Histoire vécue Amour - Couple > Usure du couple      (2408 témoignages)

Préc.

Suiv.

La routine entre nous

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 458 lectures | ratingStar_95211_1ratingStar_95211_2ratingStar_95211_3ratingStar_95211_4

Quand on s'est connu, il travaillait déjà (mais bénévolement) sur des courses de voilier. A l'époque, il faisait garder son chien par un ami (avec qui il s'est brouillé depuis pour une histoire d'argent) quand il était en déplacement. Il m'a toujours dit qu'il espérait faire de cette passion son métier un jour, et je n'y voyais aucun inconvénient biensur. Puis, il s'est fait licencier de la boite ou nous travaillions, ce qui lui a permi de s'investir un peu plus dans les courses mais toujours à titre bénévole. Puis la boite ou moi je travaillais encore a fermé et je me suis retrouvée au chômage (période très dur pour nous car inactive, je pète les plombs grave de grave !!! ).

Nous avons alors décidé de faire un bébé, je me disais que cette période de chômage serait bien puisque j'avais de toute façon l'intention de changer d'orientation professionnelle et que je pourrais le faire après la naissance de bébé. Mais du fait que la boite dans laquelle je bossais avait fermé, j'avais droit à une cellule de reclassement et par ce biais, j'ai été contactée par une société interessée par mon profil. Je suis allée a l'entretien, enceinte de 5 mois sans grande conviction, et puis ça ne les a pas dérangé. Ils aimaient mon style (je suis graphiste) et me proposaient un projet très alléchant, le tout pour un salaire très correct. Je n'ai pas trop réfléchi devant cette "aubaine" et j'ai accepté le job, pensant qu'il valait mieux pour bébé qu'au moins un de ses parents ait une situation pro stable et correcte plutôt que 2 parents au chomdu…

Bon, je vous passe la période congé mater ou il n'y a pas grand chose à signaler hormis les absences répétées de Monsieur alors que ma fille était toute petite et que j'étais paniquée d'être seule avec elle (nos familles vivent loin de nous). La reprise du travail a été une catastrophe. J'ai foiré le passage à l'allaitement mixte et ça a été quelque chose de très dur car j'étais en fusion totale avec ma fille lors de l'allaitement et d'un seul coup, on arrêtait tout ça et en plus je devais la confier a une parfaite inconnue, elle avait à peine 3 mois. Tout ça, mon homme à trouvé que je faisais des manières, que les autres femmes y arrivaient bien alors que moi j'y arriverais aussi et que je devais arrêter de me regarder le nombril et mes petits malheurs…

Puis les soucis financiers ont commencé, Monsieur n'avait pas payé ses impôts il y a quelques années et le fisc est venu se servir copieusement sur le compte commun. Mon homme étant encore au chômage, il ne touchait pas grand chose et le fisc lui prenait pas mal d'argent de ses assedics… ce qui au passage est tout à fait normal. J'ai donc du assumer seule toute la gestion de notre petite famille. Pendant ce temps, mon homme ne cherchait absolument pas de travail, trop occupé à voyager à droite à gauche sur des courses de bateau… et puis, en octobre, la boite qui m'avait embauchée en cdd me propose un CDI, mais entre temps, j'avais déchanté… le beau projet pour lequel j'avais été embauchée semblait au point mort et les promesses qu'on m'avait faite n'étaient pas tenues… j'ai voulu refuser ce CDI mais mon homme et la situation financière m'ont poussée à accepter le CDI a contrecoeur. Puis mon homme est parti sur une transat en novembre ou la boite qui le faisait bosser bénévolement depuis quelques années lui a proposé de l'embaucher en 3/5 temps. Il était aux anges même si financièrement, un 3/5, c'est pas l'Amérique ! A cette époque là, il semblait déprimer, mattait des nanas à poil sur le net et se désintéressait totalement de moi… j'en ai pas mal souffert, je lui ai dit et il s'est ressaisi depuis.

Mais voilà, il y a quelques jours, j'ai appris que le projet pour lequel j'avais été embauchée et qui me tenait à coeur était définitivement mort et je me retrouve donc dans un boulot sans intérêt avec un CDI en plus. Je ne suis pas genre à avoir des regrets mais là, j'avoue m'en vouloir d'avoir fait les mauvais choix… et hier, alors que je voulais lui parler du chien que je ne souhaitais plus gérer durant ses absences, j'ai pété un cable. Il parait que je lui ai dit des horreurs, mais le pire, c'est que je ne m'en rend même pas compte… j'ai beau fouiller dans ma mémoire…

Pour lui, il n'y a pas de problème, enfin si c'est moi le problème. Il parait que je ne me prend pas en main (bah putain, mieux vaiut entendre ça que d'être sourd hun ! ) , que je me plains tout le temps. Et bien, oui, je me plains, je me plains de ses absences que je gère difficilement, de son absence de soutien tant logistique que financier, de son manque de reconnaissance (à ce niveau là, c'est même de l'ingratitude) face aux "sacrifices" pros que j'ai fait pour que lui puisse assouvir sa passion.

Lui veut tout, le beurre et l'argent du beurre, c'est à dire une vie de famille, environ 50% de son temps, et une vie pro exaltante le reste du temps. Et pendant ce temps là, bobonne est là à faire un boulot qui la mine mais qui paye bien parcequ'il faut bien bouffer et assurer l'avenir de notre enfant, accessoirement je gère le chien quand monsieur est absent (vous voyez, ce pauvre chien n'est vraiment qu'une goutte d'eau dans l'océan de mes soucis finalement).
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


95211
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Est-ce que je suis vraiment faite pour ca? - ecrire un roman

image

J'ai découvert ce forum il y a peu et je voudrais que vous me répondiez franchement. Voilà, J'ai 17 ans et cela fait à peu près dix ans que j'écris (bon évidemment, à 7 ans et même à 12 ans d'ailleurs, ce n'était pas du Baudelaire loin de...Lire la suite

Difficulte relationnelle, copain tres sociable, amis... - amities et relations personnelles

image

Bonjour à tous, Je sais pas trop ce que ça va m'apporter d'écrire ce que je vais écrire, peut-être me libérer et essayer de comprendre pourquoi je réagis comme ça, avoir des avis aussi… Voilà je suis de nature assez réservée, fétarde...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages