Histoire vécue Amour - Couple > Usure du couple      (2408 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je me sens très mal dans ma peau

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 592 lectures | ratingStar_120150_1ratingStar_120150_2ratingStar_120150_3ratingStar_120150_4

J'ai 53 ans.Mariée depuis 30 ans et mère d'une fille de 24 ans et un garçon de 18 ans.J'ai vécu toute ma vie aux Iles Canaries, en Espagne. Puis, en 79 j'ai épousé l'homme de ma vie, originaire de la Corse.Mes parents ayant une belle affaire, il est venu me rejoindre aux Canaries, et s'est mis à travailler dans l'entreprise familiale avec moi. Cinq mois aprés le mariage, ma bm envoyait sa soeur et son beau-frère faire "un petit tour" aux Canaries, pour voir un peu comment nous vivions… avec une lettre adressée à mon mari. Comme à l'époque il était assez naïf, il m'en a parlé. Ne trouvant pas normal que cette lettre ne soit adressée qu'à lui, il refusa de la lire. Enfin, celà n'a été qu'une entrée en matière, car malgré les kilomètres, ma belle mère ne loupait aucune occasion pour en faire des siennes. Tous les ans où nous allions en Corse voir ma belle famille ou bien mes beaux-parents venaient passer 2 ou 3 mois chez nous, ce n'était pas toujours simple, mais j'ai toujours fait en sorte que nos rapports soient corrects. Nous avons vécu 23 ans de bonheur, toujours ensemble en tant que couple et au travail. Puis en 2001, mon mari et moi qui étions depuis 1987 (année où mon père est décedé) à la tête de l'affaire, avons décidé de la vendre et de "rentrer en France"!. On avait la nostalgie… Au départ, j'avais suggéré Montpellier, pour les études des enfants.Mais mon mari voulait absolument rejoindre sa famille en Corse. Nous sommes donc arrivés en Corse en Sept.2001. Avec un beau petit capital de la vente de l'entreprise que j'avais herité de mes parents. Les mois passants, mon mari n'avait pas trop l'air de s'inquieter de nos sources de revenus et l'argent filait… Comme j'ai toujours été une femme trés active, j'ai ouvert en Avril 2002 une petite boutique de senteurs, bijouterie, ect… Les premiers mois j'étais encore sous l'effet de la nouveauté, puis il y avait tant à faire… Mais fin 2002 j'ai commencé à me sentir trés mal dans ma peau. Je réalisais à quel point la vie en Corse était différente à ce que j'avais toujours connu aux Canaries. Le climat, l'ambiance, l'esprit festif des Canaries… tout me manquait. Ma belle famille étant trés casanière, on ne sortait que pour aller leur rendre visite, tous les dimanches aprés-midi. Personne ne nous a pratiquement jamais invité, ni fait connaitre les merveilles de la Corse. Pas d'amis non plus… Mais je tenais bon et me disait que je finirai par m'y faire. En Mars 2003 je tombe dans une trés forte dépression. J'ai mis plusieurs mois à m'en sortir. Celà a été trés dur, bourrée de medicaments… Puis tout doucement en Juillet j'ai commencé à voir le bout du tunnel. C'est alors que j'ai pris de nouvelles déterminations.J'ai fermé ma boutique, vendu notre appart. Puis j'ai ouvert une franchise de lingerie et acheté une villa. Je n'avais qu'une envie, arriver à m'habituer à cette nouvelle vie. Malheureusement, je n'ai pas eut de chance. Les franchiseurs étaient des arnaqueurs et je n'ai eut que des problèmes. Mon mari ne trouvait pas de travail. En tout et pour tout il a cotisé 15 mois pendant les 5 ans que nous sommes restés en Corse, 6 mois par ci, 3 mois par là. Les dettes ont commencé à s'accumuler et nous qui avions toujours connu une vie trés confortable aux Canaries, avons commencé a savoir pour la première fois depuis notre mariage, ce que voulait dire ne pas avoir un sou !!! Nous n'arrivions plus à faire face à nos engagements… Interdiction bancaire, retrait de CB, enfin la dégringolade… Un soir d'avril 2006, mon mari revient de chez ses parents, en me disant qu'il avait parlé avec sa mère et que compte tenu de notre situation, il valait mieux qu'on retourne aux Canaries, car en fin de compte en Corse on s'en sortait pas. Celà a fait TILT dans ma tête et je me suis dit "pourquoi pas", puisque nous n'étions pas heureux et avions que des tracas. Lorsque ma belle famille a constaté que nous avions pris la décision et que nous préparions notre départ, ils ont tout tenté pour nous faire changer d'avis. Mais, nous étions au bout du rouleau. Il ne nous restait que la valeur de notre maison et ça je ne voulais pas le perdre ! . Ma belle soeur qui pendant ces 5 ans ne s'était pour ainsi dire pas intéressée à moi, à commencé à me mettre la pression et à m'envoyer des pics. Elle m'en voulait et me rendait responsable de ce départ.Nous avons eut beaucoup de mal à vendre notre maison et pour le magasin où j'avais investi 60.000 Euros j'en ai tiré que 15.000 Euros. Mais enfin, aprés beaucoup de tracas, en Septembre 2006 nous étions de retour à Ténérife. Depuis j'ai vécu un cauchemar avec mon mari. Plus un mot, pas de dialogue, plus aucune gentillesse envers moi, toujours la tête à l'envers, il me disait ne plus se plaire aux Canaries. Ayant toujours notre fichier clients, je lui ai proposé de remonter une petite affaire comme celle que nous avions eut auparavant. Rien ne l'intéressait. Il ne m'écoutait même pas. En mai 2007 il est parti un mois en Corse. Il avait trop besoin de voir les siens. Quelques jours avant son retour, ma bm m'a téléphoné pour me tenir 1 heure au téléphone, et me dire qu'il ne resterait pas aux Canaries et que je finirai toute seule, entre autres "gentillesses". Puis quand il est revenu, il m'a dit que tout allait s'arranger, qu'il avait des projets. Mais il continuait à ne rien faire, à ne pas travailler, ou vraiment trés peu. Toujours taciturne, renfermé sur lui-même. Cette situation me rendait malade… Puis en février il m'a annoncé qu'il fallait qu'il reparte en Corse. Là franchement, je me suis ennervée car je comprenais plus rien du tout à la situation et en plus nous sommes toujours trés coincés financierement parlant. Il m'a dit que pour le billet ce n'était pas un problème, car depuis mai 2006 (9 mois sans rien dire) il avait dans son portefeuille un chèque de sa mère pour qu'il puisse repartir en Corse.Il nous a assuré aux enfants et à moi même qu'il resterait 2 ou 3 semaines. Maintenant celà va faire 4 mois qu'il est parti. Il s'est mis à placer des vitres teintées aux voitures et ne pense plus remettre les pieds aux Canaries. C'est ce j'ai su par des amis voisins de ma boutique de lingerie. Je me retrouve donc toute seule aprés 30 ans de mariage avec une hypothèque et tout le reste sur le dos. Entre une chose et l'autre celà va faire 7 ans que nous tournons en rond, sans pour ainsi dire de revenus stables. Je souffre énormement de cette situation, car j'ai toujours aimé mon mari et n'arrive pas à "digérer" son attitude envers moi et ses enfants.Je sais pertinnement que d'avril 2006 jusqu'à notre départ il a dû subir un bourrage de crâne infernal de la part de sa mère et de soeur, pour le convaincre de ne pas partir. Mais il ne m'en a jamais parlé. Depuis qu'il est parti il m'a teléphoné à 2 reprises et je l'ai eut 2 fois par hasard sur MSN. En 4 mois c'est pas beaucoup… Il nous dit qu'on lui manque, que tout va rentrer dans l'ordre et qu'il pense beaucoup à nous ! . Lorsque je lui demande s'il compte revenir, ou s'il va s'installer définitivement en Corse, il répond toujours évasivement, je sais pas encore, on verra… Il ne me demande jamais comment je m'en sors au niveau argent, rien du tout. Puis voilà ce matin, en ouvrant ma messagerie, je lis un email de mon mari en m'annonçant qu'on vient de diagnostiquer à son père une leucemie aigüe et qu'il partait sur Marseille avec lui. Moi qui depuis son départ, me dis tous les jours qu'il va finir par réagir et revenir, cette mauvaise nouvelle m'a fait comprendre que je n'ai plus à avoir d'espoir de finir ma vie auprés de lui, car sa mère et sa soeur ne le laisseront plus jamais revenir auprés de nous. Je suis trés malheureuse et me demande comment avons nous pu commettre tant d'erreurs, qui nous ont conduit à la ruine et par dessus tout à la rupture de notre couple et notre famille.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


120150
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Est-ce que je suis vraiment faite pour ca? - ecrire un roman

image

J'ai découvert ce forum il y a peu et je voudrais que vous me répondiez franchement. Voilà, J'ai 17 ans et cela fait à peu près dix ans que j'écris (bon évidemment, à 7 ans et même à 12 ans d'ailleurs, ce n'était pas du Baudelaire loin de...Lire la suite

Difficulte relationnelle, copain tres sociable, amis... - amities et relations personnelles

image

Bonjour à tous, Je sais pas trop ce que ça va m'apporter d'écrire ce que je vais écrire, peut-être me libérer et essayer de comprendre pourquoi je réagis comme ça, avoir des avis aussi… Voilà je suis de nature assez réservée, fétarde...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages