Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon copain a le même caractère que mon ex

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 03/04/11 | Mis en ligne le 14/11/11
Mail  
| 209 lectures | ratingStar_223598_1ratingStar_223598_2ratingStar_223598_3ratingStar_223598_4
Il y a bien longtemps que j'ai remarqué qu'on navigue dans une tranche très très étroite de la société, celle où on a nos repères et moi, mes repères sont culturels. J'ai passé plus de 7 ans avec un métisse asiatique et parallèlement sa famille. Mais ce garçon avait une culture française, avait fait des études en français, connaissait les classiques de Lagarde et Michard ! (ça n'a pas tenu pour autant !) C'est pas forcément une question de fric. Mes amis sont plus friqués que moi. Tous. (Sauf toi, Annaïss !! ). J'adore être une exception Pourquoi ? Parce qu'on s'est rencontrés dans un club de tennis sur la côte d'azur, pas au bar du coin (où nous allons aussi parfois …) et qu'on s'est "reconnus" sur beaucoup de domaines. Nous avons connu leurs amis et ça a fait boule de neige, mais toujours dans une certaine tranche de la société. C'est vrai, je vis dans une région où il y a plus de rentiers que d'ouvriers, et je bosse dans un pays… no comment !! Bien sûr que je rencontre des gens différents, mais je n'accroche pas au point d'être amie. Moi si! J'aime bien mon toubib (et sa femme) que je fréquente (épisodiquement), il a beaucoup beaucoup plus de moyens financiers que nous mais pour moi il reste un peu limité. Le fréquenter ne m'apporte rien. Ca remplit une soirée, mais je n'ai pas besoin de remplir mes soirées… Itou! Idem pour deux ou trois couples que nous fréquentons épisodiquement, friqués mais …. un peu "beauf" ! Le beauf qu'a du fric, tu vois ce que je veux dire ? Le pire… le beauf snob ! Oui, je vois, et il fait partie des "différents de moi" qui ne m'attirent pas Mes amies du forum : ici, je ne sais rien de vos finances ni de votre train de vie (au départ) et je peux donc discuter avec des jeunes et des vieilles, des riches et des pauvres, des beaux et des moches… mais j'approfondis la relation avec celles qui ont les mêmes références culturelles que moi, celles dont je comprends les mots, le cheminement intellectuel, la trame des valeurs. Pourtant toi et moi sommes différentes, ma Klam, même culturellement, même au niveau des valeurs (par ex. je ne me reconnais pas du tout dans ton féminisme et toi pas dans le mien! je n'envisage pas du tout le père et sa place comme toi) etc., et pourtant nous accrochons fortement ensemble et nous avons approfondi la relation toutes les deux, comment expliques-tu alors? Il y a des personnes avec qui je n'engage pas de conversation en fonction de la façon dont le message est rédigé (mauvais français, trop de fautes ou la descripion d'un quotidien trop étranger au mien) parce que j'ai peur d'être à côté de la plaque et inconsciemment condescendante. Moi aussi j'ai du mal avec une expression écrite laborieuse, mais j'essaie de passer outre, parce que par expérience, on peut passer à côté de quelqu'un qui 'vaut la peine' si on ne s'arrête qu'à cela! D'autres avec qui je ne me hasarde que rarement (je peux la citer, je pense à Sotgrenue) parce que son discours plane en général bien trop haut pour moi. Je n'ai pas honte de dire que je ne comprends pas tout ce qu'elle écrit (si bien) ou que ça me demande une grosse prise de tête à chaque fois. C'est pas vraiment un complexe, c'est juste un regard lucide. Notre relation intellectuelle ne serait pas équilibrée et j'ai besoin d'équilibre. Je ne parle pas d'une similitude parfaite, je parle d'équilibre à l'arrivée (tu es "plus que moi" dans un domaine, je suis "plus que toi" dans un autre, on s'équilibre et on s'apprend l'une l'autre). Avec Sotgrenue, j'ai le sentiment de prendre plus que je ne peux donner. Je ne me situe pas sur un pied d'égalité et ça me chiffonne (à tort ou à raison..). Annaïss : tu rencontres plein de gens différents dans ta vie privée et professionnelle. OK. Tu as épousé un mec aussi noir que tu es blanche, aussi musulman que tu étais catholique, mais ingénieur en informatique et à la "culture intellectuelle" très française. Non Klam, là tu te trompes. Mon mari est né et a vécu jusqu'à 21 ans en Afrique et sa culture intellectuelle n'a été française que pour partie, à mon contact et à celui de quelques amis et relations professionnelles. Notre relation à la famille, aux aïeux, notre conception de la solidarité, de l'argent, du conflit ou de l'harmonie, notre relation au travail étaient différents, pour ne citer que cela. Après, je suis devenue 'un peu' africaine dans certaines de mes manières de voir et de vivre, parce qu'il m'a "ouverte" sur le monde et d'autres façons de penser et de vivre, tandis qu'il s'est européanisé un peu de son côté... Je me souviens d'ailleurs que quand on était ensemble et que je pensais parfois que la vie était longue et qu'il y avait une probabilité pour qu'on se sépare un jour, comme c'est le cas de pas mal de couples sur le long terme, j'avais terriblement peur de rencontrer par la suite des hommes qui me ressembleraient trop et avec qui je *m'ennuierais* et même physiquement, à un moment, je trouvais que c'était moche un mec blanc à poil . Après avoir eu un mari au corps long, ferme et musclé, sans être passé par les salles de gym Sans doute pas un hasard que la majorité de mes amants n'aient pas été de "bons gaulois" d'ailleurs! Ton nouveau compagnon : 8 ans de moins que toi (donc une demi génération) malade et dépressif à l'époque… mais artiste peintre, pas tourneur-fraiseur chez Renault… De père portugais et de mère d'origine allemande ... qui me parle parfois de "ma génération" musicale ou cinématographique comme si on avait 30 ans d'écart ! Oui, il est artiste peintre, alors que je ne sais même pas dessiner un gars ou un fille potable et que mes chiens et mes chevaux ont la même tronche! Tu remarqueras qu'entre mon ex, ingénieur informaticien et mon actuel, artiste peintre, il n'y pas beaucoup de points communs, alors que j'ai été heureuse avec les deux! Tu as raison sur un point, c'est que j'aurais du mal à vivre avec un homme qui ne soit pas curieux intellectuellement et qui s'intéresse à ce que j'estime être des "conneries" (ex: les potins de stars). Là oui, il y aurait un problème. Mais qui a dit qu'un tourneur fraiseur chez Renault ne pouvait pas être curieux intellectuellement? Dans ma boîte, j'ai des discussions bien plus intéressante avec un délégué syndical qui est magasinier mais qui s'intéresse à plein de trucs qu'avec la majorité de mes copines et collègues qui regardent Dr HOUSE ou lisent Gala, ce qui est pour moi un mauvais point en termes de superficialité et de centres d'intérêt ! J'aurais aussi un problème pour vivre avec un homme qui ne soit pas généreux, qui ne pense qu'à sa gueule et à ses petites affaires, qui n'ait pas envie de s'investir socialement. Et qui n'aime pas les enfants. Voilà, sur ces 3 points, effectivement, mon ex et mon actuel se ressemblent et me ressemblent: Curiosité intellectuelle, engagement civique et social, amour des enfants. Pour le reste, je me sens très "open" et les gens qui me connaissent bien confirment cela... Différents en surface, mais beaucoup de points communs culturellement. En termes de curiosité, oui, pour le reste, non, pas tellement. Je rencontre aussi (rarement) des gens qui vivent en HLM et gagnent le smic. Je comprends ce qu'ils me racontent de leur vie, mais j'ai conscience que cette compréhension est "théorique", juste intellectuelle, que je ne le comprendrais jamais dans mes tripes. (je peux me tromper). Bah moi, j'ai vécu en HLM deux ans et pas eu l'impression d'être sur une autre planête que maintenant! Je ne suis pas sectaire "à priori", je ne cherche pas à rester "entre nous", mais à l'arrivée il y a un tri qui se fait au niveau de l'intérêt que je retire de mes fréquentations et que ce tri arrive à la même chose… [/#0000ff] Eh bien comme je te le disais, moi je me sens parfois, très très différente et lointaine des préoccupations de mes proches collègues qui ont fait les mêmes études que moi, ont deux gamins proches en age des miens ... Je les trouve casanières, très investies (trop?) professionnellement, pas très profondes... Et parallèlement, je sens que mes lectures les amusent (elles les trouvent trop 'intello' justement), que mes sorties familiales, elles n'auraient même pas l'idée de les faire, tandis que leurs journées passées à Disneyland Paris ne me font pas du tout envie, je préfère que mes gamins y aillent avec leurs oncles, parce que moi, ça me gonfle grave , que le temps que je passe à organiser des trucs pour la crèche (avant), et l'école et le collège (maintenant), elles n'en voient pas l'intérêt, elles qui ont déjà du mal à aller chercher leur gamin à l'école à 16h30 une fois par trimestre et à assister à la réunion parent/instit une fois par an! Mes modestes actions pour le développement durable, n'en parlons pas!... ça leur troue le cul! qu'est-ce qu'on en a à foutre de la planête, hein?.... Alors voilà, en apparence, socialement, professionnellement, familialement, ces filles là sont mes "clones".... en apparence seulement... tu comprends, Klam?....
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


223598
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages