Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

On se marche sur les mots ...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 30/07/11 | Mis en ligne le 15/04/12
Mail  
| 146 lectures | ratingStar_241730_1ratingStar_241730_2ratingStar_241730_3ratingStar_241730_4
Les moyens de communication n'ont jamais été si nombreux. Du sms, au mail, Tchat (dont j'ai horreur) , en passant par les forums "public" dans lesquels j'inclus facebook. Il me semble que se perd un peu ce que j'appellerais une communication "plus incarnée" ou la voix est présente au minimum. Soit par téléphone, soit en face à face. Se dire des choses importantes, qu'elles concernent les rencontres, les ruptures, ou l'ordre du relationnel (amical, professionnel). J'accorde une importance à la parole qui me semble se faire de plus en plus rare. Les moyens numériques de communication me semblant la reléguer au second plan, et pourtant. Quoi de plus "vrai" qu'un véritable échange, où l'on apprend à dire et à entendre à la première personne du singulier. Quitte à se confronter, voir s'engueuler, mais au moins être clair. J'ai vécu pour moi, ce qui a été un traumatisme. J'ai été largué par mail, forcément ce dernier était sibyllin, et ne disais pas "tout" même si tout ne pas se dire quelque soit le moyen de communication. On m'a proposé un rendez-vous "pour en parler", j'ai accepté, et pendant ce rendez-vous tout a été abordé sauf la question de la rupture, des quelques pourquoi, qui a mon avis aurait pu être échangé en face à face. Je me suis retrouvé seul, a tenter d'aborder le sujet, mais en face de moi le silence, quelques étreintes "d'adieu", quelques baisers qui sentaient la conclusion, et point barre. Plus que d'incriminer la personne qui n'a pas eu le "courage" ou les "moyens" de me dire les choses, je dis bien de les "dire" car de plus en plus on confonds "dire " et écrire. (on dit souvent je te l'ai dit quand on l'a écrit). Ce glissement de langage n'est à mon avis pas sans conséquences. Je fais davantage part de mon ressenti. On nous invite un peu à nous planquer derrière ces nouveaux médias. Et à mon sens nous devrions éviter d'y céder, un véritable échange est toujours plus clair et inter actif, et évite souvent les mauvaises interprétations. Et c'est au regard de mon vécu que j'en parle. Les mots sont parfois difficiles à dire parfois difficiles à entendre. Mais quand une relation intime s'est nouée dans le réel, qu'il y a eu intimité entre les personnes, je me dis que celles-ci se doivent la franchise "possible" dans le réel. Personnellement je me suis senti, par le biais de cette annonce par mail, réduit au statut "d'identité numérique". Même si je sais que cette personne a beaucoup de mal avec les mots (qu'elle me l'a avoué elle -même) , je ne peux m'empêcher de penser que rompre d'une manière pareille est très violent (c'est comme ça que je le ressens encore aujourd'hui) pour celui qui reçoit le message, et à long terme le sera pour celle qui le communique. Il me semble qu'il faut prendre sur soi dans des cas pareils. Vous me direz que je fais peut-être une fixation, et que je ne suis pas "de mon temps ". Mais il y a quelque temps après cette rupture violente pour moi, j'ai rencontré une femme qui a été très tendre avec moi, nous avons partagé trois nuits ensemble. Mais je sentais qu'elle me donnait au delà de ce que je pouvais recevoir, et que moi je ne donnais presque rien. Elle attendait plus. Je lui en ai fait part les yeux dans les yeux au petit matin pendant le petit_déjeuner, tout cela s'est fait de manière naturelle, ce n'était pourtant pas facile de lui dire "je souhaite que nous arrêtions là cette relation, car je ne suis pas dedans, que tu me donnes beaucoup, et tu reçois peu, et personnellement je le vis mal, je n'ai rien à te reprocher, c'est moi qui ne suis pas prêt". La personne a compris m'a même remercié de ma franchise, et depuis nous avons des contacts amicaux. Je crois que c'est la forme de la rupture qui l'a permis. Je ne sais pas comment résonne en vous ce ressenti dont je fais part, mais il était important pour moi de l'exprimer. Merci à vous.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


241730
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages