Histoire vécue Amour - Couple > Usure du couple      (2408 témoignages)

Préc.

Suiv.

Vie de couple : mon partenaire ne me soutient pas

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 13/03/11 | Mis en ligne le 10/02/12
Mail  
| 162 lectures | ratingStar_226972_1ratingStar_226972_2ratingStar_226972_3ratingStar_226972_4
On est ensemble depuis 7 ans, mariés depuis 5. Et honnêtement je ne sais pas si nous avons encore un avenir. Tous les jours j'ai le droit à des reflexions. Des réflexions sur le fait que la maison est sale et mal rangée . Alors que lui laisse trainer ses affaires partout, ne range jamais rien, et je dois le féliciter chaque fois qu'il passe l'aspirateur, fait la vaisselle; et si je néglige depuis quelques mois les taches ménagères c'est parce que j'ai deux boulots. Un pour vivre et une autoentreprise que j'essaie de lancer. Je bosse de 6h à minuit, même le week end depuis 9 mois et les seules jours de repos que j'ai pris sont pour ma société. Il m'avait promis son soutien, mais dans la réalité dès qu'il peut inviter des amis à la maison un soir ou j'avais prévu de travailler pour ma société, ou passer sa journée devant la télé dans notre salon/atelier justement le jour ou je dois finir un boulot. Mais quand je lui parle, c'est faux, il ne m'empeche pas de travailler, et me soutient et fait TOUT à la maison à ma place. J'ai des réflexions aussi que je suis tout le temps fatiguée. Or avec deux boulots plus tout ce que je fais à la maison, sans repos, sans avoir de temps pour moi ou mes amies, mais toujours disponible pour ses caprices . Mais je n'ai aucune raison d'être fatiguée, c'est lui "qui est pire", je cite. Je souffre de douleurs à l'abdomen la nuit depuis un an, et depuis quelques semaines ça s'est tellement aggravé (douleurs intenses continues depuis plrs jours) que je suis arrêtée, avec une infection que les médecins n'arrivent pas à trouver d'ou ça vient. diagnostic; asthenie et leucocythose. Mais il m'a fait une réflexion que je faisais la sieste en pleine journée et une autre sur le fait que lui était aussi très mal avec son rhume depuis le matin. Par contre étant arrêtée depuis deux jours j'en ai profité pour faire un peu de rangement et je me suis fait engueuler qu'il allait le faire si je l'avais laissé (des choses qui trainaient depuis plusieurs mois). J'ai aussi le droit aux reflexions sur le manque de sexe. Evidemment quand j'ai l'impression, de ne pas être soutenue dans mon rêve, d'être insultée à tout bout de champs, de ne pas pouvoir compter sur lui. ça ne donne pas très envie et je n'arrive pas à me détendre. Alors, il insiste, il fait du chantage, il me séduit par des massages, mais ça n'enlève pas les insultes, le malaise. J'ajouterai qu'il a insisté pour des relations à une époque ou j'avais une infection très douloureuse. C'était une expérience horrible mais il ne s'est rendu compte de rien. Il ne me touche que quand il veut du sexe. Sinon il m'ignore. J'ai eu le droit à des réflexions parce que nous n'avons pas d'enfants, parfois devant amis et famille... Or j'avais clairement établis qu'avant d'avoir un enfant je voulais qu'un de nous deux au moins est un permis (je me vois mal aller à la maternité sur son scooter) et une voiture et qu'on vivent dans un appartement avec deux pièces au moins. Or pour lui ce ne sont pas des réflexions pour me blesser et m'humilier, mais de gentilles blagounettes complices entre nous. Je ne vois pas une seconde ce qui le fait rire dans le fait de m'insulter et encore moins pourquoi je trouverai ça drôle. Quand j'essaie de lui dire que ça me blesse il dit qu'on ne peut rien me dire que je n'ai aucun humour et se met à crier puis il boude. Et quelques heures après il fait comme si de rien n'était et fait un truc du style préparer le petit déjeuner pour mon retour de la prise de sang. Il profère des menaces (qui pour lui n'en sont pas), il me culpabilise parce que je l'empeche de dormir avec mes problèmes de santé et qu'à cause de moi il a perdu la sienne. De plus je suis responsable de tous les papiers, l'argent, les décisions dans notre couple. Plus la pression de ma société. Si je dois tout abandonner je ne lui pardonnerai pas je le sais. J'ai l'impression d'être la mère d'un adolescent de15 ans, je n'en peut plus, il m'épuise... Il me fait douter. Est ce que c'est moi qui imagine tout ça comme il le dit, ou est il vraiment d'aussi mauvaise foie ? Il va jusqu'à mentir effrontemment sur des choses ou j'étais présentes, comme de me soutenir qu'il n'a pas invité ses amis à diner (biensur ils se sont invités tous seuls et je n'ai pas entendu moi même quand il les a invités). Je ne sais plus.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


226972
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Est-ce que je suis vraiment faite pour ca? - ecrire un roman

image

J'ai découvert ce forum il y a peu et je voudrais que vous me répondiez franchement. Voilà, J'ai 17 ans et cela fait à peu près dix ans que j'écris (bon évidemment, à 7 ans et même à 12 ans d'ailleurs, ce n'était pas du Baudelaire loin de...Lire la suite

Difficulte relationnelle, copain tres sociable, amis... - amities et relations personnelles

image

Bonjour à tous, Je sais pas trop ce que ça va m'apporter d'écrire ce que je vais écrire, peut-être me libérer et essayer de comprendre pourquoi je réagis comme ça, avoir des avis aussi… Voilà je suis de nature assez réservée, fétarde...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages