Histoire vécue Amour - Couple > Violence conjugale      (962 témoignages)

Préc.

Suiv.

Témoignage de violences conjugales

Témoignage d'internaute trouvé sur vivelesrondes 30 ans
Mail  
| 3967 lectures | ratingStar_281_1ratingStar_281_2ratingStar_281_3ratingStar_281_4

(…).

La violence conjugale n'arrive pas en un jour, elle est constitué dans TOUS les cas de plusieur phases, pendant lesquelles "la brute" fait un travail moral sur la victime absolument giganstesque.

Les femmes battues pour la plupart ne peuvent plus dire " il me tape, aidez moi"

Pourquoi ?

La phase numero 1: La Dévalorisation.

La dévalorisation consiste a petit à petit devaloriser la femme, lui montrer que son jugement n'est pas bon, qu'elle ne remplit pas les criteres " d'une femme" et petit à petit lui faire croire qu'elle depend de cet homme pour tout.

La phase numero 2 : est le passage à l'acte modéré.

Le passage à l'acte modéré consiste à avoir un acte de violence envers la femme, et par la suite expliquer son acte en tant que "mérité" "normal" ET s'excuser car ceci mettera le jugement deja alteré de la femme en crise.

La crise en question est : la femme est choquée par l'acte, confuse dans les sentiments qu'elle porte a cet homme, et l'excuse lui montre qu'il "ne voulait pas lui faire mal" donc, en fin de cette confusion la femme qui en peu de temps pérsuadée de "SON" erreur (ex : je l'ai énervée, j'ai pas été sympa avec, c'est de ma faute) et "passe l'eponge", à cet instant c'est le point non retour.

La Phase numero 3: la tyranie.

La tyranie consiste à "punir" la femme pour tout et n'importe quoi par la violence, en effet le modèle de la Punition est celui qui contribue à renforcer constament les deux premiere phases, conduisant à la terreur.

La femme n'est plus maitre d'elle NI SURTOUT de son jugement, même si cette femme a une vie sociale ou elle parait parfaitement maitre d'elle-meme elle ne l'est pas !!!!

Le problème : en face de cette brute elle est une autre femme. De plus, la plupart des brutes utilisent la menace comme une arme massive de destruction de toute action imaginable par la femme si elle se sent capable de faire quoique ce soit.

La menace de porter atteint à ses proches, ses enfants dans la pluspart des cas, ses amis…

Donc, la femme se trouve dans un piege duquel sans l'aide exterieur il est TRES difficle de s'en sortir.

La loi est faite de telle manière, que si la femme porte plainte, cela ne veut pas dire, que cela marquera le jour de la fin de son calvaire, il faut être conscient que les choses se passent pas comme cela :

1) la femme porte plainte ET REVIENT chez elle OU est acceuillie dans un etablissement d'urgence ou elle ne peut pas rester longtemps.

2) La brute est convoquée au commissariat pour une confrontation. La confrontation consiste à mettre les deux concernés dans la même pièce avec un policier, et on va leur demander de confronter leurs opinions sur l'affaire, souvent l'homme va se comporter "en ange" et la femme totalement déstabilisée craque ou perd ses mots.

3) si aucune action en justice n'est retenue c'est retour a la maison et la vaut mieux se preparer soit à embrasser chacun des murs ou des sols, mourrir ce qui est aussi une possibilité car la rage de la brute explosera une fois rentré et le sentiment que la femme lui a desobei le mettera dans une rage bien plus forte !!!

Dans le cas où une action en justice est retenue il se passe quoi ? Et bien, la femme doit se demerder toute seule pour trouver un logement car bien evidement la brute n'EST PAS interdite de sejour chez lui, car il n'est pas encore "COUPABLE", donc la femme doit se debrouiller pour trouver un logement de quoi vivre, changer eventuellement l'ecole des enfants et tout ça en un temps record et si elle n'est pas accompagnée, gérer la possible violence.

Si la justice estime que c'est un cas grave (dans 88% ce n'est pas le cas d'apres eux) la brute pourra être een preventive. Mais là dessus vaut mieux pas trop compter a moins d'avoir un flagrant délit ou quelque chose de trés similaire.

Bref, une femme qui se fait battre COMPREND tout ça, et si elle ne le comprend pas, croyez moi que les brutes lui explique qu'elle a en gros zero chance de s'en sortir si elle tente quoique ce soit.

VOILA pourquoi tant de femme nient le problème, car la terreur qu'elles vivent quotidiennement est bien plus forte, entre autre la peur pour la vie de leurs enfants si elles en ont, est au top de tout cela et la femme ne considere plus sa vie comme importante et subit absolument tout pour que ses enfants ne soient pas touchés…

Rendez vous compte qu'il y a encore une dizaine d'année le viol conjugal n'existait pas !!!!

Les "spectateurs" DOIVENT intervenir !!!

Je sais que souvent c'est TRES delicat, mais, parfois il faut vraiment penser aux consequences possibles…

Je ne suis personne pour dire ce qu'il faut faire si ce n'est une femme qui aurait bien voulu une main et de l'aide il y a quelques années.

Prendre même en cachette un petit rendez vous avec la femme en discuter, lui dire et redire qu'il faut faire quelque chose, l'aider à trouver un endroit où aller, l'aider à appeler des associations, preparer avec elle le sauvetage, et lorsque les choses sont pretes intervenir !!! Ça peut prendre du temps car l'etat de la femme peut être vraiment extreme, et elle peut vraiment être dans de grosse difficultées de prendre des decisions, mais il faut le faire !!!

ON ne peut pas laisser une femme en detresse car elle dit que c'est elle qui l'a enervée, EST CE CELA une raison pour la violence ? Je vous le demande !!! Est ce une dispute est une raison pour la violence ?!!! NON NON NON ET NON !!!

Aujourd'hui, lorsque je suis en connaissance de choses comme ça, peu importe ce que je fais ou si je connais bien ou pas la persone, j'y vais et j'essaye d'aider comme je peux, de reveiller la personne et qui sait peut être la sauver, car c'est de sauvetage dont on parle ici, rien d'autre que de sauvetage d'une vie humaine, les gens doivent prendre conscience de ça !

Une personne tombée dans un ravin sans force qui vous dit j'en peux plus, laissez moi mourir, dans ce cas là les gens ne l'écouterons pas ou essayerons de l'encourager, mais iront la sauver !!! Et bien ici c'est la meme chose dans un autre contexte !!!

Sans rentrer dans les details (…) je peux vous dire très sincerement que j'ai vecu ça.

Et qu'aujourd'hui j'en porte encore des sequelles physiques et certainement psychologiques dont je n'ai pas une totale conscience car le fait de revoir des scènes juste dans ma tête me met en syncope.

Mon ex brute, a fait exactement ces 3 phases, et j'en sus arrivée en l'espace de 3 mois à être dans la terreur la plus profonde où j'ai jamais eté !

Les IIT = incapacité temporaire de travaillé donné par des medecins juridique suite à un examen medical sur des violences fonctionnent comme ça :

Moins de 8 IIT l'affaire est dans le domaine contreventionel, donc en bref, on ne fera rien,

Si vous avec plus de 8 ITT ça passe en correction avec une tres mince chance de reussir.

Pour indication un nez cassé vaut 10 a 15 ITT… les ITT s'accumulent sur la durée legalement.

En 6 mois j'ai eu 171 ITT officiel et probablement j'aurais eu 50/80 de plus si j'étais allée chez le medecin avant.

J'ai embrassé de près chaque mur de chez moi, les sols, les meubles, j'ai testé la resistance des petits electromenager sur ma tête et tout mon corps, j'ai aussi connu la resistance des carreaux des portes a huit carreaux.

J'ai connu le "sur ton corps de petasse les bleuS se verront pas"

J'ai connu le "tu sais l'effet de se recevoir un trousseau de clef dans la geule ? " avec un jet de ceux ci dans la seconde qui suit, sentir l'éclatement de votre levre et dent sous le choc avec "t'a pas interet à chialer maintenant ! "…

J'ai connu aussi, le viol conjugal, avec la menace portée sur mon bébé de 4 mois, et j'ai connu aussi le regard des voisins inertes…

C'est ce jour là, apres avoir entendu que ce jour là sera mon dernier jour, j'ai compris qu'il allait me tuer, j'ai sauté par le fenêtre du deuxième étage le 25 mars 1997, nue avec mon bébé dans le bras et ai couru au commisarait…

La fin de l'histoire, est que avec 15 témoignage et 171 ITT, le juge HALFEN dont je n'ai aucun scrupule a citer le nom puisque je lui ai dit la meme choses face a face, a reussi a émettre un NON-LIEU !

Il m'a dit, madame, hier c'etait votre mari et aujourd'hui c'est une brute ? N'exagerez pas.

A quoi je lui est repondu, OUI monsieur, et Dieu sait que si vous auriez vecu ce que j'ai vecu, je doute qu'aujourdh'ui votre bouche pourrait dire des anneries pareils !

Donc apres 1 ans d'instruction du dossier, un non lieu, mon ex, a remis la main à la patte avec un kidnapping et une tentative de meurtre sur mon fils et moi, et même apres ça il est en liberté.

Car à ceci la justice a donné la reponse suivante : Un avertissement a été suffisant pour calmer le prevenu…

Bref, c'est un parcours long, dur et trés eprouvant mais croyez moi, que ce parcours je le referais 10 millions de fois s'il le fallait au lieu de continuer a vivre le calvaire que j'ai vecu, et à cette epoque j'aurais bien voulu que quelqu'un m'aide.

La souffrance de ces femmes peut être TRES silencieuse, néanmoins les signes ne trompent pas. Soyez attentif à cela, et je vous en prie reagissez lorsque vous en avez la possibilité.

Pour information il y a a peine 10 mois, une ancienne collègue qui vivait à Chatenay-Malabry, elle avait 58 ans et vivait depuis des années avec un mari violent par la boisson, a été tuée, elle a sucombée à ses blessures dans son lit apres plusieurs heures d'agonie.

Babyface a écrit une chanson qui dit tres bien le vrai sur la violence conjugale, cette chanson s'appel "How come, How long" et c'est tres bien dit en peu de mots.

Je suis vraiment désolée pour un post super long, mais je me suis jurée à vie de ne jamais laisser passer l'occasion de dire au gens la vérité sur la violence conjugale, car peut-être et juste peut-tre, un jour cela pourrait sauver la vie d'une femme.
  Lire la suite de la discussion sur vivelesrondes.com


281
b
Moi aussi !
7 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par leprovost | le 02/03/12 à 08:18

il y a des homme qui son méchant avec les femmes et je trouve ca ingnoble car moi aussie j'était battue et j'ai faillie mourire car un jour il a voulue me tuer

Histoires vécues sur le même thème

Violence conjugales quels espoirs pour l'avenir - violences conjugales

image

Bonjour à tous ! Je ne suis pas une habituée des forums mais je ne sait pas vraiment à qui m'adresser pour partager mon expérience, les personnes de mon entourage qui ont déjà traversé ce type d'épreuves ont déjà donner je fini par tourner...Lire la suite

Elle me maltraite et on ne me prend pas au serieux - violences conjugales

image

Bonsoir. Je suis moi-même une jeune femme violente envers mon compagnon. Cela fait plusieurs années que j'ai des accès de colère et de violence, principalement verbale et un peu physique, gifles, claques et destruction d'objets. J'ai fait subir...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages