Histoire vécue Amour - Couple > Usure du couple      (2408 témoignages)

Préc.

Suiv.

Il y a vraiment quelque chose qui cloche entre mon copain et moi

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 304 lectures | ratingStar_200347_1ratingStar_200347_2ratingStar_200347_3ratingStar_200347_4

J'ai une relation que je vis très mal sans vraiment m'expliquer pourquoi avec un homme depuis 2 ans. Je pense avoir toujours senti "un truc qui cloche" entre nous 2. Progressivement, des mots sur mes ressentis ont pris forme dans ma tête : manipulation, vampirisation, jeu malsain, etc ? Pour devenir aujourd ? Hui une quasi certitude. Il y a quelques jours j'ai commencé à consulter des sites sur les manipulateurs pervers, ainsi que sur psychologies.com.

Tout ce que j'ai lu correspond en majorité à ce que je vis avec cet homme. Les angoisses, la culpabilité, la peur, la perte de confiance en moi, le déséquilibre, le mal-être, me sentir n'être qu'une chose pour lui, me vider de mon énergie. Je retrouve également son portrait dans ce que j'ai lu ? Un égoïste prêt à tout pour avoir ce qu'il veut, ne pensant qu'à son mal (ou à son bien) à lui sans se préoccuper du mien, une pauvre victime qui subit, et qui ne veut pourtant que mon bien ?

Il n'ENTEND PAS ce que je lui dit, il rapporte toujours tout à lui, il n'a jamais tort et ne croit qu'en SES vérités ? Une personne qui m'endoctrine en me rappelant sans cesse les bons moments que l'on passe ensemble et en me demandant de banaliser les doutes et les angoisses qui m ? Habitent, de ne pas lui en parler ? Une personne qui me dévalorise de façon très insidieuse, tellement insidieuse que moi-même j'ai du mal à expliquer précisément comment il s'y prend pour me faire perdre confiance comme ça ? Une personne qui retourne les situations, tellement bien retournées que c'est lui qui devient la victime et moi la responsable, la vilaine. C'est moi qui ai toujours tort. J'aurais toujours dû faire ceci plutôt que cela, ou dire ceci au lieu de cela. Les reproches pleuvent.

C'est moi qui le rends mal, il n'était pas comme ça avant de me connaître, dit-il. Il me prête constamment des mauvaises intentions. Au fil du temps, je suis devenue "muette", par résignation, n'osant plus lui dire ce que je ressens, par peur de ses réactions et par peur de lui faire du mal ? Me renfermant sur moi-même. En 2 ans de relation, j'ai rompu une bonne vingtaine de fois ? Rompu est un bien grand mot puisque qu'il faisait à chaque fois tout ce qu'il pouvait pour me faire changer d J'ai eu droit aux très convaincants discours moralisateurs (du bourrage de crâne) , aux discours culpabilisants, aux "je t'aime" à n'en plus finir (surtout quand il voit que je lui échappe) , aux plaintes, aux supplications pendant des heures, aux pleurs, aux demandes de pardon, il redoublait de gentillesse, de tendresse, d'amour et d'attention… et moi je craquais en me remémorant les bons moments (il y en avait) , je me disais qu'il avait raison et que je n'avais rien à lui reprocher si ce n'était qu'il ne voulait que mon bonheur, je me disais que le problème venait de moi, je suis même allée voir un psy pour "me soigner"? Mais tout cela était dans le meilleur des cas, car j'ai également eu droit au chantage, aux menaces, à la séquestration, à la filature, au harcèlement avec un grand H, au chantage au suicide (il a tenté 3 fois) , aux insultes, à la violence (psychologique et physique) … Physique ? Quand je repense par exemple à plusieurs fois où il m'a "fait l'amour" de force, je pleurais en le suppliant d'arrêter, et lui pendant ce temps me disait en pleurant aussi "ne me fais pas ça ? T'es dégueulasse ? Tu veux me faire du mal". J'ai Honte. J'ai honte d'avoir vraiment cru que c'était moi qui avais un problème et que je lui faisais du mal. Bref, depuis 3, 4 jours que je m'informe sur la manipulation perverse, je suis quasi certaine d'avoir affaire à ce genre d'individus.

C'est ce qui me permet d'ailleurs aujourd ? Hui de parler de mon histoire de cette façon. Ca m'a fait comme un déclic. J'ai tout d'un coup eu un autre regard sur lui, je le vois différemment, comme si c'était quelqu'un d'autre, un monstre. J'ai rompu une Nième fois il y a 4 jours. Pas plus tard qu ? Hier soir je l'ai eu au téléphone, ça a duré 2 heures.

Je ne compte plus le nombre de fois où on a eu ce genre de conversations. Il a pleuré, il m'a suppliée (sans exagération j'ai dû dire une bonne centaine de fois le mot NON, et une bonne cinquantaine de fois "je ne veux plus te parler, je veux qu'on raccroche") , il m'a suppliée de lui laisser une chance, de le revoir pour qu'on parle, de réfléchir ? Il m'a donné toutes les bonnes raisons du monde de continuer, tout cela entrecoupé de "mon p ? Tit c je t'aime plus que tout ? " et "je ne peux plus vivre sans toi ? J'ai besoin de toi ? Aide moi". Je n'ai pas cédé. Il a dit qu'il me rappellerait demain pour avoir ma réponse ! La conversation s'est terminée avec d'autres supplications, cette fois pour que je l'embrasse avant de raccrocher. Au bout d'un certain temps, j'ai fini par dire "je t'embrasse" (erreur ? Mais je voulais avoir la paix ? Et je l'ai eue). Mais voilà ? Et là est la question de mon post ? J'ai des doutes. Il a l'air tellement sincère, tellement malheureux et de souffrir tellement ? Je me dis que peut-être l'est-il vraiment, sincère ?

Et puis il y a des choses que je ne peux pas ignorer : il est devenu dépressif alors qu'il ne l'était pas quand je l'ai connu ? Il est en train de perdre son travail (à force d'être régulièrement absent sans explications, il a de la chance d'avoir un patron sympa) ? Il n'a plus goût à s'occuper de ses enfants ni à voir ses proches ? Il s'isole. Ses proches me disent qu'ils ne l'ont jamais vu comme ça. Ils sont très inquiets pour lui. Ils m'accusent de jouer avec lui et d'avoir profité de lui (financièrement). Je ne comprends vraiment plus rien. Se mettrait-il dans un état pareil s'il n'était pas sincère ? … s'il était manipulateur ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


200347
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Est-ce que je suis vraiment faite pour ca? - ecrire un roman

image

J'ai découvert ce forum il y a peu et je voudrais que vous me répondiez franchement. Voilà, J'ai 17 ans et cela fait à peu près dix ans que j'écris (bon évidemment, à 7 ans et même à 12 ans d'ailleurs, ce n'était pas du Baudelaire loin de...Lire la suite

Difficulte relationnelle, copain tres sociable, amis... - amities et relations personnelles

image

Bonjour à tous, Je sais pas trop ce que ça va m'apporter d'écrire ce que je vais écrire, peut-être me libérer et essayer de comprendre pourquoi je réagis comme ça, avoir des avis aussi… Voilà je suis de nature assez réservée, fétarde...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages