comporter avec les gent, donc je mangeais toujours dans ma chambre.

Je parlai tout seul, je me filmais en train de chanter ou je faisais semblant dêtre malade de maladie inconnu par la médecine. Rien que pour me faire remarqué. Je vivais dans un monde imaginaire, un monde qui ne ma pas lâché, jusqua aujourdhui.

On ne ma pas donné confiance en moi, on ne ma pas dit de prendre soin de moi, on ne ma pas dit je taime. Et je n ai jamais put le dire aussi. J'ai gardé tout mon amour pour une personne qui nen voulait pas.

J'ai peur du contacte avec les autre. Personne pour me protéger, j'ai du parfois me défendre et parfois me refugier, des fois crier et des fois pleurer.

On ma offert plusieurs consoles de jeux vidéo pour moccuper à rester dans cet espace confiner de 9 m 2, sans savoir que ces jeux causeront ma perte dans les années avenir.

Mais jen avais mare de rester toujours dans cette chambre, alors je me suis mi à sortir.

Mais dehors cest la loi du plus fort, surtout entre 10 et 16 ans. Si tu na pas de père ou de grand frère, ou une mère ou une grande sur qui serai la pour te protéger pour faire pression sur les autre, tu doit te défendre seul.

Alors 2 solution, ou tu es très balaise et personne te cherche des problèmes, ou tu es sec et maigre et la c la…

Moi sa va jétais comme les autres. Mais je devais faire plus, être le plus courageux le plus fort, le plus foule plus respecter.

Cet a ce moment la que mon échec scolaire allai commencer, rébellion avec les professeurs, avec linstitution, avec léducation.

Et vu que lambiance à la maison sa arrangeais rien, je suis devenu un vrai délinquant.

Au début des petit casse, Vol de voiture, vol a la roulotte, vente de stupéfiant à 15 ans, petit braquage, des cambriolages, des poursuite en voiture avec les flic, achat, vente de matériel, je me suis fait poursuivre avec des arme des tronçonneuses et des sabre, accompagné de plusieurs garde à vu. Avec plusieurs tentatives dévasion et seulement 2 réussites. Jusqua 18 ans.

Je pence que dieu à protéger ma vie, même si je le mérite peux être pas.

Attend j'ai raté un truc, j'ai dit stupéfiant. Voila la… du siècle, si tu le fume sa va.

Mais si tu le vent, tu fais concurrence à Des mecs de 23 à 35 ans qui tienne déjà le bisness en main.

Et ce nest pas un petit con de 18 ans sans protection qui alla leurs faires de lombre.

Voila le plan, ils ce son tous réuni entre 15 et 20 mecs.

Le plus faible dentre eux pouvais me cassé la gueule 10 fois de suite sans sarrêter.

Il nétait pas venue pour me foutre une branlé, mais bien pour me faire disparaitre dans une cave ou un coffre de voiture ou dans la seine… Enfin les exemples ne manque pas et ils avaient lembarrât du choix.

Ils mattendaient dans le hall de mon bâtiment. Moi, je sortais du cinéma avec trois amis. En arrivant chez moi en entrant dans le hall, ils nous ont attrapés.

Et la ils nous ont frappé, lun de mes amis et partit à lhôpital. Et moi j'ai réussi à me sauver par je ne sais quelle miracle. Ils étaient trois autour de moi mais un seul me tenait par ma veste.

Mais j'ai donc réussi à retirer ma vestes, en me sauver. Je suis allé me cacher sous un pont jusquà 3h00 du matin.

Comme je vite au premier étage, je suis rentré par la fenêtre, j'ai fais mes affaires et je suis allé à laéroport j'ai pris un billet pour le Maroc à 5h00 du matin.

Arrivé là-bas je suis allé chez ma tante, qui au début mais bien accueilli, mais qui sait très vite lasser de ma présence.

Jétais une nouvelle source de dépenses, mais aussi une nouvelle source dintérêt. Car ma mère envoyer léquivalent de 3000 FR par mois pour les dépenses de nourriture, transport et vestimentaire.

Cest à ce moment où ma sera décidé de descendre au Maroc, pour y acheter un appartement.

Donc j'ai réussi à négocier, pour pouvoir aller dans cet appartement, et y vivre.

Cest là où j'ai plus avoir une plus grande indépendance et où j'ai commencé à fréquenter ma cousine. On a commencé à se voir de plus en plus, à faire des sorties en moto, une moto que ma sur mavait acheté.

En plus elle a coûté cher la moto, cétait une très belle moto pour lépoque.ma sur ma vraiment tout offerte, elle a remplacé ma mère et mon père. Elle aussi a beaucoup souffert dans sa vie.

Et de jour en jour il y avait plus grande relations entre moi et Houda, mais il y avait un problème. Cest que jétais toujours avec mon cousin son frère.

J'ai dû commencer esquiver sa présence, pour pouvoir être avec elle, il y avait un autre cousin jamel qui était avec nous. Avec lui sétait pas un problème il était plutôt cool.

Un jour, on sait embrasser à cause dun jeu stupide de confiture Et ça a commencé comme ça.

Donc on est sorti ensemble, au début cétait bien on a passé de bons moments mais très vite comme son frère été très malin il avait déjà très vite soupçonné notre relation.

Il sest même battu avec son autre frère qui lui navait aucun avis sur la situation.

De retour en France, jétais déjà beaucoup plus calme, plus sage, plus responsable.

Il faut dire que trois ans étaient passés, et que bien des choses avaient changé.

À mon retour, j'ai tout de suite cherché un travail que j'ai trouvé.

J'ai commencé une formation en charcuterie-traiteur, j'ai trouvé un emploi, jétais payer une misère, mais cest ça la formation.

Je suis resté un an puis je suis parti, j'ai fait une formation de mécanicien pendant trois jours. Lol La blague.

J'ai travaillé chez des égyptiens dans le bâtiment en faisant de la peinture.

J'ai travaillé pour les pakistanais dans le flocage de faux plafonds, et aussi en tant que graphiste dans un magasin qui sappelle copy star au boulevard Sébastopol à Paris.

Je me rappelle que je me suis fait virer de ce travail parce que javais frappé.

Un mec qui était venu me faire des avances. Je lui suis littéralement casser la gueule dans le sous-sol.

À ce moment je suis au chômage, ma mère est partie au Maroc, et ma sur compte la rejoindre. Je lai donc accompagner voiture, sans même avoir le permis de conduire. 6000 kilomètre aller-retour.

Arrivé au Maroc je me suis fait questionner par ma tante sur mes relations avec une amie que javais en France, et elle ma proposé de me marier avec ma cousine.

Sachant très bien que jétais déjà avec une autre fille et sans demander à sa propre fille ce quelle en pence, alors que elle aussi Vien de cassé avec son mec.

Ce fut la surprise pour tout le monde, mais personne na rien dit, tout le monde trouvaient sa normale. Moi le premier, a pare ma sur qui je croie avais une bref idée de la… qui ce passai.

Ni ma mère, ni personne ne nous a conseillé, personne ne nous a parlé sérieusement des conséquences dun mariage et des engagements que sa pouvais engendrer, comme des enfants, une vie familial, les sentiments affective et bien dautres chose.

Je pence que toute les personne autour de nous savais bien que ce nétait pas une très bonne chose, et que nous nétions pas prêt et pas assez mature. Je ne travaillai pas, je n avais pas de logement a moi, pas dargent, rien pour prendre en charge ma future femme.

Mais tout le monde et muet.

Ma mère disait que je serai plus responsable (la blague).

Maman si tu veux vraiment tout savoir, aujourdhui je suis noyer dans la responsabilité, tu ma noyer dedans avec ton silence et ta naïveté. Merci.

Les autres parents (responsable) ne laisse leur enfant ce marier que lorsquils sont sur, quils vont réussir a sen sortir.

Toi tu ma jeter sans poser de question mais je ne ten veux pas, tu es ma mère et je taime, tu ne peux pas savoir, tu ni pouvais rien.

La mère de ma femme qui nest autre que ma tente, la sur à ma mère ce disais quil valait mieux que sa fille ce marie et part vivre en France pour pouvoir travailler et lui envoyer de largent.

En 3 ans sa mère na jamais appeler pour demander de ces nouvelle, mais seulement pour savoir quant et combien elle alla envoyer dargents.

Cest vrai et sa fais mal au cur.

Attend ces pas fini, comme elle est très forte, elle a réussi a marié son fils le frère de ma femme à ma sur qui elle na rien vu venir, doù lenfant de 5 ans et tout sa en 1 semaine.

Elle est très forte ma tente !

Donc voilà, on se retrouve marier en une semaine.

Je suis revenu en France, avec une alliance.

Attend la blague, cette alliance je lai même pas payé ni celle de ma cousine.

Cest plutôt ma tente qui a payé les deux, et pourront rajouter une couche il faut payer une dot, je navais pas dargent et la dot Sélevé à 1000 .

Vu que ma sur avait aidée la sur de ma femme à se fournir un visa pour lÉgypte en payant 2000 euros davance, et que parce que ce voyage na pas marché, elle a remboursé à ma sur que 1000 sur les 2000.

Ma sur navait rien à voir, elle nétait que lintermédiaire.

Donc en bref elle refusait de payer 500 de plus, alors quon lui en devait encore 1000.

Mais sous la pression de ma tente et ma mère ainsi que de ma femme, elle a cédé.

Elle a payé 500 avec la bénédiction de ma mère, toujours aussi naïf. Comme son fils.

Bref le soir on ce retrouver moi et elle seul dans la maison, javais remarqué que ma cousine était habillé avec des affaires de luxe quelle avait un ordinateur, quelle avait une console de jeux, bien maquillée, bien coiffé. Javais remarqué Quelle avait plein de choses que des jeunes filles marocaines de son âge de posséder pas.

Je lui ai demandé qui lui a acheté toutes ces choses, elle ma répondu que cétait sa mère. Je ne lai pas cru vu ce que javais entendu et je lui ai fait comprendre. Elle a tout de suite avoué En me racontant ce qui lui était arrivé.

Elle ma promis que Si on se marier quelle ne recommencerait plus jamais.

Elle ma dit quelle avait envie de tourner la page après lhistoire quelle avait eu avec son ex, quelle voulait changer de vie.

J'ai fermé les yeux et je lui ai dit oui, jusqu'à aujourdhui je ne sans toujours pas pour quoi. (Mais je me suis fait une idée sur le sujet).

Dont je suis revenu en France et jétais tout content dêtre marié sans savoir ce qui mattendait. On se téléphoner de temps en temps, je faisais des papiers au plus vite pour quelles puissent me rejoindre.

Entre parenthèses je suis revenu et j'ai plaquée mon ex, une fille qui maimée de tout son cur. J'ai été un vrai… et je lai fait pour ma cousine. Sans comprendre pour quoi.

Mais on ne voit jamais lamour, lorsquil est devant nos yeux.

Mais ces bons, enfin elle est venue. Je suis allé la chercher à laéroport.

Pour ne pas oublier que je nai toujours pas de permis et je suis venu en voiture, la chercher en BM 5.25 I à 220 km/h sur autoroute.

Sur la route du retour, on est passé manger en McDonalds et en est rentré à la maison.

À son arrivée, je ne savais pas comment me comporter. Je sortais dehors pour aller voir mes amis en la laissant seul dans la chambre. Comme ma mère et ma sur avait de la rancur ainsi que de haine envers elle, ma tante ainsi que son nouveau marie. Sans oublier sa sur.

On peut dire quils ne lont pas accueilli les bras ouvert, et avec le sourire.

Au bout de deux semaines, elle a commencé à se sentir mal. Elle avait des nausées. Et elle avait du retard.

Dont on est parti faire des analyses, et il sest révélé quelle était enceinte.

Dès le départ elle nétait pas daccord, elle ne voulait pas de cet enfant, elle voulait avorter. Mais on ne peut pas dire à une personne doit avorter, je pense que lavortement devrait être interdits car pour moi il sagit dun meurtre. Elle arrête lécoute sest mis des coups dans le ventre. Mais ma mère et ma sur sont intervenus pour lui expliquer quil sera la pour laidée, et quelle ne serait pas seul.

Mois de mon côté jétais tout content je ne savais pas ce que le mot père Voulait dire. Je lui ai dit que tout se passerait bien, quelle navait pas à sinquiéter, que je serai toujours là pour laidée.

Mais je ne comprenais même pas mes propres mots, et elle lavait bien compris.

Le problème cest que dans cette maison règne une ambiance de mort.

Au bout de quelques jours, lambiance est redevenue comme dhabitude, toujours ce silence et se calme, chacun dans sa chambre.

Il faut aussi savoir quil y a un autre problème dans la maison, cest que ma mère dort dans le salon, mangent dans le salon, et vit dans ce salon.

Et le problème cest que la cuisine se trouve en face du salon, dont ma mère surveille chaque fait et gestes de chacun des membres de la famille.

Et le pire cest quelles ne se gênent pas pour te dire que tu consomme trop, même si tu nas rien pris.

Donc ma femme ne se sentait pas à laise, elle se sentait surveiller 24 heures sur 24 sept jours sur sept. En avait raison car moi aussi j'ai toujours cette sensation dêtre surveillé.

Petit à petit ma femme ne voulait plus aller dans le salon, on a donc dû sacheter un petit réfrigérateur que lon a placé dans la chambre. Puis est venu le tour du micro-onde, puis une grillade, il ne manquait plus que les toilettes et la touche.

Ma femme commencé à ne plus pouvoir bouger parce quelle était enceint,

Ma femme déprimée tout seul dans cette chambre sans personnes avec qui parler.

Je ne comprenais pas ce qui pousse ma mère et ma sur à être aussi antipathie et désagréable avec ma femme.

Elle a même tenté de se suicider dans le placard, en se pendant, ou avec un couteau pour souvrir les veines. Vrai tentative ou canular aujourdhui je ne sais pas.

Laccouchement arrive bientôt, nous avons choisi lhôpital le plus proche il était à 5 minutes en voiture.

Elle commençait à avoir du mal à se déplacer, je lui apporter tout ce que je pouvais, je ne le laissé jamais porté quelque chose, je lui demandais toujours si elles avaient faim ou si elle voulait quelque chose.

Je ne travaillai pas, je me rappelle en avait pas dargent en voulais juste de manger, et en avait rien à manger de la journée. Cétait la famine de la maison.

Moi et ma femme on navait pas de ressources.

Puis un jour elle a craqué, elle a décidé de partir au Maroc, pendant quelque temps. Puis elle est revenue avant laccouchement.

Le jour J approche, on appelle les pompiers il lemmène à lhôpital, je pars avec elle. Pendant son séjour à lhôpital, avant laccouchement, je venais lavoir est reste avec elle tous les jours. Jeunes faisaient sortir en chaise roulante, je lui donner de leau en cachette, je veux raconter des blagues qui ne faisait pas rire.

Je me rappelle les douleurs quelle avait au dos, à cause de la péridurale.

Je me rappellerai toujours du coût des sandwiches un jour avant laccouchement.

Au moment de laccouchement je suis rentré au bloc opératoire avec elle, jétais là pour laidée, pour la rassurer, pour la soutenir. Malheureusement elle a perdu beaucoup de sang que j'ai moi-même nettoyer, et elle a souffert danémie pendant plusieurs semaines.

Je suis parti aidée les sages-femmes à prendre la première douche à mon fils, cétait beau, mais ça faisait peur aussi, car je ne savais pas comment faire. Mais cétait le plus beau jour de ma vie.

Je revenais de temps en temps de jeter un coup dil sur ma femme, pour voir si personne ne lavait oublié, pour voir si elle avait besoin de moi.

Au bout de 10 minutes les sages-femmes ont emporté mon fils pour lui faire des tests et des analyses. Je suis restée prés de ma femme pour laider.

Une fois rentré à la maison cétait le bonheur mon enfant venait de naître, mon fils était venu au monde.

Mais au bout de quelques jours les problèmes ont resurgi, il y avait des querelles pour tous et pour rien, et moi jétais là en milieu a essayer de faire comprendre à tout le monde que si vous vous battez entre vous cest moi le perdant, et que si vous naimez vous ne devez pas vous battre.

, Toute la situation, un mariage forcé, une grossesse forcée, dans une ambiance de… Tout ça lui a donné le baby blues et elle a commencé à détester son propre fils. Du moins je pense que cétais sa.

Lorsque je parte au travail elle devait rester seul avec lenfant dans la chambre lorsque je revenais ma mère me disais avoir entendu lenfant pleuraient toute la nuit. Javais trouvé des marques sur lenfant, des bleus, quand je lui poser la question elle me disait quil était tombé et quil sétait fait mal, les première fois je lai crue, mais elle ma avoué deux ans après quelle avait déjà frappé et pince notre enfant.

Un jour, le jour de noël moi et elle nous avions préparé la table pour un repas en famille, malheureusement ma sur est venu et à renverser la table. Elle sest jeté sur ma femme en lui tirant les cheveux une fois que je laisser séparer ma sur est partie dans la cuisine pour prendre un couteau et elle nous a menacés en nous disant de sortir.

Accompagné dune fausse copine trouvée à la mairie nous sommes partis au commissariat porté plainte pour agression. Nous avons dû appeler le 115 entre parenthèses appel durgence, pour nous loger nous et notre enfant qui avait encore que quelques mois. Nous avons traîné dans les foyers avec les autres est SDF.

Je me rappelle que ce moment javais trouvé un travail de nuit, mais le foyer où nous étions fermer ses portes à 8h00 du matin. Donc je me retrouvais avec aucun endroit où dormir. Nous allions dans les centres commerciaux nous réchauffer car il faisait bien froid dehors. Notre fils était dans la poussette il nen sortait presque jamais à cause du mauvais temps.

Je me rappelle même avoir à plusieurs reprises dormi sur les genoux de ma femme dans un arrêt dautob.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


29055
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages