Histoire vécue Amour - Couple > Violence conjugale      (962 témoignages)

Préc.

Suiv.

Douleur ravivée a vif relation pénible mère fille

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 247 lectures | ratingStar_268844_1ratingStar_268844_2ratingStar_268844_3ratingStar_268844_4
Je suis venue vous parler. C'Est très difficile en ce moment. Voici mon histoire en bref. J'ai coupé une relation avec ma mère en septembre dernier car c'était devenu ingérable. Notre relation n'a jamais été très facile, c'était même pénble. Je suis un enfant unique et ma mère est une bolimique d'amour a tel point que devenue manipulatrice et toxique. Avec mon père non plus ça n'Allait pas bien mais elle l'utilisait pour me manipluler. Elle me disait qu'elle voulait le quitter mais que je devais pas le lui dire… enfin vous voyez le chantage. Je lui ai répondu de ne pas me mêler là dedans et que je voulais être tenue à l'écart. Donc un samedi mon père m'a appelé au milieu de la nuit, me disant que ma mère avait appelé la police, disant qu'il était violent et la police avait incerclé mon père pendant qu'elle ramassait ses affaires. Il était en état de choc… enfin je vous épargne les détails je m'éxcuse des erreurs et de la confusions.. En fin de compte mon père a failli mourir d'une crise cardiaque ce week end et je n'ai pas eu de nouvelles de ma mère pendant 1mois. Quand enfin elle s'est manifesté, c'Était exptrêment froid, m'accusant de ne pas vouloir l'aider… enfin le chantage continuait. Il y a eu un événement qui m'a contraint a prendre la douleureuse décision de lui envoyer un e-mail pour lui demander de ne plus m'appeler. Entre temps elle a pris un appartement dans le même quartier que moi et où mon père est restée vivre dans leur maison. Elle a par après contacté par e-mail mon père. Je suis en contact avec mon père. Elle m'a écrit un e-mail a moi a Nôel me priant de ''raisonner'' et de venir la voir dans son nouvel appartement. J'étais en ce moment en extrême souffrance, j'avais été très malade à cause de ces évemenements, en arrêt de travail et je lui ai répondu que je ne pouvais pas aller la voir, car je n'étais pas prête pour ça encore, lui expliquant que je souffrais. Il faut vous dire que j'habite avec mon conjoint et mon enfant qui a maintenant bintôt 10ans. Depus j'ai pu me reprendre, refaire ma santé et me recentrer sur ma vie et ma famille. Mon conjoint est bien sûr au courant et ne veut pas me voir souffir. Alors il saute dès qu'il est question d'elle… enfin un façon de parler. Bon voilà l'évenement qui a ravivé ma douleur : La semaine dernière c'était sa faîte enfin son anniversaire, j'habite au Québec. Elle avait été voir mon fils qui était avec des copains, lui demandant si je lui interdit d'aller la voir. Mon fils avait été très affecté mais il ne m'avait rien dit ce jour. Le lendemain la dame qui l'aide au devoir après l'école qui m'a dit que ma mère avait été le voir et qu'il avait pleuré tout au long du chemin. Mon fils me dit qu'elle avait beacoup changé, qu'elle pleurait, qu'elle avait maigri et que celon elle il ne l'avait jamais vu aussi triste de toute sa vie. Il me disait qu'il était triste car il s'est souvenu de tous les bons moments. La situation est très compliquée et bien sur, afin de me préserver, j'ai du couper, mon fils aussi ne la voit pas. Le fait qu'elle soit encore en grande souffrance m'affecte beacoup. Malgré la douleur et la confusion que j'endure de par son comportement. J'ai vécu l'abandon et l'envahissement en même temps durant mon enfance et je suis en travail psychologique très intense depuis un an. Ce qui m'aide a faire la part des choses il faut le dire. Pour finir, j'ai appelé hier mon père hier et il m'a confirmé qu'elle a maigri, qu'elle pleure constamment, qu'elle ne peut pas payer son loyer et qu'elle veut revenir avec lui. En attendant lui, il s'est reconstruit, et paye toujours toutes les charges de la maison. Et pour compliquer le tout encore plus, elle attend d'être opérée de la hanche car elle fait depuis queques temps de la coxarthrose… problème de la hanche. Ma douleur est ravivée, je suis bien sûre suivie hébdomadairement psychologiquement, et je tiens la route, surtout pour faire la forte auprès de mon enfant car selon son psychologue, s'il me voit forte et en controle il va se sentir en sécurité sinon il va sentir la détresse. Je ne sais pas, dans l'état acutel des choses, si ma mère va pouvoir supporter une opération de la hanche qui est quand même très sérieuse. Cette situation me brise en deux. Malgré tout le support psychologique que je bénéficie et de l'amour de mon conjoint. Enfin c'est très très difficile. Je vous remercie beacoup de m'avoir lu. Je m'en remet à Dieu. Et vivre le Moment Présent. Cordialement, Gab.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


268844
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Violence conjugales quels espoirs pour l'avenir - violences conjugales

image

Bonjour à tous ! Je ne suis pas une habituée des forums mais je ne sait pas vraiment à qui m'adresser pour partager mon expérience, les personnes de mon entourage qui ont déjà traversé ce type d'épreuves ont déjà donner je fini par tourner...Lire la suite

Elle me maltraite et on ne me prend pas au serieux - violences conjugales

image

Bonsoir. Je suis moi-même une jeune femme violente envers mon compagnon. Cela fait plusieurs années que j'ai des accès de colère et de violence, principalement verbale et un peu physique, gifles, claques et destruction d'objets. J'ai fait subir...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages