Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

Violée par mon copain il y a 10 ans, j'ai besoin de vos conseils...

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin - 08/10/11 | Mis en ligne le 11/05/12
Mail  
| 184 lectures | ratingStar_253766_1ratingStar_253766_2ratingStar_253766_3ratingStar_253766_4
Bonjour, J'écris mon histoire ici car j'ai besoin de conseils de gens qui ont vécu des situations similaires… J'ai été violée par mon premier copain (donc première expérience sexuelle) il y a maintenant 10 ans. Je suis restée avec ce garçon pendant 3 ans. Je sais, je me suis posée la question des centaines de fois par la suite, POURQUOI ?! Bref, je penses qu'à 17 ans, j'étais inexpérimentée et je croyais que ce devait être normal puisque c'était mon copain et que les relations sexuelles font partie de la vie de couple… Je lui avais dit, dès le départ, que je n'étais pas prête (je ne l'aimais d'ailleurs pas, j'étais avec lui parce qu'il s'intéressait à moi et que je suis une fille de nature déjà très timide, j'ai laissée couler les choses…) , lui il avait 23 ans et je crois qu'il avait un problème à ce niveau. Pour lui, ce devait être à chaque fois qu'on se voyait, donc pratiquement tout les jours. J'ai donc pliée, mais ça me répugnait puisque c'était contre mon gré, mais je n'ai pas rechignée sauf la première fois où je m'étais débatue en vain (j'avais renoncée à le repousser après la pénétration puisqu'il était plus fort que moi, que ça ne donnerait rien de toute façon et que je voulais simplement en finir au plus vite, me contentant de pleurer en silence). J'ai donc endurée ça pendant trois ans, en me disant à chaque fois que ce devait être normal, qu'il était mon copain, ect… J'ai donc enfouie ça au plus profond de moi, puisque c'était du passé, en espérant que ça ne me hanterait plus. J'ai par contre déterrée toute l'histoire l'année dernière, en début décembre. J'ai décidée de consulter une sexologue car, quoi que mon copain est le meilleur du monde, je ne me sens pas à la hauteur, je n'ai jamais d'envie de relations sexuelles et je ne me sens pas normale. Je ne voulais pas que ça crée des problèmes dans notre couple et qu'il se lasse de moi… (ce qu'il m'a dit qu'il ne ferait pas, mais il avoue que c'est dommage que je ne suis pas plus encline aux relations sexuelles malgré qu'il me comprend bien.). Lors de ma première rencontre avec elle, lorsque j'ai racontée ce qui m'est arrivée, j'ai été prise de vertiges, mon coeur battait à tout rompre et j'ai eue un silement dans les oreilles. J'ai pris conscience que ça n'allait pas du tout… J'ai continuée mes séances, avec des problèmes de santé en plus. Des crampes au thorax, j'ai dû aller à l'urgence car je croyais avoir un problème de coeur puisqu'il m'arrivait aussi d'avoir des palpitations… ou on m'a finalement examiné et on m'a confirmé que j'allais bien… Je suis donc sortie de l'hôpital et j'ai pleurée pendant 45 minutes comme un enfant qui a vraiment de la peine, de la peine profonde… Je ne me souvenais pas avoir pleurée autant de ma vie… (je suis aussi le genre de personne qui n'aime pas démontrer mes émotion en public, exception bien sur de mon copain et ma famille…) A chaque fois que ces crampes revenait, je me remettais à pleurer… Selon la sexologue, c'était le mal qui restait coincé et que je n'arrivait pas à extérioriser, après avoir pleurée autant comme autant, ça a fini par passer… J'ai eue des nuits blanches, de nombreux cauchemars, des problèmes d'angoisse. Ça a fini par se calmer. Ça fait maintenant plus d'un an que j'ai fait les démarches et d'autres problèmes ont ressurgit… J'ai des problèmes de stress intermittent (peur qui me prend au milieu de nulle part pour aucune raison précise, j'ai des problèmes d'estomac depuis un mois, je suis devenue hypocondriaque…). J'occupe un travail ou nous ne sommes qu'une dixaine de filles contre environ 135 garcons. Forcément, mon gestionnaire est un homme ; qui a trois ans de plus que moi. Personnellement, je ne crois pas que ça me cause problème, je n'ai pas de difficultée à discuter avec lui quand on est en groupe (2 ou 3 personnes, car plus que 5, je m'exprime rarement) , par contre, il est du genre à parler près des gens (il entre parfois dans ma bulle) , sans exagération par contre. Il est très professionnel et compréhensif, par contre, en dehors des heures de travail, il est du type fêtard et reluque les belles femmes. Ce qui me met mal à l'aise lorsque je le rencontre, je deviens rouge et quand ça me prend, c'est un cercle vicieux. J'ai beau essayer d'ignorer, ça ne fonctionne pas. Ce qui m'embête, c'est que je n'étais pas mal à l'aise avec lui avant, je le connais depuis cinq ans et je ne sais pas comment me l'expliquer… Ni quoi faire… Il y a des fois ou j'aimerais seulement crier à tout le monde ce qui m'est arrivée pour que les gens comprennet qui je suis et comprennent mes réactions (timide, je rougis facilement, je ne m'exprime pas beaucoup, ect…). J'aimerais me justifier, mais je ne sais pas si c'est nécessaire… Je sais que ce n'est pas l'idéal, parce que quand je le raconte à quelqu'un (très peu de gens sont au courant) , ils sont super mal à l'aise et ne savent pas quoi me dire. Au fond, je ne demande pas de pitié, ni de solution de leur part, juste de l'écoute. Je crois aussi que ce qui m'a empêchée d'en parler toutes ces années, c'était la peur du jugement des autres. J'avais peur qu'on "m'étiquette" violée et que les gens ne voient que cet aspect écoeurant de moi, que les gens ne me voient qu'en tant que "victime de viol" et ne remarquent pas les qualité que j'ai, qui je suis réellement… Je me demande donc si tout ce qui m'arrive est normal, compte tenu de mon histoire ? Tout ce que j'aimerais au final, c'est me sentir finalement moi même (malgré que j'ai eue une vie quasi-normale ces 10 dernières années puisque je me refusais d'en parler et d'y penser, ça m'a affectée plus que je ne le croyais et ça m'a un peu bloquée dans mon évolution personnelle, je serais probablement différente de celle que je suis maintenant si ça ne s'était jamais passé, je serais surement une personne plus sure de moi et j'aurais probablement fait des choix différents, malgré que je ne regrette rien, surtout que ça m`a permi de rencontrer un homme formidable avec qui je partage ma vie ) , continuer l'évolution de la personne que j'étais il y a 10 ans avant cette journée d'horreur qui a boulversé ma vie… J'aimerais avoir des contacts normaux avec mon copain, avoir des relations normales avec les gens sans me poser une tonne de questions… J'aimerais avoir des sentiments normaux, sans en faire une montagne (pour l'instant, quand je ressent quelque chose de négatif, j'ai l'impression de le vivre en 1000x plus intense et je déteste ça, parce que ce n'est pas moi…). Merci de me donner vos avis et conseils qui me feraient du bien et m'aideront surement à y voir plus clair… Et merci d'avoir lu mon texte peut être un peu trop long…
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


253766
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages