Histoire vécue Amour - Couple > Violence conjugale      (962 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les flirts du mal...

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 813 lectures | ratingStar_4422_1ratingStar_4422_2ratingStar_4422_3ratingStar_4422_4

Si je puis me permettre d'ajouter mon expérience version masculine et ce uniquement dans le but d'apporter une petite pierre au chantier de vos réflexions… et un peu yang dans le ying blick.com.

J'ai vécu moi aussi suite à une relation de "convenance" un problème de harcèlement, inversé bien entendu, LA différence est que au lieu de me harceler directement cette chère, je ne dirais même pas délaissée car nous étions conscients tous les deux de ce que nous faisions dès le début, cette chère donc passe depuis ce temps, un an maintenant, à médire et raconter moult insanités sur mon compte…

Heureusement que nos cercles relationnnels ne se croisent que finalement peu et que pour les quelques croisements qu'il y a eu elle est tombée sur des personnes qui me faisaient confiance.

Mais il est des milieux ou l'on se croise seulement de loin et où l'on a pas le temps, ni l'envie de se connaitre plus que de raison et pourtant c'est un milieu que je fréquente presque tous les jours et où le féminin est largement majoritaire.

Dans celui là je sais qu'elle à eu une oreille attentive…

Et ensuite… la théorie des dominos suis son cours…

Et si les conséquences ne sont pas "graves" elles sont quand même "pénibles" et gênantes…

Les limites du harcèlement sont de nos jours quantifiées. Et le harcelement d'un homme sera direct et aisément quantifiable…

Mais tu me vois, moi, aller au commissariat et dire "il y a machine qui a dit à machine qui a dit à bidule que… ".

Je frise souvent le ridicule mais en bon funambule… je pense savoir rester sur ma corde. Donc je regarde devant et ne m'en préoccupe plus et adviendra ce qu'il adviendra…

J'en ai vécu un autre épisode récemment du même acabit dans d'autres contextes et d'autres circonstances légèrement plus grave…

Mais il y a pas mort d'homme et un mal pour un bien (ce qui ne tue pas… etc (tout ça pour dire que je ne chouine pas d… ?).

Au moins un des grands mérites des hommes entre eux est de se savoir se mettre sans vergogne "sur la gueule" pour évacuer les non-dits.

Tout devient compliqué quand la communication est homme-femme.

Mais les armes "feminines" ne valent pas mieux que la violence masculine et le point commun de tout ceci reste le mot "violence". Pas poissons, lion, femme, homme oru autre.

Quand à moi, excusez moi, mais je retourne dans ma bulle, jouer du crincrin sous les étoiles… et prendre le thé avec l (a) e grand (e) projectionniste.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


4422
b
Moi aussi !
28 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Violence conjugales quels espoirs pour l'avenir - violences conjugales

image

Bonjour à tous ! Je ne suis pas une habituée des forums mais je ne sait pas vraiment à qui m'adresser pour partager mon expérience, les personnes de mon entourage qui ont déjà traversé ce type d'épreuves ont déjà donner je fini par tourner...Lire la suite

Elle me maltraite et on ne me prend pas au serieux - violences conjugales

image

Bonsoir. Je suis moi-même une jeune femme violente envers mon compagnon. Cela fait plusieurs années que j'ai des accès de colère et de violence, principalement verbale et un peu physique, gifles, claques et destruction d'objets. J'ai fait subir...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages