Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

Séparation et déprime

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 811 lectures | ratingStar_103434_1ratingStar_103434_2ratingStar_103434_3ratingStar_103434_4

Depuis que nous sommes ensemble, nous sommes allés trop vite : à peine quelques mois ensemble nous décidons de nous engager dans la rénovation entière d'une grange pendant 2 ans !

A cela se greffe les problèmes avec mon ex qui a des problèmes d'alcoolèmie tout le temps et son compagnon seulement le w-e. Par rapport à ça, mon amie me demande de faire une procédure pour avoir la pleine garde de ma fille car elle n'est pas bien psychologiquement : je vois bien qu'il y a des problèmes mais je ne veux pas et ne peut pas en même temps faire cette demande.

Ma fille refuse de se séparer de sa mère et moi je ne peux pas prouver les problèmes d'alcoolèmies : service sociaux contactés. Ma fille ne refuse pas sarah et je lui est bien expliqué que je suis son père mais que j'ai le droit d'avoir une compagne. Pourtant les conflits entre ma fille et ma compagne vont grandir : principale cause est le peu d'appêtit de ma fille mais celle ci depuis toute petite se braque si on la force à manger, et elle garde bien sur un traumatisme par rapport à ça. Donc pleurs à table, angoisse augmenté par les problèmes avec sa mère et de la peur du retour chez cette dernière même si elle refuse de rester avec moi !

Ma fille a été aussi hospitalisé suite à son refus de se nourrir correctement : début d'anorexie. Elle a été suivie pendant quelques séances par une psychologue.

Les travaux et un travail professionnel asse physique m'épuise moralement assez vite : je pense avoir commencé une dépression à ce moment là ! Du coup je ne m'occupe plus des problèmes de ma fille avec sa mère m'axant sur les travaux de la maison et sur mon boulot.

Bien sur à cela se greffe le fait que ma compagne veut tout savoir sur mon passé car elle se doute que je ne lui ai pas tout dit. Alors on alterne acalmie avec tempête !

J'arrive tant bien que mal au bout des travaux et je trouve enfin un boulot fixe aussi : mais l'épuisement nerveux fait que je suis très mal et on se dispute encore plus. Après le déménagement, je craque, bien que par rapport à mes problèmes du passé je suis une thérapie auprès dune sexologue car cela est lié avec ma sexualité, et je raconte n'importe quoi à mon amie afin de la blesser : bien sur ça fonctionne. Depuis je suis encore plus en dépression j'en suis conscient !

Mon amie me pousse pourtant à refaire une demande de garde mais partagé cette fois-ci : j'accepte !

Pour elle, on pourra ce voir ainsi sans les enfants un w-e sur deux et être plus tranquille quelques semaines par an. Cela me convient aussi.

Sauf que depuis ma fille a fait une fugue à 1h du mat avec sa petite soeur, voulant fuir le foyer de leur mère pour venir chez nous.Heureusement tout se termine bien : la police ramène les enfants chez leur mère et nous convoque le lendemain bien sur.

Cette fois ci les services sociaux peuvent enfin agir : toujours pas de preuve de l'alcoolémie de la mère si ce n'est mon témoignage et celui de ma fille : la plus petite accusant surtout son père de la faire boire le w-e : garde à vue du père bien entendu !

En fin de moi, je suis convoqué devant le juge des enfants ainsi que la mère et le père de la plus petite : ils ont droit à une enquête sociale et le juge va déterminer des suites à donner en fonctions des éléments qu'il va avoir depuis la fugue.

Moralement je suis encore plsu bas car ma compagne refuse la garde entière maintenant sauf si je vais habiter ailleurs : 30km nous séparerons quand même !!

Et elle refuse aussi même avec la garde partagée !

Pour elle rien ne va plus et elle ne voie que cette solution : elle dit que je me refuse d'être heureux que je ne changerais pas et que ça ira mieux pour elle et trouvera plus de plaisir à me voir si nous sommes séparés. Et de plsu si elle en avait su plus sur mon passé elle n'aurais aps fait les travaux avec moi et surement d'ailleurs n'aurait pas été amoureuse de moi donc pas d'aventure entre nous !

Je ne la blame pas de penser ça. Cependant mon passé n'a fait du tort qu'à moi, mes choix ont été ceux d'un moment donné et j'ai cherché avec cette relation un renouveau, un nouvel essor avec une personne équilibré pour me soutenir afin que je puisse épuré tous mes problèmes et enfin prétendre au bonheur comme tout le monde.

Je suis conscient que ce texte est assez égocentrique, je comprends la douleur de ma compagne, sa lassitude, voire son dégout ! Mais elle dit qu'elle m'aime et augmente mon désarroi car je ne sais plus comment lui faire comprendre de s'accrocher encore, que je cherche non seulement des solutions mais en plus je fais de plus en plus de choses d'en le sens d'arranger tout ça !

Ja pense aussi à l'équilibre de ma fille et du fils de ma compagne dont les relations sont quais inexistantes même si à un moment cela allé un peu mieux : mais ma compagne le met le plus souvent chez les grand-parents afin de le préserver de la mauvaise ambiance à la maison.

J'ai donc accepté de vivre séparément mais je le fais à contre-coeur et je déprime encore plus.

Je l'aime moi aussi, je tiens à elle mais je vais souffrir d'être séparé d'elle et je ne sais si mon amour tiendra à cause de cette souffrance !

J'en viens à être persuadé qu'elle veut ainsi tester si je tiens vraiment à elle et que si je la quitte elle sera fixée et de plus elle n'aura pas prise la décision que l'on se sépare pour de bon. J'ai l'impression qu'en effet cela l'arrange. C'est du moins ce que je ressens !

Je ne veux pas en venir là et c'est pour ça que je viens raconter tout ça, pour permettre d'avoir un avis plus objectif, enfin je l'espère, et parce que je veux vivre avec elle, parce que je l'ai dans la peau comme on dit même si entre nous c'est conflictuel. Mais j'ai cosncience que ce genre d'amour peut détruire et que j'ai peur que notre séparation ne finisse de saper notre base définitivement !

J'en suis malheureux et je ne sais plus que faire, à part d'avoir envi de dormir tout le temps, de ne plus savoir communiquer même avec ma fille, de ne plus savoir pratiquement rire même avec des amis de longue date, de n'avoir envi de voir personne même ma famille, de me foutre de tout même de mon travail : ça s'appelle la dépression je crois ?
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


103434
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages