Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon deuil est en voie de se terminer

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 602 lectures | ratingStar_103392_1ratingStar_103392_2ratingStar_103392_3ratingStar_103392_4

Il y a 3 ans, j'ai rencontré une fille extroardinaire. A l'époque, je sortais d'école d'ingénieur et je ne trouvais pas de travail dans ma région. Je comatais ma dernière grande histoire de 4 ans (premier amour) , j'avais perdu confiance en moi suite à cette rupture qui n'en finissait jamais et qui ne voulait pas "cicatriser". Et un souffle d'amour est arrivé au moment où je m'y attendais le moins. S'en suit trois années merveilleuses. On est passé par des moments très difficiles certes, mais notre couple s'est construit dans l'apprentissage de la vraie vie : la galere pour le premier emploi, la perte de confiance suite à cette recherche et aux blessures de coeur, elle a toujours été là, sans cesse présente, comme un phare dans ma vie. Cette sensibilité qui ne me quitte jamais c'est ce qu'elle aimait le plus au monde, mais en même temps ce qui lui faisait peur. Elle m'a tant épaulé pour retrouver confiance en moi, en mes capacités… Pendant ces trois années, on a tout connu, ces moments de douceur, cette complicité unique, ce sens du partage et des valeurs, le don de soi (elle etait partie en Inde dans des foyers de jeunes errants) , la distance au debut, je travaillais à 200 kms, puis le retour dans notre ville, dans le Sud ou on a tout de suite emménagé… Et puis, mes vieux démons sont revenus. Envie de changer de travail, d'avoir mieux, il faut dire que j'avais retrouvé une forte confiance, beaucoup de propositions de carrière. Je me suis éloigné sans m'en rendre compte d'elle… au moment ou elle en avait le plus besoin. Travailleur social, elle prenait tres à coeur son travail, trop même. Le fait de voir des gens malades et mourir dans le cadre de ses fonctions, elle n'arrivait plus à le supporter et ne le verbalisait pas. Je faisais tout pour qu'elle en parle mais elle voulait toujours se montrer forte car elle avait peur de ma sensibilité alors que j'ai aussi de la force pour aider les gens. Chose que je fais au quotidien avec mes amis, mais aussi dans le cadre d'actions associatives pour les gens dans la rue. On a fini par cohabiter dans notre appartement plus qu'à habiter ensemble. Vous l'avez compris, voilà 8 mois qu'elle m'a quitté. Et cette fois, elle a été très très dure à mon égard. Je ne veux pas trop en parler mais en gros, elle m'a dit "finalement, on a vécu que des difficultés ensemble" là où je voyais plutôt un parcours amoureux qui s'est construit certes dans la difficulté mais on avait fait le plus dur et on était plus à plaindre, bons salaires, projets d'acaht d'appartement, de voyages. Ces difficultés nous avaient construit, renforcé, n'est ce pas là la meilleure façn de s'armer face aux problèmes bien plus graves que l'on recontrera dans nos vies ? "je ne reviendrai jamais, tu dois te faire une raison", le lendemain de la rupture : "je ne veux plus que tu appelles ma famille", "tu devrais aller voir un psy par rapport à ta sensibilité".certes, mais au quotidien, je suis très enjoué et jovial, je la cache beaucoup, elle ne bouffait pas nos énergieselle a dénigré notre appartement car avant mes parents y habitaient. On devait d'ailleurs acheter un autre appartement. C'est vrai que cet appartement etait tres simple, mais c'etait l'appartement de mes parents et ce sont des gens simples et modestes. J'y ai tous mes souvenirs de vie. Elle m'a quitté du jour au lendemain. Je rentrais du travail, toutes ses affaires etaient autour d'elle et elle m'a dit : "je te quitte", "j'ai des sentiments pour un autre garçon". Comme ça, balayer 3 ans de vie où elle vivait dans mon appartement qui etait devenu notre appartement. On s'est revu pendant deux semaines où j'ai tout fait pour la reconquérir. Le soir de noel, je suis allé là voir, je n'ai pas passé le reveillon dans ma famille.J'etais deguisé en pere noel et j'avais apporté plein de cadeaux pour ses cousins que je considérais comme des petits frères. Elle a ouvert la porte et a refermé… Vous ne pouvez pas vous imaginer le mal que cela m'a fait. Vous ne pouvez pas vous imaginer… un soir de noel… comment peut on partir à l'autre bout du monde soigner des gens qu'on ne connait pas et me balayer comme cela, alors que j'ai toujours été un petit coeur. Certes, je n'etais pas parfait, mais beaucoup de filles m'apprecient fortement pour cette sensibilité qui m'anime… elle a été froide, tueuse dans sa façon de faire… Trois jours plus tard, j'ai accepté une mission à l'etranger. De retour, au bout de trois mois de rupture, j'ai accepté un poste sur Paris pour tout changer tant la douleur fut dure. Je suis passé par la haine, la compréhension, l'appitoiement de moi même, une souffrance physique (vomissements, pleurs à ne plus avoir de larmes) , et morale, mais toujours l'envie de m'en sortir. J'ai envoyé deux sms en 8 mois et je n'ai eu que des nouvelles tres cordiales. Tout le monde disait : "elle est follede toi, elle ne voit que toi, vous êtes chouchou et loulou tous les deux, un super beau couple à voir". Et c'est vrai qu'on avait une complicité folle jusqu'à es derniers mois ou je voulais changer de travail pour aller plus loin pour nous deux. Avoir plus de moyens pour qu'on ait une belle vie. Elle le meritait tant. Et je n'ai pas vu ses blessures dues à son travail, cette peur qu'elle avait de la mort. Il faut dire qu'elle n'a jamais eu de déces dans sa famille là où j'ai enterré tous mes grands parents en deux ans, et deux tantes d'un cancaer quand j'etais jeune. J'ai d'aileurs vu mourir ma tante sous mes propres yeux alors la mort j'en avais pas peur. Mais pourquoi n'a t'elle pas verbalisé ? Je suis tellement à l'ecoute pourvu qu'on m'exprime les choses ! Dans ces huit mois, j'ai fait un travail de deuil énorme car la souffrance de ce reveillon de noel et de toutes ces phrases assassines que je ne peux pas toutes dévoiler ici, m'ont hanté pendant des mois… J'ai bien eu quelques aventures mais rien de bien concret car je n'etais pas prêt. Tous ces voyages à l'etranger dans le cadre de mon travail m'ont permis de voir d'autres réalités, d'autres personnes mais aussi d'autres souffrances, d'autres forces !! Il y a tellement pire que la souffrance d'un deuil. Aujourd'hui, sans avoir retrouvé quelqu'un j'ai compris qu'un deuil ne peut se faire que tout seul. Ce n'est pas une autre personne qui nous permet de faire un deuil. Sinon, à chaque rupture on fait preuve des mêmes faiblesses. Aider les autres, voir le sourire chez des gens qu'on aide, c'est aussi ça l'amour. Aimer ce n'est pas que donner à une autre personne, on peut aimer aussi les gens en souffrance. Leur donner un peu d'amour c'est de l'or pour eux et croyez moi, eux n'ont plus beaucoup l'espoir de retrouver l'amour quand on vit dans la rue.

Alors, voilà, la morale de l'histoire, si je peux me permettre, c'est de savoir relativiser les choses, je ne dis pas pardonner car je ne peux pas le faire pour l'instant, mais c'est surtout ne pas avoir de haine, être plus fort que ça. Et si la personne que vous aimez, revient un jour, ayez la force de lui dire : "je te pardonne, mais j'ai été blessé." racontez lui votre cheminement depuis la rupture comment vous avez réagi. Si elle devait revenir je lui raconterai tout. Et je temrinerai en disant. "Mon amour, je te pardonne, mais stp, bats toi pour moi car je crois que tu n'as pas compris que j'etais quelqu'un de valeur et tu m'as balayé du jour au lendemain".

La femme de ma vie, que ce soit elle ou une autre, devra savoir se battre quel que soit les épreuves. Et de mon côté, si aléas dans le couple il y en a, je pardonnerai. Depuis que j'ai intégré cela, je vis une serenité. Il y a bien des jours où j'ai de la peine, mais globalement, je tiens bon et j'entrevois le bout du tunnel. Plus que jamais j'ai envie d'aimer, d'aimer, d'aimer,…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


103392
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages