Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

Rester que pour les enfants est une erreur

Témoignage d'internaute trouvé sur famili
Mail  
| 2120 lectures | ratingStar_10236_1ratingStar_10236_2ratingStar_10236_3ratingStar_10236_4

Reprise du message précédent :

Bonjour Charles,

Je suis tombé sur ton témoignage par hasard en faisant des recherches sur le net par rapport à la garde d'enfant, j'ai lu ton message et me suis inscrit au forum pour te répondre.

Je n'ais pas envie de m'etendre sur mon experience içi car je suis en pleine procédure de jugement par rapport à la garde de ma fille (j'ai reçu la convocation chez le juge aujourd'hui…). Pour juste te dire les similitudes avec toi, cela à commencé comme toi, l'enfant est arrivé quelques mois aprés le premier flirt avec la mère et je n'ai pas eu le choix d'être père, même si j'ai eu le choix soi-disant de rester ou non. Elle avait dit aussi qu'elle ne pouvait pas tomber enceinte (pour justifier l'absence de contraception) et nous, parfois naïfs quand on est jeune, on y croit. Comme toi il ne me parraissait pas possible de penser qu'un enfant dont j'étais le père, la chair de ma chair au même titre que la mère, pourrait grandir sans son père. Pour mon enfant je suis resté, pour qu'elle est un père malgrés tout. Mais on ne peux pas baser une relation sur le seul fait d'avoir un enfant en commun, c'est une utopie.  Au bout de quatre ans de vie commune, assez chaotique, j'ai décider ferme de rompre, car elle, elle aurais évidement voulu continuer, elle avait un bon train de vie avec moi, et je crois qu'elle m'aimait malgrés tout, mais sans réciprocité, ça ne peux pas marcher.Et elle me retenais en me rapellant que je ne reverrais plus ma fille si je partais. Quand enfin j'ai réussi à aller au dela de ses menaces, de ses crises de nerfs à cause de nos mauvaises relations et de mes propes angoisses liées à la séparation de mon enfant, j'ai malgrés tout fait la paix avec moi-même.  

Il ne faut pas culpabiliser de quitter un chemin qui n'était pas de toute façon le notre. Ma fille à cinq ans aujourd'hui. Un an aprés la séparation, alors que tout aurrais pu se regler correctement, sa mère a continuer à faire des histoires. Mais je ne me laisse plus faire et on va passer devant le juge.

J'aime ma fille plus que tout, mais se sacrifier pour continuer à suporter sa mère aurait été une erreur. Il vaut mieux une bonne séparation qu'une mauvaise union, surtout pour les enfants. Hélas desfois les mauvais unions continus par une mauvaise séparation.

Alors si tu aimes ton enfants présent, il le sentira. Il vaut mieux le voir moins souvent mais dans de bonnes conditions, surtout si ça te permet d'être en phase avec toi-même. Pour le second, apperement tu n'as plus le choix, et franchement, même si je ne suis pas du genre à juger sans connaitre les deux sons de cloches, je trouve l'attitude de ton ex inadmissible et ce genre de comportement devraient-être punis par la loi, pour limiter leur nombres, car ils sont des actes irresponssables et en contradiction avec la liberté de la personne. Nul, homme ou femme, n'a le droit d'imposer la paternité ou la maternité à quelqu'un.

Des vies se brisent ainsi, des enfants grandissent seuls, séparés d'un parent alors qu'ils n'ont pas demandés ça. Avoir un enfant est une chose merveilleuse, c'est indemniable, mais choisir avec qui on veux les faire est un droit qui doit nous appartenir et apperement ça n'est pas une évidence pour tout le monde.

Ce que j'aimerais dire c'est qu'il faut garder à l'esprit que ta vie t'appartient à toi et que personne n'a le droit de t'imposer ce que tu veux en faire. A toi d'allier tes responsibilités, que tu sembles accepter, et qui sont normales maintenant que les choses sont faites, et ta vie qui doit continuer. Tu peux certainement être un bon père et réussir ta vie en même temps. Prendre ses responsabilités ne signifit pas forcement tout renier. Tu verras moins tes enfants, mais le temps avec eux sera toujours du bon temps. C'est elle qui s'est enfermé dans une situation qui la rend dépandante et qui lui hôte ses libertés. Ne prends pas la situation en tant que victime (même si c'est un peu le cas) et sois fier d'être un père qui assume la situation. Sois un père qui aime ses enfants, c'est sans doute la chose la plus importante dont ils ont besoin, même si tu es loin. Desfois, il suffit juste d'accepter les situations pour les simplifier.

Tu es père, tient le comme acquis, mais la vie continu et te reserve surement encore plein de bonne surprise et de bonheur. Notamment avec tes enfants quand ils seront un peu plus grands et que tu les emmeneras  en vacances, ou en week-end, en Bretagnes pour visiter les ports, écouter les mouettes, faire du bateau, courrir avec eux sur la plage, ils adoreront ces moments et tu sera pour eux un lien fort, et toi un père heureux malgrés tout.

Envisage l'avenir avec confiance quoi qu'il arrive. Des moments de doutes, il y en a toujours, mais avec le temps les choses s'arrangent, il y toujours des solutions même si elles ne sont pas évidentes au premier abord. Garde la foi en tes valeurs et ne t'écarte pas de qui tu est.
  Lire la suite de la discussion sur famili.fr


10236
b
Moi aussi !
27 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages