Histoire vécue Amour - Couple > Techniques de séduction      (1622 témoignages)

Préc.

Suiv.

Don juan et la passion

Témoignage d'internaute trouvé sur elle - 13/07/11 | Mis en ligne le 01/04/12
Mail  
| 168 lectures | ratingStar_235463_1ratingStar_235463_2ratingStar_235463_3ratingStar_235463_4
J'ai 23 ans, je suis en couple avec le même homme depuis 7 ans. J'aime la vie, je suis épicurienne, je suis également musicienne et je passe beaucoup de temps loin de chez moi. Quand j'ai débuté ma relation avec mon copain, je n'avais que 16 ans. Pour moi, l'amour, ça devait durer pour toujours. Mes idoles étaient Tristan et Iseult. J'avais énormément de passion en moi, tout comme maintenant, j'aimais les hommes, et je rêvais d'une histoire d'amour passionnée du début à la fin. Je croyais que quand je ressentais une émotion intensément, ça voulait dire qu'elle allait exister pour toujours. Quand j'ai eu le coup de foudre pour mon copain, je me suis entièrement donnée, je lui ai tout promis, j'étais sûre que c'était "le bon". Je voulais passer le reste de mes jours à ses côtés. 7 ans, c'est beaucoup. Ça m'a pourtant pris tout ce temps-là pour comprendre que ce que j'aimais, ce qui me rendait le plus heureuse, c'était la passion, les premiers moments. J'aime les hommes. Je ne veux blesser personne, mais je ne peux résister à la beauté, la virilité, et la grande variété d'hommes qui m'entoure. J'ai tant essayé d'être une bonne personne. Quand j'avais 18 ans, j'ai trompé mon chum une première fois. Nous nous sommes séparés 8 mois, puis nous nous sommes réconciliés. Tant de gens m'ont traité de salope et d'égoïste. Tant de gens m'ont dit que c'était une grave erreur et qu'il fallait que j'apprenne de ça, pour ne plus la refaire. Je me suis sentie extrêmement coupable. Je m'étais dit que c'était une erreur de jeunesse et que plus jamais je ne ferais une chose aussi terrible. J'ai supplié mon copain de me pardonner et de me donner une deuxième chance. Voici ce que j'ai fait de ma deuxième chance. Les premières années, malgré les tentations nombreuses, j'ai su résister, ça m'a tout pris, mon 200%. J'ai cru que j'avais compris et que tout allait bien se passer comme je le voulais. Je croyais que ça allait être de plus en plus facile, que j'allais vieillir et que je serais de moins en moins sensible à la tentation, que mes hormones allaient me laisser tranquille au fil du temps. Mais au contraire, il m'est arrivé plein de moments par la suite où je me suis dit : "Si tel homme se montre intéressé à moi, en aucun cas je ne pourrai lui résister". Puis, l'inévitable est arrivé. Cet été, j'ai rencontré un homme si beau, si talentueux, si intéressant et exotique. Il parle russe et me dit des belles choses en russe. Je fond, je ne peux résister. Je l'ai rencontré, puis nous avons baisé, et nous continuons à nous voir… et à baiser. C'est la meilleure chose que j'ai jamais ressentie. Quand il s'approche de moi, j'ai un feu qui brûle à l'intérieur de mon ventre et qui se répand partout dans mon corps. Je sais que ça ne durera pas, mais je m'en fous. Je ne recherche pas la profondeur, mais l'intensité. J'ai simplement envie de vivre ma vie comme si j'allais mourir demain. J'ai essayé de trouver une solution pour ne pas tromper mon copain de nouveau, j'ai vraiment essayé très dur et j'ai échoué. Je suis si faible. Ma faiblesse pour les hommes est si grande. Je me sens pourtant coupable. Je sais que quand mon copain l'apprendra, il sera énormément blessé. Je ne veux pas ça. Je ne comprends pas pourquoi une chose qui semble si bonne et si naturelle devrait être considérée comme une abominable erreur. Je comprends la jalousie, mais je ne la ressens pas, ou très peu, car j'aimerais qu'on me donne la liberté de faire ce que je veux, avec qui je veux, quand je veux, et je serais prête à donner cette liberté à quiconque est avec moi. Aujourd'hui ce n'est plus Tristan et Iseult mes idoles, mais plutôt Don Juan. C'est un énorme changement. Je veux vivre de passion. C'est ma drogue, c'est ce pourquoi j'existe. Je veux vivre le bonheur pur. J'aimerais vivre dans un monde où je pourrais être entièrement libre, sans que ça ne blesse personne. Hélas, Don Juan est une histoire qui finit très mal, du moins pour Don Juan lui-même. J'imagine que ça finit bien pour les gens qui sont jaloux et qui trouve que c'est une fin juste pour lui, que de se faire transpercer d'une épée et d'aller en enfer. Il me semble que ce monde est construit pour les gens en couple, qui sont fidèles l'un à l'autre. Je ne vois pas de solution à mon problème, à moins que quelqu'un ait une potion magique à me recommander, ou connaisse un centre réputé de désintoxication des hommes. Il me semble qu'il me sera impossible d'être à la fois heureuse et de ne pas blesser les autres. J'aimerais tant que ce monde soit moins hostile aux Don Juan. Je ne sais pas trop ce que je recherche en partageant cela, peut-être de la compassion, ou bien peut-être que j'ai simplement besoin de m'exprimer. Si vous avez quoi que ce soit de pertinent à partager sur ce sujet, j'en serai très intéressée. J.
  Lire la suite de la discussion sur elle.fr


235463
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Besoin de quelques avis objectifs. - le coin des ados

image

Tu es comme tu es, même si tu es solitaire ou que tu n'as pas spécialement les même goûts que les autres c'est pas un problème dans le fond, justement au moins tu as tes propres goûts t'es unique… Moi aussi je suis quelqu'un comme ça, qui...Lire la suite

Besoin d'un avis : est ce que je lui plait ? - techniques de seduction

image

Bonjour, Je vous raconte rapidement mon histoire, voilà le week end dernier j'ai rencontré un jeune homme avec qui je discutais il y a quelques années via un réseau social bien connu, en fait c'est l'ami d'un proche. A cette époque j'étais en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages