Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

Victime d'un pervers narcissique et je suis psychologue.....

Témoignage d'internaute trouvé sur femmeactuelle - 12/02/11 | Mis en ligne le 29/04/12
Mail  
| 140 lectures | ratingStar_248025_1ratingStar_248025_2ratingStar_248025_3ratingStar_248025_4
Bonjour à toutes… Je vais vous expliquer mon histoire. J'ai 41 ans, je vivais en couple avec homme bien ; une vie tranquille. Je suis psychologue et vous comprendrez pourquoi je suis touchée doublement par cette histoire. Je travaille dans un hôpital ; je rencontre le proche d'une dame hospitalisée et je parle à cet homme, appelons le Victor. Il venait voir régulièrement sa parente. Un jour, il frappe à la porte de mon bureau. Je le fais rentrer. Il me dit qu'il avait appris par une connaissance commune (tout le monde connaît tout le monde) que mon conjoint faisait collection de vieux vélos. Lui aussi. Et nous parlons de cette collection. Nous sommes en août 2009. Seconde rencontre en septembre. Il me parle de la collection toujours et commence à s'intéresser un peu à moi. Quelle douceur. JE me sens enrobée de quelque chose de délicieux. Octobre : il téléphone à mon domicile un dimanche s'il peut passer avec un ami à lui voir la collection de vieux vélos. Mon ami et moi acceptons. Ils arrivent, vont voir cette collection puis repassent à la maison. ET là, les conversations sont croisées. Lui me parle. Son ami parle à mon conjoint. Novembre…il vient voir sa parente ; il viendra une fois ou deux. Me voir. IL me dira qu'il a trouvé un vieux vélo pour mon conjoint ; il me propse d'y aller un dimanche. Il nous invite chez lui avant de partir. Il nous présente sa mère qui est chez lui. Nous partons ensuite. Il parle à mon conjoint mais dira au milieu de la conversation : "cela fait 5 ans que je suis divorcé" Le soir, de retour chez nous, mon conjoint est mal, moi aussi. J'ai trouvé Victor tellement gentil, prêt à faire plaisir et mon conjoint l'inverse. Le venin venait d'être injecté. Décembre, pas de nouvelle. Il venait voir sa parente. Janvier…… il passera mi janvier pour me faire ses voeux au bureau, il m'embrasse en arrivant et me donnera une poignée de main en partant. Janvier, février 2010 :peu de nouvelle mais le venin fait son oeuvre : je vois sa voiture arriver de la fenêtre mon bureau, va-t-il venir me dire Bonjour ? Le venin s'étend, je tremble quand je vois cette voiture. JE commence à comprendre que je suis tombée amoureuse. IL vient me voir une fois, et me demande mon adresse mail DU BUREAU pour m'envoyer des pièces jointes amusantes. JE lui donne….au début quelques pièces jointes. En février /mars, il y met des messages AMBIGUS. Cela commence à m'interpeller. Je trouve qu'il souffle le chaud et le froid. JE sens que ce n'est pas bon ce qui m'arrive. Mes nerfs sont à fleur de peau. Dans mon couple, je deviens distante. JE me sens fatiguée. JE mange peu. Je maigris. En mars, il m'envoie la chanson de Jean Ferrat….où il est question d'amour, d'éprouver ce sentiment pourtant qu'il a oubliédepuis si longtemps. C'est est trop. JE lui demande de le rencontrer un jour à midi pour parler. LE jour que je lui propose ne lui convient pas car il doit retourner manger chez lui, sa fille vient ce jour là. Je lui propose le vendredi. Il me dit que oui, à 17h, car après, il doit retrouver son fils à 17 h30 AU CAFE. Il le retrouve là en sortant de l'école. L'objectif de cette rencontre est d'arrêter cette ambiguité : je ne vis plus, je ne supporte plus. JE le rencontre, lui demande de cesser toute correspondance. J'éprouve des sentiments pour lui, mais je suis en couple avec quelqu'un de bien. ET là, je pense qu'il va respecter ma demande et il me pose des questions très personnelles. Genre pourquoi je n'ai pas d'enfant, si ça va bien dans mon couple. Nous partons après ¼ d'heure de discussion ; il est d'accord pour ne m'envoyer qu'une pièce jointe non ambiguë de temps en temps. LE mois de mars continue. Il m'envoie un petit SMS, une pièce jointe. Il écrit à nouveau des mails où il me parle d'AMIS, de relation d'amitié mais c'est trop ambigus. Cela continue. Il me propose de pique niquer un jour à midi dans la voiture. J'accepte. IL me prend la main. AVRIL, MAI, JUIN : on se voit au bord de la route. JE refuse toute relation avant d'être séparée de mon ami. Il me dira qu'il a connu deux femmes mariées depuis son divorce. JUIN : séparation avec mon ami. JE suis inhumaine. Victor me fascine, et toutes mes valeurs et mon humanité se sont envolées. IL n'y a plus que lui. N'oublions pas que Victor, plus âgé de 10 ans a deux enfants, majeurs et que sa mère vit chez lui. Il m'avouera que la relation avec la femme mariée est la dame du café où il passe avant son travail et après. Me voilà seule. Nous habitons à 40 km ! Je pense que la situation va changer suite à ma séparation. ET bien non, Victor repart chez lui le soir et moi chez moi. Longues nuits à l'attendre. Il ne veut pas venir pour ne pas perturber mon ex qui habite la même rue que moi. Je vais chez Victor. Je suis l'invitée. Sa mère fait tout chez lui. J'attendais autre chose. JE suis celle qu'il sort. Voilà ma fonction. Juillet : il me dit qu'il est invité à un mariage. J'apprends par hasard qu'il y est parti avec la dame du café. Crise. IL s'en sort bien ; il me dit que c'est fini avec elle mais qu'il ne pouvait pas faire autrement. Je suis chez lui, le repas du soir : coup de téléphone, c'est la dame du café qui prend de ses nouvelles. J'entends la conversation mais sa mère augmente le son de la télé. Crise. ON ne se parle plus d'une semaine. Il me manque terriblement. Je le rappelle, et ça reprend. Septembre, octobre, novembre : je l'aime atrocement mais il ne me consacre pas beaucoup de temps. Si : des SMS, des mails. JE suis rongée de l'intérieur. ON passe nos weeks ensemble, on fait des sorties. Je vais 1 fois par semaine chez lui. J'ai du mal à vivre la solitude. Il me manque et pas l'inverse. Et depuis le début, sur le plan sexuel, c'est impressionnant : il est impuissant à plusieurs reprises : l'envie est là et ça fond comme neige au soleil et il s'endort. Il dit qu'il est fatigué. Je m'interroge : a-t-il quelqu'un d'autre ? Est il malade ? Est ce que je lui plaît. M'aime t'il ? Décembre : une question me vient à l'esprit : "l'autre femme mariée dont tu m'avais parlé, c'est finit depuis quand ? " Il me répond "printemps 2010" .JE lui dis : "mais tu m'as dit que c'était la dame du café." Il m'avoue les avoir en même temps, qu'elles n'étaient pas au courant. Tout s'effondre en moi. L'horreur. Mais il s'en sortira bien, encore une fois ; jusqu'au premier de l'an où j'ai surpris un SMS : cette femme, la deuxième. Nous entrons en contact : elle est psychologue, elle aussi ; cela fait 17 ans qu'ils sont ensemble. Il était avec elle pendant qu'il était marié, et ont un enfant en commun que Victor ignore superbement pour protéger sa famille. Rupture depuis. Cela fait un mois que je pleure. Tout s'effondre. Pendant ce mois, il m'envoie juste des pièces jointes. Il m'a demandé pardon par sms, me dit par mail qu'il m'aime toujours, me dit que que je suis d'une jalousie hors du commun et qu'à cause de moi, il dort mal ; mais rien d'autre. Il continue ses sorties, il est au boulot souriant. Je suis en lambeaux intérieurement. Suite du Victor le PN. J'ai appris une succession de mensonges en si peu de temps : qu'il était avec une autre psychologue, qu'il trompait sa femme avec celle ci, que ce n'est pas sa femme qui l'a trompé etc. Cette psy ne savait pas évidemment qu'il avait mis fin à leur relation, pour moi, psychologue aussi. Nous avons eu le sang qui s'est glacé toutes deux quand on a appris notre profession commune. Elle aussi n'a jamais aimé un homme à ce point. Il y a une emprise qui fait que notre raison est anesthésiée. NOus avons pourtant "appris" durant nos études ce type de pathologie ; mais vous voyez… j'ai été bien démunie face à celà. Et je vous assure que c'est une lutte après la rupture (que j'ai voulue) pour ne pas craquer, pour ne pas retourner dans sa toile. Après un mois, je peux dire que je n'y retournerai pas. Mais quels dégâts intérieurs ! Un vide, des copeaux, une cicatrice qui saigne. Une véritable remise en question. Pourquoi cet être qui est décrit comme gentil, avec sa bouille rassurante, qui a du charme sans être beau, une voix féminine et douce m'a t'il leurrée à ce point ? Mais dès le début, il y avait comme une alarme en moi qui me disait : NON, n'y va pas danger. Mais comme par moments, je doute de moi (psy pourtant) ,et bien, je me suis dit : JE ME TROMPE ! J'oubliais de vous dire les belles paroles, les belles promesses… mais les actes ne suivaient pas. Et c'est là tout le paradoxe : il nous leurre. Et comme nous raisonnons avec nos valeurs, on y croit. Mais on va de frustrations en frustrations ; le manque s'installe, la tristesse… et on finit par se contenter du peu qu'il nous donne… CAR LE PEU EST MIEUX QUE RIEN. Je voulais terminer que dans de telles situations, un moyen capital, précieux : raconter et raconter et raconter à ses amis ce qu'on vit. Pourquoi ? Parce que n'avons plus la faculté de penser et nos amis nous prêtent leur tête ; ils nous disent ce qu'ils en pensent. Parce que le PN essaie de faire le vide autour de vous et de penser à votre place. Les amis sont des gardes fous ! Et puis quand vient la rupture, c'est un soutien formidable. Je les remercierai toute ma vie. Leur patience, leur écoute ; je rabachais les mêmes choses… Je suis persuadée que seule face à un PN, on a des chances minimes de s'en sortir. Merci.
  Lire la suite de la discussion sur femmeactuelle.fr


248025
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages