Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

Rupture sans justification

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 18/03/10 | Mis en ligne le 05/05/12
Mail  
| 252 lectures | ratingStar_250879_1ratingStar_250879_2ratingStar_250879_3ratingStar_250879_4
Bonjour Tecam, Quelques reponses… 1) la theorie de l'electrochoc ? Oui, peut-être, mais d'apres mon experience, dans cette relation, tout debut de debat contradictoire et engageant se termine par une explosion ou une fuite. Mon ex est un paradoxe ou une contradiction ambulante/permanente, peut-être du en partie a l'immaturite qui la paralyse, cette immaturite resultant a mon avis de l'insecurite chronique dont elle souffre. Et dont elle n'arrive pas a se debarrasser. Dommage, parfois, une personne a beaucoup de qualites, mais elle ne les voit pas, et elle s'enferme dans une insecurite et une position defensive qui entrainent une agressivite continuelle. Est-ce que l'agressivite peut constituer une carapace contre l'insecurite ? Au lieu de l'electrochoc, il lui aurait fallu une therapie, mais elle refuse. La derniere therapie qu'elle a suivie d'ailleurs s'est mal finie quand la psychologue lui a dit qu'elle etait sans doute depressive. Elle a tres mal pris ce diagnostic et l'a vu comme une "agression". Tout peut d'ailleurs devenir une agression pour elle. Objectivement, je ne connais pas une personne que nous frequentons mutuellement qu'elle n'ait jamais critiquee ou avec laquelle elle ne se soit jamais brouillee. Ça devient un syndrome permanent… Meme ses parents : elle a ete capable de couper les ponts pendant un an avec eux, sans preavis… et puis un jour, elle leur dit, OK on peut se parler de nouveau, et on fait comme si de rien n'etait. La vie reprend son cours… Bizarre. 2) Tu as raison, elle ne ressent en ce moment aucun regret et aucune souffrance. Heureusement, dans un sens, car c'est elle qui demande le divorce. Il y a donc une sorte de logique. Ce serait le comble de l'inconstance si elle regrettait le geste qu'elle a initie. C'est donc peut-être le signe de stabilite dans son comportement que je vois depuis 1 an (sauf un email d'amour envoye tout d'un coup en octobre ; un message qui venait je ne sais d'ou ? ). Pour quelqu'un qui semble s'epanouir et vouloir vivre dans un conflit permanent, c'est un peu logique de ne ressentir aucune souffrance quand on declenche une guerre. Elle vit dans son monde, un monde sans contraintes : * sans conduire (elle est en velo ou je fais le taxi pour les enfants ou pour elle, quand il fait "un peu froid"…) , * sans se sentir obligee de chercher un emploi (nous avons eu un 2e enfant en 2005, mais un conge parental de 4 ou 5 ans, c'est un peu long, non ? ). * et en continuant a faire 12 ou 15 heures de sport par semaine, en horaires "prime time", entre 9h et 12h ou entre 13 et 16h. Ça doit être sympa de vivre comme ça, sans contraintes… Je ne crois pas qu'elle realise que c'est un luxe de ne pas se sentir obligee de travailler… * sa devise est qch comme "Fais ce que je dis, mais pas ce que je fais… " 3) Mais finalement, dans tout cela, le problème de fond est effectivement de refuser toute communication. Sans communication, on va droit au mur (on est deja dedans). Mediation conjugale avortee dans l'oeuf, avant que l'on ne commence ; refus d'une therapie de couple ; refus d'explication justifiant la separation (a part les problèmes financiers de mon entreprise et les problèmes avec sa belle-mere… Mais une personne mature ne quitte pas un mariage pour ces seules raisons ? ). 4) comment peut-on preferer l'insatisfaction permanente ? Ça doit être fatigant, non ? Et qu'est-ce que cela apporte ? Je ne comprends pas. Finalement, il y avait peut-être incompatibilite au depart. Les opposes s'attirent, mais dans une certaine mesure… Peut-être lui aurait-il fallu quelqu'un d'aussi instable qu'elle, d'aussi violent verbalement ? Franchement, je suis curieux de voir de quel genre sera mon successeur ? Il lui faudra des montagnes de patience. Bon, la Terre est grande, et on trouve de tout dans le monde actuel… De mon cote, je ne souffre plus, et dans ce processus de dechirement lent depuis 1 an, j'ai eu le temps de commencer a faire mon deuil. La seule chose qui me fait souffrir aujourd'hui, c'est la tristesse des enfants. C'est pour cette raison que j'ai decide de les faire accompagner par une psy pour enfants, surtout notre fils de 10 ans. La petite de 5 ans ne semble pas encore montrer de troubles de comportement. Nous allons essayer de prevenir plutot que guerir…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


250879
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages