Histoire vécue Animaux domestiques > Aquariums / Vivarium      (522 témoignages)

Préc.

Suiv.

Thalassa ne répond plus à mes attentes de "mer"

Témoignage d'internaute trouvé sur france3
Mail  
| 315 lectures | ratingStar_60100_1ratingStar_60100_2ratingStar_60100_3ratingStar_60100_4

Bonjour,

 

Je suis de la génération qui a peu, voire très peu connu les émissions de J-Y Cousteau (j'étais trop petit, et j'ai assez peu de souvenirs). Dans Thalassa, je voyais une sorte de prolongement de cette évasion sous-marine. Depuis plusieurs années, en tout cas à chaque fois que je regarde l'émission (de moins en moins, et c'est bien dommage) , je suis très décu. On nous promet plein d'images plus belles les unes que les autres, on nous montre de beaux poissons multicolores avant l'émission, pour nous la faire ragarder. Et là, oh horreur, on nous montre des Homo sapiens durant 95% de la durée de l'émission. "Thalassa" veut dire "mer", si je ne m'abuse. Et on nous montre des humains et leurs embarcations ! Ce ne sont pas des habitants de la mer, seuls leurs lointains ancêtres d'il y a plusieurs centaines de millions d'années l'étaient.  

Je suis aquariophile. Forcément, quand je vois "Thalassa" et qu'on me montre des cocotiers et les habitants humains de la terre ferme, je vois rouge. Alors, au lieu d'enregistrer les émissions en entier (ce que je faisais il y a quelque temps) , je n'enregistre que les passages où l'on voit les habitants de la mer, et non le sable qui borde la mer. Vendredi dernier : certes, on a vu un serpent marin, très beau (mais je n'en veux pas chez moi  ??). Mais après, on a parlé de Vanuatu. Magnifique ! J'y crois ! Je me précipite sur ma télécommande, j'enregistre. Et là, pas 30, pas 20, mais sans doute moins de 10 secondes de fonds sous-marins, puis retour à G. Pernoud et une autre journaliste ! J'ai également le souvenir d'une émission qui montrait les ravages de l'aquariophilie marine. Evidemment, les pauvres poissons, on leur prend leur habitat, et on les attrape eux-aussi pour les mettre dans des sachets et les envoyer à l'autre bout du monde. Mais avant que le récif ne soit intéressant pour les aquariophiles, on construisait des routes et des maisons avec ! Alors, pourquoi ne pas montrer, en plus de la culture des roches vivantes, les progrès phénoménaux obtenus ces dernières années dans la reproduction des poissons et invertébrés marins ? Pourquoi ne pas montrer que les aquariophiles bouturent leurs coraux, reproduisent certains poissons, et arrivent à élever les crevettes pour certains d'entre eux ? Pourquoi ne pas inciter les gens à acheter les poissons et invertébrés d'élevage, malgré leur prix plus élevé (oui, oui, il est moins cher de faire prendre l'avion et 20000km aux animaux que de les élever) ? Idem pour la pollution, ça ne gène personne que les humains rejettent leurs eaux usées et leurs déchets aussi divers que variés à la mer. Seulement quand quelqu'un jette un sac plastique à la mer, et qu'une tortue se noie, on ne retrouve pas le coupable. Quand un aquariophile achète un poisson, il est facile de lui taper sur les doigts et de montrer la raréfaction des poissons sur le récif.  

En résumé, Thalassa devrait beaucoup plus axer ses sujets sur la mer, et non sur les hommes qui habitent à côté, ou alors changer le titre de son émission. Et surtout, ne pas adopter la démarche trop facile de taper sur les aquariophiles, sans montrer l'autre face de la médaille (la passion que c'est, et les reproductions en aquarium marin, ainsi que les moyens utilisés pour faire vivre et se reproduire des animaux il est vrai assez fragiles). D'autre part, pourquoi ne pas parler des brebis galeuses, au lieu de faire des généralités ? Les exportateurs d'animaux marins envoient souvent des espèces qui ne survivent pas en aquarium pour le moment (certains Chaetodon, les Goniopora, Heliofungia, des poissons adultes qui ne peuvent plus trouver en aquarium le régime alimentaire auquel ils étaient habitués). La majorité des aquariophiles achète des espèces communes, pour lesquelles le grand nombre de prélèvements oblige à mettre en place des structures d'élevage, pour éviter un épuisement des ressources.  

La mer et ses vrais habitants sont un créneau assez peu exploité, et je suis certain qu'il y aurait plus d'audience pour regarder un clown dans son anémone ou des Chromis plongeant dans un Acropora, que pour voir des gens qui vivent de la pêche, d'autant plus que beaucoup d'autres émissions se chargent de parler de diverses populations (pas forcément côtières) et nous montrent comment elles (sur) vivent.  

 

Voilà, c'est un peu long, mais ça fait mal à chaque fois de se libérer le vendredi pour voir Thalassa, et de ne pas avoir droit (ou si peu, rarement et trop courtement) à ce que le titre de l'émission suggère : la mer.
  Lire la suite de la discussion sur france3.fr


60100
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Devenir un teligent - intelligence

image

Je me demande ce que veut dire "Le sommet de la montagne ne s'atteint pas à coup de basket" (Et surtout sur quel genre de montagne montait le mec qui a dit ça parce qu'il y en a un paquet qui se montent en basket). Ce que je voulais dire...Lire la suite

Sos betta!!! - aquariums et vivariums

image

Eh bien lis la fiche que je t'ai donné et tu verras quels sont les paramètres idéaux et ce ne sont pas les tiens. La personne qui a fait cette fiches est elle, très calée. Et en effet je n'ai aucune formation sur la santé des poissons (oui il...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages