Histoire vécue Amour - Couple > Usure du couple      (2408 témoignages)

Préc.

Suiv.

Après 20 ans de mariage heureux, je me sens mal dans ma peau

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2606 lectures | ratingStar_60109_1ratingStar_60109_2ratingStar_60109_3ratingStar_60109_4

J'ai plus de 50 ans, je suis mariée depuis près de 30 ans. J'ai une grande fille qui vit sa vie en province avec son futur mari. J'ai perdu mes parents décédés, et je n'ai plus de famille à qui m'adresser pour avoir des conseils.

J'ai eu un mariage heureux pendant 20 ans environ, avec les hauts et les bas que peuvent connaître les couples. Il y a bientôt une quinzaine d'année, mon mari a changé d'attitude à mon égard et est devenue très méchant et violent avec moi. J'ai découvert quelques temps après qu'il entretenait une liaison avec une femme mariée de nos amis. J'ai donc cessé de voir ses amis et j'ai rompu les contacts avec eux. Mon mari a interrompu nos relations sexuelles du jour au lendemain et me menaçait de divorcer. Comme je n'étais pas en très bonne santé morale, et qu'à l'époque je n'avais pas de travail à cause de mes ennuis de santé.

J'ai serré les dents et je me suis mise à la recherche d'un travail activement pensant que mon mari pouvait me quitter et me laisser sans rien. J'ai trouvé un bon travail dans lequel je suis toujours et que j'aime.

Quand je sollicitais mon mari pour avoir des relations qui me manquaient, il me disait "d'aller voir ailleurs" que de son côté c'était terminé avec moi.

J'étais en analyse à ce moment là avec une excellente psychanalyste qui m'a dit de "fermer les yeux" pour l'adultère de mon mari et de me consacrer à mon travail et effectivement, de "chercher ailleurs". J'ai beaucoup travaillé (je suis professeur) mais je n'ai pas cherché ailleurs, éspèrant que mon mari reviendrait vers moi un jour où l'autre. Cela a duré 10 ans étant abstinente sexuellement. Entre-temps mon mari avait rompu avec sa liaison qui battait de l'aile, mais il n'est pas revenu vers moi pour autant.

Il me disait toujours d'aller voir ailleurs, si j'avais.

À vivre ma sexualité, ce qui me blessait, me répugnait, et je me sentais humiliée que mon mari que j'aimais m'envoie "ailleurs" si j'avais des envies.

J'ai fait la connaissance d'un homme au bout de 10 ans qui sur tous les plans me plaisait. Je venais de perdre ma mère que j'avais soigné chez moi de la maladie d'Alzheimer pendant 6 ans, à mon domicile.

Il m'a fait la cour, gentiment, m'a dit des paroles que je n'entendais plus de la bouche de mon mari depuis longtemps. Nous avons eu une très courte liaison, et hélas, je suis tombée amoureuse de lui, étant tellement en manque affectif. Mais il n'était pas libre et demeurait loin de ma ville. Nous avons correspondu pendant plusieurs années, j'avais besoin de cela, et cela m'apportait un réconfort dans ma vie médiocre avec mon mari, sur tous les plans. A la suite de sa rupture avec sa liaison mon mari par dépit, à fait des grosses bétises financières, a abandonné son travail, a fait des dettes, a commencé à faire une dépression. Je l'ai adressé à un psychanalyste pour qui l'aide… Il a tenu quelques temps, le temps de retrouver un travail, puis, sur une colère de sa part il est parti en claquant la porte du psychalyste.

De mon côté, j'ai continué ma carrière de professeur, me consacrant à mes élèves ; J'ai eu un cancer, et je dois dire qu'il a été causé par les multiples soucis.

Que me causait mon mari. Je n'ai reçu aucun soutien de sa part.

Ma psychanalyste me conseillait de ne pas divorcer,

De ne pas me mettre des grosses difficultés supplémentaires sur la tête et de faire ma vie en ignorant mon mari. J'ai dû faire une demande à la Banque de France pour le surrendêtement, car les bétises financières avaient été assez énormes du côté de mon mari.

Après la rupture avec sa relation, son travail retrouvé, il semblait que cela allait mieux, moi je gagne correctement ma vie et participe au remboursement du surrendètement. Un jour j'ai surpris.

Mon mari qui visionnait du porno sur Internet, et en fait j'ai pu m'apercevoir qu'il était devenu accro à ces vidéos (répugnantes pour une femme). Cela m'a beaucoup choquée que mon mari qui se comporte comme.

Un mort dans le lit, se visionne se genre de chose.

Je lui en ai fait la remarque, mais il a continué et continue toujours. Il y a deux ans de cela, mon mari s'est inscrit sur un site de rencontres pour "bavarder" avec des gens. Peu de temps après il s'installait dans une relation adultère qui dure encore à l'heure actuelle. Il visionne toujours ses pornos malgré tout. Je lui dis qu'il est malade et "détraqué" et qu'il devrait quand même se faire soigner que ce n'est pas normal de se comporter comme cela sous notre toit, que s'est doublement injurieux pour moi, d'un côté la maitresse, de l'autre le porno, et moi dant tout ça je suis quoi à ses yeux ?

Bien sûr je lui parle de divorce régulièrement, il avait décidé de partir, de nous séparer, mais il ne fait strictement rien. Il reste dans cette situation à mes détriments. Je travaille, je rembourse avec lui le surrendêtement, je partage les frais de loyer et il exige pour nous partagions à 50/50 tout ce que l'on doit payer tous les mois.

J'estime que c'est vraiment injuste de me faire payer ses déboires, et lui en parle régulièrement. Il ne veut pas partir dela maison, disant qu'il n'a pas les moyens financiers de se trouver un autre appartement.

Et qu'il n'a pas les moyens de payer un avocat pour divorcer. Donc, il propose de rester comme cela.

Ce qui implique que je dois tout accepter, son adultère, ses vidéos pornos, pas avoir de relations sexuelles, rembourser les dettes avec lui, ou alors le tromper à mon tour, si je ne veux pas mourir en - bonne-soeur -

Cela me bloque d'être encore mariée et d'être obligée si je veux avoir une vie de femme, d'aller chercher ailleurs, un homme, juste pour avoir des relations, car je fonctionne pas comme cela ; J'ai besoin d'avoir confiance et d'avoir des sentiments.

Depuis tous ces évènements j'ai beaucoup de rancune envers mon mari, mais comme je n'ai plus de famille et que mes parents sont morts, ma fille partie vivre loin, je ne sais pas comment faire pour me sortir de cette situation que je n'ai aucunement voulu ni décidée.

Je sais que mon mari voit cette nouvelle liaison régulièrement. Et je sais que c'est définitif, il n'y aura plus rien entre nous de physique. Ce côté définitif me pèse énormément et je ne peux m'empècher d'être souvent désagréable avec mon mari et de lui.

Dire ses 4 vérités en pleine figure.

Alors il devient violent, et manque de me frapper, ou me menace de le faire.

Je ne sais pas quoi faire pour mettre fin à ce cercle vicieux, ou je suis malheureuse, et mon mari égoïstement, me dit que je me plains sans arrêt, que je ne suis jamais contente.

En quinze ans de temps, et pousser ma les rebuffades.

De mon mari, j'ai eu en tout et pour tout, 2 relations avec des hommes en qui j'avais confiance. Mais cela ne s'est pas poursuvi dans le temps.

Je me sens seule et abandonnée, j'ai terminé ma psychanalyse il y a deux ans, et les dernières paroles de ma psychanalyste était de me dire, de ne pas m'embèter avec un divorce, et d'avoir de chercher des relations ailleurs, de gérer ma vie sans m'occuper de mon mari. Mais il est là tous les soirs, le week-end, et j'avoue que j'ai de plus en plus de mal à le supporter, j'ai l'impression qu'il squatte l'appartement, pour avoir un toit, mais qu'il s'en fout complètement de moi. Je souffre de cette situation terriblement, depuis trop longtemps déjà.

Je voudrais en sortir !!!

Je suis mal dans ma peau, et j'ai le sentiment de ne pas être respectée, ni aimée, ni soutenue.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


60109
b
Moi aussi !
6 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Est-ce que je suis vraiment faite pour ca? - ecrire un roman

image

J'ai découvert ce forum il y a peu et je voudrais que vous me répondiez franchement. Voilà, J'ai 17 ans et cela fait à peu près dix ans que j'écris (bon évidemment, à 7 ans et même à 12 ans d'ailleurs, ce n'était pas du Baudelaire loin de...Lire la suite

Difficulte relationnelle, copain tres sociable, amis... - amities et relations personnelles

image

Bonjour à tous, Je sais pas trop ce que ça va m'apporter d'écrire ce que je vais écrire, peut-être me libérer et essayer de comprendre pourquoi je réagis comme ça, avoir des avis aussi… Voilà je suis de nature assez réservée, fétarde...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages