Histoire vécue Amour - Couple > Violence conjugale      (962 témoignages)

Préc.

Suiv.

Violence psychologique : que puis-je faire contre mon mari

Témoignage d'internaute trouvé sur femina
Mail  
| 231 lectures | ratingStar_228995_1ratingStar_228995_2ratingStar_228995_3ratingStar_228995_4
Je ne comprend pas pourquoi l'avocat m'a dit que mon mari pouvait porter plainte contre moi pour enlèvement d'enfant si partais avec eux alors ? D'autre part l'assistante sociale ne peut pas nous placer en foyer parce que je ne suis pas violentée physiquement, en tous cas je ne l'ai jamais fait constater et comme, maintenant, il s'arrange pour me secouer mais sans me frapper vraiment, je n'ai rien à faire constater. La violence psychologique et verbale ne comptent pas, la loi est mal faite mais c'est comme ça. Enfin, ce n'est pas que sa faute : si j'étais aimable peut-être que ça irait mieux. Il n'arrête pas de dire que s'il se met en colère c'est parce que je ne lui parle pas assez gentiment, que je lui en demande trop ... il a sûrement raison, même si, c'est vrai il réagit trop éxagérément. Non, je ne travaille pas : je suis en congé parental depuis 5 ans : alors je ne me fait pas d'illusion. Je ne suis pas paresseuse et je n'ai pas les 2 pieds dans le même sabot, comme on dit, donc je trouverai qq chose, mais je doute qu'un petit boulot me procure un salaire suffisant pour payer une nounou à temps plein pour mon dernier la cantine et la garderie pour les 2 grands, sans parler du loyer ( et des charges! on l'oublie souvent mais un toit sans eau ni électricité ni chauffage ... ) ou du frigo à remplir 30 jours sur 30, ou encore du remplacement des chaussures ( qui ont la mauvaise idée de ne pas grandir avec leurs pieds ! ). Non, un départ ça se prépare. Je ne peux pas agir à la légère, je pense être une mère responsable, en conséquence je ne dois pas faire n'importe quoi. Enfin, mon mari , à l'extérieur est un homme tout à fait sociable, je ne pense pas pouvoir trouver des témoignages contre lui. Quant à ma belle-mère, elle refuse d'entendre la vérité même quand mon mari lui avoue que c'est vrai et ma belle-soeur ne veut pas se fâcher avec son frère. Par ailleurs, les séances psy sont soumises au secret médical, je ne peux donc pas compter dessus non plus.Enfin les voisins : ' nous, on veut pas d'histoires, ce qui se passe chez les gens ...' même s'ils sont les 1° à colporter les ragots, pas d'écrits, pas de soucis. Pour son chantage, après tout dans un moment de colère, s'il se suicide vraiment, que dirai-je aux enfants ? je ne veux pas affronter leurs reproches ...ni ceux de ma belle-famille ! Bref, pour l'instant je n'ai pas trouvé de solution satisfaisante, mais je n'ai jamais baissé les bras. Simplement si vous avez des idées pleines de bon sens et réalisables facilement, merci de m'en faire profiter. Mes parents acceptent de prendre mes 3 enfants pendant 6 semaines pendant les vacances ( ils sont à 300 Kms d'ici ) mais je ne peux me réfugier chez eux si je pars car, pour eux , c'est de ma faute, je ne fais pas assez d'efforts donc je n'ai que ce que je mérite, ils admettent simplement que mon mari n'est pas très patient avec les enfants et que ceux-ci n'ont pas à subir la violence de nos disputes.
  Lire la suite de la discussion sur femina.fr


228995
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Violence conjugales quels espoirs pour l'avenir - violences conjugales

image

Bonjour à tous ! Je ne suis pas une habituée des forums mais je ne sait pas vraiment à qui m'adresser pour partager mon expérience, les personnes de mon entourage qui ont déjà traversé ce type d'épreuves ont déjà donner je fini par tourner...Lire la suite

Elle me maltraite et on ne me prend pas au serieux - violences conjugales

image

Bonsoir. Je suis moi-même une jeune femme violente envers mon compagnon. Cela fait plusieurs années que j'ai des accès de colère et de violence, principalement verbale et un peu physique, gifles, claques et destruction d'objets. J'ai fait subir...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages