Histoire vécue Amour - Couple > Usure du couple      (2408 témoignages)

Préc.

Suiv.

Déjà on n'a pas forcément la possibilité de le vivre plus tard.

Témoignage d'internaute trouvé sur madmoizelle - 16/04/10 | Mis en ligne le 21/07/12
Mail  
| 162 lectures | ratingStar_278567_1ratingStar_278567_2ratingStar_278567_3ratingStar_278567_4
Etant en Erasmus pour un an et ayant un copain depuis bientôt deux ans, je me permets de te répondre ! Déjà on n'a pas forcément la possibilité de le vivre plus tard. Je voulais partir depuis toujours, c'était mon rêve, je le lui ai de suite dit sans lui demander de m'attendre en retour, il a décidé de m'attendre, en retour j'essaye de rentrer quand je peux pour les vacances etc. Je n'aurais pas pu repousser ça à plus tard, Erasmus c'était cette année ou l'année prochaine, ce qui n'aurait pas changé grand chose, et au vu de mon master de l'an prochain, mieux valait partir cette année et surtout pas l'an prochain. Evidemment ça le rend malheureux mais d'une j'aurais été énormément frustrée de ne pas partir, et je lui en aurait toujours voulu d'avoir été la cause de mon non départ, et au final ça nous a beaucoup apporté sur le plan personnel et dans notre relation. Il s'est ouvert à plus de gens, j'ai pris confiance en moi (ce dont je manquais cruellement) , et surtout notre histoire tient malgré les difficultés, et me permet de nous voir beaucoup plus sur le long terme maintenant que si je n'étais pas partie. Quant au fait de partir à deux, j'ai rencontré plusieurs couples qui l'ont fait durant erasmus là où je suis et c'est loin d'être aussi rose que 'On découvre tout à deux etc'. Le deuxième qui 'suit' l'autre en général doit se trouver un petit job souvent pas terrible pendant que l'autre a des cours, est hyper sociabilisé, pas trop de devoirs etc. Voire peut ne rien trouver du tout (sur un campus t'es pas tout seul à chercher un job, et c'est encore plus dur quand tu n'es pas totalement bilingue) et là c'est beaucoup d'ennui, très peu de rencontres, encore plus si on ne maitrise pas très bien la langue. Au final toutes les sorties/ rencontres passent par celui qui est en cours, et ça peut entrainer un côté restons toujours tous les deux, ce qui, pour apprendre la langue d'un pays n'est pas le plus efficace (il faut vraiment une immersion totale). Au final j'ai senti beaucoup de frustrations des deux côtés : l'un qui en a marre de voir l'autre ne rien faire/ se morfondre, et l'autre qui vit mal le fait que l'autre soit autant sollicité. Bien sûr je ne généralise pas, tout dépend des expériences, de plein de chose (si les deux par lent très bien la langue ou si l'un sera dépendant de l'autre) etc etc mais à choisir, je n'aurais pas préféré le vivre avec mon chéri. Il parle très mal anglais et aurait très mal vécu de devoir se trouver un petit job pas terrible, de ne pas se faire beaucoup d'amis et d'être dépendant de moi pour le moindre truc de la vie courante. Au moins en France je sais qu'il a sa bande de copains qui sont toujours dans le coin et ses cours qui lui prennent beaucoup de temps. Mon choix a bien sûr été égoïste mais d'une part je ne l'ai pas forcé à rester avec moi, je l'ai prévenu dès le début de notre histoire, et d'autre part, j'estime que pour être bien dans mon couple j'ai besoin d'être bien individuellement, de m'aimer pour pouvoir aimer, et quand je regarde ces huit mois écoulés à l'étranger je sais que ça m'a énormément apporté sur le plan personnel (en plus du côté scolaire/professionnel) et que ça équilibre aussi notre relation. Je suis plus tolérante sur certaines choses, moins en demande ou exigeante sur d'autres, on a trouvé un équilibre qu'on avait pas autant avant.
  Lire la suite de la discussion sur madmoizelle.com


278567
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Est-ce que je suis vraiment faite pour ca? - ecrire un roman

image

J'ai découvert ce forum il y a peu et je voudrais que vous me répondiez franchement. Voilà, J'ai 17 ans et cela fait à peu près dix ans que j'écris (bon évidemment, à 7 ans et même à 12 ans d'ailleurs, ce n'était pas du Baudelaire loin de...Lire la suite

Difficulte relationnelle, copain tres sociable, amis... - amities et relations personnelles

image

Bonjour à tous, Je sais pas trop ce que ça va m'apporter d'écrire ce que je vais écrire, peut-être me libérer et essayer de comprendre pourquoi je réagis comme ça, avoir des avis aussi… Voilà je suis de nature assez réservée, fétarde...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages