Histoire vécue Amour - Couple > Usure du couple      (2408 témoignages)

Préc.

Suiv.

Il ne veut pas avancer avec moi, j'en souffre

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 277 lectures | ratingStar_200499_1ratingStar_200499_2ratingStar_200499_3ratingStar_200499_4

Je ne sais trop par ou commencer mon histoire mais je vais tenter de le faire le plus objectivement possible. J'ai tellement besoin de comprendre, d'aller mieux, de me rassurer quant à ma santé mentale… J'ai rencontré Seb il y a prés de 2ans, un peu par hasard et le debut de notre histoire est un mensonge.En effet, lors de notre 1ere conversation, il me raconta "son" histoire. Il venait de vivre un drame : il vivait le parfait amour avec une fille anorexique.Ils habitaient ensemble et la maladie s'est agravée et elle a fini par en mourir… Je me souviens de mon immense compassion a son egard, des larmes versées rien qu'a l'ecouter.Il en parlait avec tant de vérité, que j'en ai été bouleversée… Bref, je sais que cela m'a enormement touchée. Je ne sais pas si c'est ce qui m'a rapprochée de lui mais… ce qui est sur c'est que cela m'a touchée. Puis, notrerelation est née… il etait gentil, attentionné, trés proche malgré la distance, m'appelait souvent. Il m'avait prevenu qu'avec son histoire douloureuse, il lui etait difficile de s'attacher… ce que je comprenais, en quelques mots, il ne pouvait plus "aimer" apres ça. POurant, petit a petit, je le voyais se rapprocher, se montrer amoureux… et j'avais l'impression de le "guérir" de ses douleurs… puis un soir, malgré tout ça, il m'a ecrit un je taime qui m'a fait l'effet d'une victoire. J'etais heureuse !!! Tellement heureuse… J'ai compris avec le temps que son histoire etait completement fausse. Je lui ai confié mes doutes. Il a avoué en n'expliquant pas vraiment pourquoi… mais je l'aimais deja. Puis, plus le temps passait, plus des doutes naissaient quant à sa sincerité… Il est plus jeune que moi et petit a petit, désirant avancer avec lui et le lui confiant, il m'a dit qu'il ne voulait pas "finir" sa vie avec moi… qu'il etait jeune, qu'il devait faire sa vie… cela m'a aneantie mais je le comprenais au fond, et le mal etais fait. J'etais amoureuse. Mais des que j'exprimais un désir, une envie de le voir alors qu'il ne l'avait pas décidé, des que je posais une question qu'il estimait stupide, il se transformait litteralement en un personnage méchant, cynique et froid… mon désarroi alors ne le touchait pas, rien ne le touchait, il etait comme insensible completement à moi, a ma peine… et me raccrochais au nez, alors je le rappelais pour essayer de comprendre, il coupait alors son téléphone, me punissant en me laissant seule dans le conflit. Je finissais par culpabiliser de mon "attitude" et a la fin de chhaque conflit, c'est moi qui m'excusais, n'arrivant jamais e exprimer mon ressenti, jamais a être comprise et encore moins ecoutée… et tout doucement, je n'osais plus rien dire… et j'ai accepté des choses que je n'aurais jamais accepté d'un homme… Je suis tombée accidentellement enceinte de lui. Nous avons decide d'interrompre la grossesse (ipuisqu'il ne voulait rien construire avec moi) et juste a cette periode, j'ai decouvert sur son pc, une lettre adréssée a une fille ou il lui disait texto" oui je suis avec elle, mais c'est avec toi que je voudrais être mais il me faut un peu de temps"… J'ai été aneantie, humiliée. J'ai eu comme explication qu'il avait besoin de se rapporhcer d'une autre (qui venait de faire une fausse couche) pour supporter l'epreuve de l'avortement. !! J'ai accepté cette explication "officiellement" mais je ne l'ai jamais vraiment avalée… je vous passe les autres decouvertes sur son ordinateur, ses multiples conquetes virtuelles… et surtout jamais d'explications, ni d'excuses et pour eviter ces conflits, je me taisais tant bien que mal… Mais j'etais mal. Et j'en avais marre qu'il ne veuille pas avancer avec moi, d'être aimée a moitié… et je lui ai dis. IL m'a dit "alors on arrete". Alors j'ai essayé d'arreter, en vain, je revenais vers lui… il me rejettais alors, me disait des mots horribles qui me faisaient l'effet d'un couteau dans le coeur… je venais d'avorter… je me suis ouvert les veines. Je me souviens du dernier coup de fil avant de passer a l'acte. IL avait deja fallut que j'appelle mille fois avant qu'il ne me reponde et il m'avait dit que je le menacais, il m'avait encore fait plus de mal en me disant "desolee, je vais manger. Un peu avant, j'avais deja fait une TS en prenant des cachets et c'est lui qui avait appelé les pompiers. Je me souvenais de ces mots d'apres "tu te rends compte ? J'aurais été comment apres ça moi ? "… jamais une allusion a MA souffrance, jamais une remsie en question, juste me faire culpabiliserde ce que j'avais fait… J'ai heureusement été sauvée par un monsieur la deuxieme fois. Il ne s'est manifestée que lorsque une amie lui a dit que j'etais tres mal, entre la vie et la mort a l'hopital. Il m'a fait parvenir par intermediaire de quelqu'un un texto… d'amour.Nous nous sommes remis ensemble !! … et rebelotte… ces delires sur le net qu'il explique encore aujourd'hui "pour s'amuser'… et ces crises a la moindre expression de ma part, au moindre "reproches"… je n'avais pas le droit de lui reprocher ce que lui m'interdisait sans meme avoir a le dire… je me sentais devenir rien jour apres jour un peu plus… il me disait que je le harcelais avec mes coups de fils et les seuls moments de calme et de paix, c'etait lorsqu'il etait physiquement avec moi. La Mr hyde redevenait Dr Jekil… tendre, doux, gentil, amoureux… je ne comprenais plus rien… j'etais perdue entre mes doutes, ma culpabilté (de quoi ? ) et cet amour stupide.Mais il etait de moins enclin a me "supporter" quand nous n'etions pas ensemble. Je l'appelais trop selon lui, j'etais jamais contente… La derniere fois, apres un samedi d'amour je lui ai demandé 'tu veux toujours pas avancer avec moi ? " et ce fut la fin… "on arrete"… ma revolte, son silence, son black out total, mespleurs… ma haine !!! … mon desarroi et lui sa froideur, son absence totale de peine… alors je lui ai tout craché ce que j'avais tant retenu, ses errances que je trouvais ignobles, ces mensonges, son manque de maturité… tout cela parmessage sur son repondeur car il avait encore tout coupé… dans un accés de compassion, un ami a moi lui a adressé un mail aussi en lui disant "merci de la liberer de toi" et comme pa enchantement, le lendemain matin, j'avais un poeme dans ma boite mail, un poeme de tristesse parce que je lui faisais du mal ! Ca m'a bouleversé (grrrrrrr) et je suis allée le voir. D'un coté il veut se debarasser demoi, de l'autre il m'epeche de partir trop loin. Il ne veut pas que je coupe tous contact. J'ai l'impression qu'il veut que je reste sa chose… je ne sais plus rien… je me sens manipulée tout le temps. Je suis perdue et j'ai plus de reperes. Je ne sais meme plus si je suis folle ou pas. Si il est bon ou abject, si il m'aimait ou si il me manipulait… j'ai besoin de comprendre mais je n'arrive a rien avec lui. Il n'a jamais vraiment voulu parler avec moi de chose sprofondes et c'est pas aujourd'hui qu'il le fera…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


200499
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Est-ce que je suis vraiment faite pour ca? - ecrire un roman

image

J'ai découvert ce forum il y a peu et je voudrais que vous me répondiez franchement. Voilà, J'ai 17 ans et cela fait à peu près dix ans que j'écris (bon évidemment, à 7 ans et même à 12 ans d'ailleurs, ce n'était pas du Baudelaire loin de...Lire la suite

Difficulte relationnelle, copain tres sociable, amis... - amities et relations personnelles

image

Bonjour à tous, Je sais pas trop ce que ça va m'apporter d'écrire ce que je vais écrire, peut-être me libérer et essayer de comprendre pourquoi je réagis comme ça, avoir des avis aussi… Voilà je suis de nature assez réservée, fétarde...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages