Histoire vécue Amour - Couple > Usure du couple      (2408 témoignages)

Préc.

Suiv.

Elle vit son rôle de maman mais pas de femme

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 569 lectures | ratingStar_143186_1ratingStar_143186_2ratingStar_143186_3ratingStar_143186_4

Depuis la naissance de notre premier enfant, elle n'est plus ma femme, mais vie à 100% le rôle de mère. Je ne vie plus une vie de couple homme-femme, mais une relation homme/père-mère. Aujourd'hui j'en suis arrivé à ne plus l'aimer… voici mon histoire ci-dessous :

Je connais ma femme depuis 94, marié depuis 96.

J'ai aujourd'hui 39 ans, elle a 42 ans.

Nous avons essaye d'avoir un enfant, disons que pour elle, c'était une priorité. Pour moi, j'avais tendance à re-pousser l'échéance. Les événements ont fait qu'elle a été enceinte 2 fois, mais malheureusement 2 fois, elle a fait une fausse couche. Nous avons donc décidé de prendre le maximum de précautions, et pour ce faire, qu'elle arrêtera de travailler (car elle avait un travail prenant et fatiguant).

Je pourrais dire, que depuis 99, nos relations sexuelles ont ralenti, suite à ces fausses couches considérant (c'est ce qu'elle pense) , que c'était mieux pour elle, pour raison médicale.

Finalement, elle a été de nouveau enceinte en octobre 2000. D'une part afin de prendre un maximum de précautions pour assurer cette grossesse et d'autre part le manque et perte de désir de mon cote du fait qu'elle a été enceinte, ont fait que nous n'avons pratiquement pas fait l'amour durant la grossesse.

Depuis la naissance de notre fils en juillet 2001, la situation a encore évolué. En commun accord, elle n'a pas souhaite reprendre un travail afin de consacrer un maximum de temps avec notre fils. Elle a allaite notre fils, mais comme il ne faisait pas ses nuits et réclamer le sein de sa mère (chose tout à fait normal) elle donnait le sein la nuit et souvent s'endormait avec lui dans le lit (il a son propre grand lit). Elle est (nous sommes) tombée (s) dans le cercle vicieux, où finalement il est impossible pour notre fils de s'endormir sans le sein de sa mère, il a besoin du sein de sa mère lorsqu'il se réveille dans la nuit. Par conséquent, sa mère faisait la quasi-totalité des nuits dans le lit de notre fils, et moi seul dans ma chambre. Lorsqu'il a plus de 2 ans et demi, il a arrêté le sein de sa mère, mais par contre il réclamait le touché du sein, sans ça il ne peut s'endormir et évidemment sa mère ne refusait pas et continuait à faire des nuits entières avec lui.

Vous aurez donc compris, que nous n'avions plus de relation sexuelle, car nous faisons chambre à part. Ou vraiment de manière très exceptionnelle…

Par ailleurs, j'essayais de jouer mon rôle de père, mais pratiquement de manière systématique, soit je n'avais pas de commentaires, soit s'il y en avait un c'était pour me faire une reproche ou pour dire que je n'aurai pas du faire ainsi… c'était décourageant, jamais un compliment. En parallèle, elle me reprocher de consacrer trop de temps à mon travail (absent de 8h30 et rentrer tard vers 19h) et pas assez en famille… mais n'ayant que peu d'encouragement, ce n'était pas toujours motivant. Par ailleurs, je m'efforcer de prendre toutes mes vacances et RTT ce qui représente tout de même 9 semaines par an, consacré exclusivement à la famille.

Puis une relation sexuelle exceptionnelle (d'autant plus que ça faisait vraiment très longtemps) qui a eu comme conséquence (non calculé) l'arrivée notre deuxième enfant pour le mois de juillet 2004.

Ma femme était aux anges, la grossesse se passait bien, alors qu'elle avait 40 ans, elle allait avoir un deuxième enfant.

Pour ma part, j'étais mitigé, pour diverses raisons :

O D'un coté, je n'étais pas prêt pour avoir un deuxième enfant,

O je ne voulais pas revivre l'expérience de ces 3 dernière années d'une femme-mère et non d'une femme-femme,

O je m'étais senti avoir été "forcé" (si je peux me permettre ce mot) car au moment de cette relation sexuelle, je lui avais demandé si n'il avait aucun risque qu'elle ne tombe enceinte à laquelle elle m'avait répondu que non (elle ne prenait pas de moyen de contraception) , et pourtant elle est devenu enceinte…

O de l'autre coté, j'étais content, car je ne souhaitai pas avoir un enfant unique (j'ai moi-même grandi avec beaucoup de frère et s&oelig ; ur) , et en plus nous avons appris que c'était une fille.

Mais comme pour la première grossesse, aucune autre relation sexuelle depuis, elle n'a toujours passe ses nuits auprès de notre fils.

L'accouchement est arrivée, et évidemment tout ce qui s'en suit. Comme pour le premier, elle a recommencé à donner le sein, a dormir prés de notre fille, à me pas être satisfait de ma manière de m'occuper de ma fille, etc… en moi-même, je me suis dit "si tu souhaites recommencer ainsi, tu le feras toute seule. Je ne vais pas me réveiller la nuit, je bosse toute la journée, tu as choisi de ne pas travailler pour les enfants, tu assumes donc." C'est peut être terrible d'avoir pensé ainsi, mais c'est ainsi… je ne lui ai jamais dit.

Notre fille à aujourd'hui presque 2 ans. Nous n'avons eu aucune relation sexuelle depuis. Mais ce n'est pas autant qu'elle ne le souhaite pas, mais l'occasion se présente peu. Finalement, j'ai perdu petit à petit le désir, et donc de l'amour (ou inversement, je ne sais pas). Ne recevant pas d'amour, d'affection et de sexe, je n'ai pas non plus donné (inconsciemment) d'amour, d'affection et pas proposer/provoquer également des relations. Et voici que nous somme dans un cercle vicieux :

Si tu ne reçois pas d'amour, affection etc… automatiquement tu n'en donne pas non plus, par conséquent le partenaire ne recevant pas d'amour, d'affectation etc… il n'en donne pas également… et avec le temps, rien ne se passe, pas de relation, pas d'affection, pas de projet commun, pas de confidence, seulement le travail, la maison, et les enfants.

Finalement le désir n'est plus alors qu'il existe une obligation de durée, à cause d'un contrat de mariage et de la présence d'enfants, notre couple s'est installer, dans une relation "désexualisée" .

Certain couple peut être trouvé d'autres centres d'intérêts que la sexualité pour rester ensemble.

Le passage à l'acte d'adultère devient alors probable. C'est lorsque l'amour et le désir pour l'autre disparaît, mais que l'obligation de vivre ensemble est maintenue, qu'il peut y avoir infidélité.

Et j'ai commencé à réaliser ceci lorsque j'ai moi-même commencé à regarder d'autres femmes.

Ca fait maintenant presque que 5 ans que nous n'avons pratiquement pas de relation sexuelle. Mais également une vie de famille qui est tombée dans une routine : moi le boulot à fond (car c'est là que je me sens utile et je suis passionné par mon travail) et jouer avec les enfants quand je suis à la maison, ma femme c'est les enfants et la maison. Mais il ne se passe rien d'autre, à part des moments de vacances où c'est la même chose à part que nous sommes dans un autre environnement (au bord de la mer ou autres) , et moi je ne bosse pas, donc disponible.

Pour ma part, je ne suis vraiment pas satisfait de cette situation. Je me retrouve avec une mère et non une femme.

Cette situation a provoqué chez moi une diminution de mon désir envers ma femme, et je dois avouer que depuis un certain temps (et surtout depuis 2 ans) je suis passé à l'acte à plusieurs reprises (avec des aventures "d'une nuit"). Aujourd'hui, non seulement je n'ai plus de désir mais j'ai perdu l'amour pour elle. C'est terrible à dire, mais je ne l'aime plus.

Récemment, c'est elle qu'à lancé le sujet, voyant bien que j'avais changé. Je ne pouvais plus maintenir cette situation en secret, je lui donc dit que je n'étais pas satisfait de notre situation, que ça faisait trop longtemps que ça durait, que j'avais certainement eu tort de n'avoir pas adressé ce problème il y a longtemps, et que la situation d'aujourd'hui est que j'ai perdu l'amour que j'avais envers elle. Oui, je lui ai dit que je le l'aimait plus.

Elle m'a dit qu'elle sentait bien qu'il y avait un problème dans notre vie de couple, et qu'elle m'aimait encore même si ce n'était plus le même amour comme au premier jour.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


143186
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Est-ce que je suis vraiment faite pour ca? - ecrire un roman

image

J'ai découvert ce forum il y a peu et je voudrais que vous me répondiez franchement. Voilà, J'ai 17 ans et cela fait à peu près dix ans que j'écris (bon évidemment, à 7 ans et même à 12 ans d'ailleurs, ce n'était pas du Baudelaire loin de...Lire la suite

Difficulte relationnelle, copain tres sociable, amis... - amities et relations personnelles

image

Bonjour à tous, Je sais pas trop ce que ça va m'apporter d'écrire ce que je vais écrire, peut-être me libérer et essayer de comprendre pourquoi je réagis comme ça, avoir des avis aussi… Voilà je suis de nature assez réservée, fétarde...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages