Histoire vécue Amour - Couple > Usure du couple      (2408 témoignages)

Préc.

Suiv.

Il se détache ; que faire ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 211 lectures | ratingStar_270775_1ratingStar_270775_2ratingStar_270775_3ratingStar_270775_4
Bonjour à tous, Mes larmes ruissellent depuis une semaine, un rien me fait monter les larmes aux yeux. Ou plutôt, par un rien : lui. Lorsque je pense à lui. Je suis dans le brouillard. Je sais ce que je désire mais je ne sais pas interpréter la situation. Que faire ? Besoin d'avis extérieurs. Je sens qu'il prend de la distance. Je sais depuis le début qu'il est fatigué par différentes choses pénibles qui lui arrivent (impasse professionnelle). Je vois bien sa lassitude. Je ne veux pas peser sur lui, l'embêter. Il me fait comprendre que maintenant, il n'aura plus assez de temps pour qu'on se voie. Il m'encourage à rencontrer quelqu'un. Ça me blesse, parce que pour l'instant, c'est avec lui que j'aime parler, c'est dans ses bras que j'aime être. Nous nous connaissons depuis un peu moins d'un an. Je craignais qu'il soit un séducteur et j'ai mis longtemps avant d'accepter que la relation soit plus intime. Depuis deux mois, nous continuons à avoir de longues conversations au téléphone et nous nous voyons à peu près tous les quinze jours (nous n'habitons pas dans la même ville). De mon côté, je ne souhaite pas une relation avec engagement, couple, vie de famille, enfants. J'ai été refroidie par une relation sérieuse et malheureuse voilà quelques années. Depuis, j'apprécie l'indépendance et mon célibat (absolu) de trentenaire me convient. Si jamais je rencontre quelqu'un avec qui faire ma vie, tant mieux ; je laisse faire le hasard mais je ne cherche pas activement. De son côté, il a vingt-cinq ans de plus que moi, donc pas non plus de projet de "couple" . Très vite, il m'a expliqué ce qu'il voulait vivre dans une relation avec une femme (moi en l'occurrence) : pas une histoire de fesses, pas une histoire d'un soir, mais un dialogue, un échange, au cour duquel nous apprendrions à nous connaître. Ça durerait le temps que ça devrait durer. J'étais d'accord. Une relation au jour le jour, sans projet sur la comète, sans me projeter dans l'avenir, sans rien exiger de l'autre. Ça me convenait. Pour l'instant, j'ai cessé de l'appeler. C'est lui qui continue à me téléphoner. Mais j'entends trop d'ambivalence dans ce qu'il me dit. Je crois que je ferai mieux de tourner la page, l'oublier – pas envie de souffrir pour rien. De souffrir autant pour rien. Et pourtant, de mon côté, la relation est loin d'être finie. Nous n'avons pas épuisé ce que nous pouvions nous dire, ce que nous pouvions partager. J'aimerais tellement que la relation continue, encore. À votre avis : qu'en pensez-vous, que faire, quelle attitude ? Besoin d'un regard extérieur. Merci.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


270775
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Est-ce que je suis vraiment faite pour ca? - ecrire un roman

image

J'ai découvert ce forum il y a peu et je voudrais que vous me répondiez franchement. Voilà, J'ai 17 ans et cela fait à peu près dix ans que j'écris (bon évidemment, à 7 ans et même à 12 ans d'ailleurs, ce n'était pas du Baudelaire loin de...Lire la suite

Difficulte relationnelle, copain tres sociable, amis... - amities et relations personnelles

image

Bonjour à tous, Je sais pas trop ce que ça va m'apporter d'écrire ce que je vais écrire, peut-être me libérer et essayer de comprendre pourquoi je réagis comme ça, avoir des avis aussi… Voilà je suis de nature assez réservée, fétarde...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages