Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

surveillance permanente

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 752 lectures | ratingStar_85806_1ratingStar_85806_2ratingStar_85806_3ratingStar_85806_4

Depuis un an, je vis une histoire d'amour avec un homme marié.Nous sommes amis depuis 7 ans et l'année dernière, j'ai eu une pneumonie.Il m'a beaucoup aidé à ce moment là.Je savais qu'il avait des sentiments pour moi, mais nous n'en parlions pas.Je dois dire qu'il m'a beaucoup séduite.Puis à son retour de vacances, nous nous sommes revus plusieurs fois à l'endroit où nous pratiquons notre passion commune, et là il m'a avoué ses sentiments.Je lui ai dit qu'il était hors de question d'avoir une histoire ensemble car il était marié.Nous avons beaucoup discuté, mais je me suis aperçue que j'avais aussi beaucoup de sentiments pour lui et qu'il prenait soin de moi.Nous avons laissé passé deux semaines et puis nous avons craqué tous les deux, les sentiments étant très forts.Il m'a avoué qu'il avait eu un coup de coeur la première fois qu'il m'avait vu il y a 7 ans. Mais avant de passer à l'acte, je lui ai dit que j'avais beaucoup réfléchi et que je préférais qu'il reconquérisse sa femme et qu'il essaie plutôt de discuter avec elle et qu'il fallait aussi qu'il pense à sa fille de 8 ans.Il m'a dit qu'il avait déjà réfléchi que l'amour qu'il ressentait pour moi était profond, qu'il n'avait jamais ressenti cet amour pour sa femme, qu'ils s'étaient mariés jeunes et que déjà son couple avait basculé plus d'une fois.

Nous sommes rentrés alors dans notre belle histoire.Durant 4 mois notre relation a été merveilleuse, nous nous voyions souvent, téléphonions tous les jours, écrivions des mails tous les soirs.Et cela m'a aidé car malheureusement j'ai une grave maladie évolutive, mon traitement et en plus son amour m'ont permis de remarcher, de me reservir des mes mains, de mes doigts et j'avais retrouvé mes 20 ans.J'en ai 52 et lui 42.

Et puis il n'a pas écouté mes conseils.En janvier il est parti quelques jours à l'étranger, je lui avais dit de mettre un code à son ordinateur, mais il ne l'a pas fait et je suis sûre que vous devinez le reste.Sa femme a découvert mes mails et ayant les accusés de réception, je l'ai su et j'ai prévenu mon amour tout de suite.Il était mal, très mal.J'ai été à l'aéroport le chercher pour lui donner des forces, de l'amour, et pour l'encourager à parler à sa femme.Il ne sait rien passer le soir même.Par contre deux soirs après sa femme a été chercher sa fille dans sa chambre et a dit à son mari " regardes ce que tu as fait à notre fille" et la petite s'est mise à pleurer.Mon amour était bouleversé, mais il n'y a eu aucune conversation entre eux.

Par contre, sa femme a commencé à le surveiller : portable, mails, contrôler l'heure à laquelle il rentrait du travail.Il était dépressif et n'assumait pas.Nous avons continué notre histoire malgré tout : téléphone la journée, mails en code pour nous.

Écrire, mais nous nous voyions moins.Je dois vous dire aussi que depuis 17 ans de mariage il a travaillé semaine plus week end et que c'est seulement depuis deux ans qu'il ne travaille plus le dimanche.Sa femme tient le carnet des travaux qu'il effectue le week end et garde l'argent.Pendant les 4 premiers mois de notre histoire il ne travaillait plus les we, nous profitions de notre amour, nous nous promenions, je l'ai emmené aux concerts, à l'opéra, aux bateaux mouches.Il ne connaissait rien.Il était heureux de vivre enfin et de découvrir beaucoup de choses qu'il n'avait jamais eu l'occasion de découvrir.

Donc après la découverte de notre histoire par sa femme, il s'est remis à travailler les we.Mais le contrôle était toujours là et pourtant il n'avait pas beaucoup de temps libre.Elle supprimait mon numéro de téléphone de son portable, (un jour elle m'a appelé sans me parler) dès qu'il recevait un sms tard, même couché elle se relevait pour aller le lire, elle vérifiait tous ses mails et dès qu'il en écrivait un le lisait.Le dimanche s'il ne travaillait pas, elle allait avec lui à l'endroit de notre passion commune et évidemment je n'y allais pas.Je dois vous dire que je la connais et que je connais leur fille aussi.Par contre jamais je ne lui ai téléphoné ou envoyé un sms quand il était chez lui.

Mais notre amour passait par dessus tout.Nous avons plus d'une fois évoqué le désir de vivre ensemble un jour, de nous rendre heureux, nous avons discuté de sa fille, de sa maison à l'étranger qu'il possède et qu'il a construit durant toutes ses vacances et qu'il ne veut pas vendre, mais je le comprends.Je lui ai dit que de toutes façons il y avait des solutions à tout.En juin et juillet, il a eu beaucoup de problèmes : travail, voiture etc… nous nous sommes moins vus et dès qu'il évoquait une course à faire ou n'importe quoi, elle quittait son travail pour aller avec lui.Elle prenait son téléphone ou lui interdisait de le prendre, elle calculait l'heure à laquelle il devait rentrer de son travail du we aussi, bref surveillance permanente.Avant de partir en vacances, nous avons discuté de notre avenir et je lui ai dit que finalement peut-être qu'il fallait que je prenne du recul pendant ce temps là, car il y avait beaucoup de souffrance et qu'il était dépressif, que je m'inquiétais car il se laissait faire et ne réagissait pas, mais il m'a dit de l'attendre, qu'il m'aimait.

Puis ils sont partis en vacances dans leur maison, je n'ai pas eu de nouvelles de lui.

Il est rentré dimanche soir dernier.Il m'a écrit un mail pour me le dire et ce mail était plein d'amour alors que cela faisait 3 semaines que je n'avais pas de nouvelles.Le lendemain il m'a appelé et là j'ai senti qu'il allait au plus mal.Très dépressif, parano, il m'a expliqué que même là-bas il sentait que sa femme le surveillait, qu'il n'avait pas pu me joindre (mais de toute façon je ne lui en voulais pas du tout). Je l'ai revu mercredi et j'ai été saisi par son changement physique, il avait maigri, avait les larmes aux yeux tout le temps, il avait un visage dépressif, il était affaibli et avait peur.Il ne voulait plus que l'on se serve du téléphone qu'il avait où je l'appelais, il avait peur que sa femme le trouve (j'ai règlé le problème en prenant le meme opérateur que lui maintenant) , mais pendant un an il l'a caché sans problème dans sa voiture.Et puis il m'a parlé de suicide, qu'il y pensait, qu'il se sentait comme un chien attaché en laisse (enfin tu t'en rends compte ai-je dit). Mais je n'en revenais pas qu'alors pendant trois semaines je n'étais pas là, et qu'il revienne autant blessé et dépressif.

Depuis quelques temps déjà je venais sur ce forum pour lire vos témoignages et vous m'avez beaucoup aidé.

Je lui ai dit qu'il fallait absolument qu'il aille voir un psy, que c'était urgent, qu'il fallait qu'il se reconstruise, qu'il se renforce, qu'il le fasse pour lui, pour sa fille aussi et qu'après il pourrait discuter avec sa femme.Il reprend le travail lundi et heureusement et nous reprendrons nos conversations téléphoniques aussi, car je veux le soutenir, l'aider.

Depuis mercredi je n'avais pas de nouvelles, j'étais très inquiète, et cet après-midi j'ai pris le risque de l'appeler et c'est la première fois : je suis bien tombée, et il m'a rappelé ce soir en prétextant aller chercher un truc à la cave.Nous avions très peu de temps, mais je lui ai dit que pour le moment j'étais son amie avant tout, qu'il fallait qu'il se soigne, qu'il aille voir un psy, que nous continuerons nos conversations comme avant, mais que pour le moment nous ne nous verrions que tous les 15 jours et que nous restions amis pour le moment.

Il m'a gentiment dit que de toute façon, il serait toujours là pour moi, si j'avais besoin qu'il m'emmène à l'hopital car je ne me déplace pas toute seule, m'emmener n'importe où et qu'il voulait m'aider.Mais je sais qu'il n'en ai pas capable pour le moment et je sais que je vais plutôt l'aider à se reconstruire et quand à moi je peux me débrouiller.Nous nous sommes redis notre amour profond et je lui ai dit "souviens-toi mon amour, quand nous parlions de nous en disant, que nous voulions être amis, amants ou maitresses, confidents, que nous nous épaulerions tout le temps, nous nous aiderions, nous nous aimerions.

Et le moment est venu que je sois son amie car il a besoin de ma force, de mon amour, de mes conversations.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


85806
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages