Histoire vécue Amour - Couple > Usure du couple      (2408 témoignages)

Préc.

Suiv.

Notre couple va de pire en pire

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 296 lectures | ratingStar_126061_1ratingStar_126061_2ratingStar_126061_3ratingStar_126061_4

Je suis mariée depuis presque 3 ans, j'ai un enfant de presque 3 ans aussi, et un autre d'un peu plus d'une année.

Je me suis installée chez mon mari peu avant la naissance de notre 1er. Avant, on se voyait le we, et essentiellement chez moi. Au moment du mariage, j'ai déménagé chez lui, dans "sa" région", à environ 150 km de chez moi. D'un jour à l'autre, j'ai perdu ma mère, mes amis, mon travail, mon appartement, ma façon de vivre, mes habitudes, pour gagner un mari et un enfant. Jusqu'à là, on s'entendait bien, ça allait bien.

Depuis, notre couple va de pire en pire. On ne se parle plus, on n'a plus rien à se dire. Je n'ai même plus envie de lui parler. Lui est d'un naturel peu causant. Je le croyais calme, en fait, non, il est "mou". Il ne prend pas d'initiative, même avec les enfants, il ne fait rien de ses soirées, à part zaper devant la tv, il ne fait pas de sport, ne rencontre pas de copains Il sort en moyenne deux fois par an, soupers d'entreprise Perso, j'essaie de faire un max de sport le soir, et je fais les bébé-nageurs avec les enfants. Par contre, je ne suis pas d'un naturel sociale et sociable. Ces activités ne m'aident guère à faire de nouvelles connaissances.

Dans le meilleur des cas, on se laisse vivre chacun de son côté. Dans le pire des cas, on s'engueule, et parfois devant les enfants Ca fait belle lurette que nous n'avons plus eu de relations physiques, juste l'idée me beuh, pas envie du tout !!! Limite "dégoût" à l'idée.

Je vis dans une région "idyllique", à savoir en bordure de forêt, dans le calme le plus absolu, avec vue sur lac et montagnes. Je croise plus de renards que de voitures. Un endroit idyllique pour 2 semaines de vacances, mais après, il faut retourner à la civilisation !!! Je ne supporte plus l'isolement dans lequel je vis !!! J'ai grandit dans une ville.

De plus, je n'aime absolument pas la région dans laquelle je vis. A mon avis, j'ai quitté une région que je jugeais idyllique (c'est mon avis qui n'engage que moi) , pour m'installer dans un coin pauvre en tout (dito, ça n'engage que moi). Que ce soit point de vue scolaire, sportif, vie sociale, j'ai vraiment l'impression que rien n'est disponible ici, alors que j'avais tout ou presque chez moi. Ca n'aide pas pour l'adaptation, on est bien d'accord Je perds une énergie folle à me renseigner et à trouver où je peux faire quoi, alors que chez moi, j'avais "qu'à me servir". Ou alors je n'ai pas l'énergie nécessaire à cette recherche, et je ne fais rien Et ça, ça m'use.

J'ai clairement annoncé à mon mari que je ne poursuivais pas dans ces conditions !!! J'ai clairement parlé de divorce, et la situation s'est encore envenimée. Il est subitement devenu infect Depuis, j'ai mis de l'eau dans mon vin, j'ai informé que ma décision n'était peut-être pas définitive, et ça s'est calmé. Par contre, il m'a bien annoncé que si je partais, il ne ferait rien pour me retenir.

J'ai tout aussi clairement annoncé à mon mari que si je restais, il était hors de question que ce soit dans le village actuel !!!! Que je ne supportais plus cet isolement, que je DEVAIS retourner à la civilisation !!! Il n'a pas l'air contre Le "problème", c'est qu'il est propriétaire de la maison dans laquelle nous vivons, et qu'il faut donc vendre et trouver autre chose pour se loger (crise du logement dans le coin) C'est moins facile que la location, mais c'est jouable.

Mes possibilités :

Je cherche activement un nouveau domicile dans la région !!! Je reste avec mon mari, et mes enfants grandissent avec leur père. Je ne travaille pas, et peux donc rester avec mes enfants. Ou alors je cherche un emploi à temps partiel, "juste pour m'occuper", si j'en ai envie Par contre, même si je retourne à la civilisation, je n'aimerai toujours pas mieux la région, et aurait toujours l'impression de ne pas pouvoir entreprendre beaucoup de choses naturellement, que tout demande déplacement, ou autre De vivre là où je n'ai pas ma place De me contenter de ce que j'ai, et pas de ce que j'aimerais Peut-être même que je regretterai de ne pas avoir eu le courage de rentrer chez moi.

Je quitte mon mari (je prends les enfants avec) , et je rentre chez moi !!!! Juste de l'écrire, ça m'enlève un poids Je rentre chez moi, m'installe en appart, me cherche un travail, un mode de garde. Aïe, crise du logement là aussi, et côté travail, ce n'est pas la joie du tout mais bon, tout est jouable. J'offre à mes enfants une scolarité que je juge bonne, je leur offre une région qui permet de nombreuses activités sportives (région touristique, ça aide) , je leur donne une maman qui sera bien mieux dans sa tête et sa peau. Par contre, je devrai travailler, et donc placer mes enfants durant la journée rien n'est parfait Je devrai sérieusement calculer avec mes moyens financiers, alors que ce n'est pas le cas actuellement, mon mari ayant un salaire convenable. J'impose à mes enfants des aller-retour le week-end pour qu'ils puissent voir leur papa.

Ou alors je combine les deux possibilités, je déménage dans la région actuelle dans un premier temps, et je divorce quand même à terme.

Mon médecin me dit que je dois faire ce que je ressens au plus profond de moi. Là, tout crie pour que je rentre !!!!! Mais je n'arrive pas à prendre la décision. J'ai peur de mal choisir, d'imposer une nouvelle vie à mes enfants qui ne sera pas aussi facile que celles qu'ils connaissent actuellement. De leur imposer le stress des réveils matinaux, pour aller en crèche ou chez une nounou, la course après le temps, les "dépêche-toi, maman va être en retard au travail", et j'en passe.

En bref, je passe des nuits à réfléchir, des journées à me poser des questions. Quand je suis ici, je doute, quand je rentre chez moi quelque jours, il me paraît clair et évident que c'est là que je vais vivre Et pourtant, je ne suis pas sûre d'oser faire le pas.

Le fait d'avoir quitté ma région m'a également fait perdre mes amies, et j'ai l'impression de ne pas avoir d'épaules sur lesquelles je peux m'appuyer J'ai bien des oreilles, mais pas d'appui.

Que "dois-je" choisir ? Ici ou là-bas, seule ou à deux ?
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


126061
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Est-ce que je suis vraiment faite pour ca? - ecrire un roman

image

J'ai découvert ce forum il y a peu et je voudrais que vous me répondiez franchement. Voilà, J'ai 17 ans et cela fait à peu près dix ans que j'écris (bon évidemment, à 7 ans et même à 12 ans d'ailleurs, ce n'était pas du Baudelaire loin de...Lire la suite

Difficulte relationnelle, copain tres sociable, amis... - amities et relations personnelles

image

Bonjour à tous, Je sais pas trop ce que ça va m'apporter d'écrire ce que je vais écrire, peut-être me libérer et essayer de comprendre pourquoi je réagis comme ça, avoir des avis aussi… Voilà je suis de nature assez réservée, fétarde...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages