Histoire vécue Animaux domestiques > Autres      (442 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis contre l'élevage d'animaux chez soi

Témoignage d'internaute trouvé sur femina
Mail  
| 339 lectures | ratingStar_231090_1ratingStar_231090_2ratingStar_231090_3ratingStar_231090_4
Deux petits chiens, c'est deux sources de chagrin pour les prochaines fois... J'espère au moins que ces pauvres bêtes moitié "peluches" ont un espace conséquent pour vivre dans la nature et autre chose qu'un canapé et ces boites en fer de .... qu'on appelle télévisions. Ne le prenenez pas pour vous, mais je suis en colère quand je vois que l'on prend souvent les animaux pour des exutoires à notre manque d'affection alors qu'elles devraient vivre dans la nature, en liberté, où elles ont toujours vécu et je dois dire que je suis fermement contre les élevages d'animaux qui favorisent autant de SOUFFRANCE animale, avec tous les abandons et tous ces animaux enfermés pendant la journée dans ces "prisons dorées" de maîtres qui cherchent surtout à se faire plaisir à eux, au lieu de discuter entre eux des origines de leurs "manques affectifs"... Je ne dis pas que c'est votre cas, ATTENTION... Je COMPATIS sincèrement à la douleur de la perte de ces animaux que vous avez eus ; je veux juste donner mon point de vue sur le fait d'amener un animal chez soi. Je n'ai jamais eu d'animaux, mes parents étaient absolument contre ; cela ne m'a pas empêché d'aimer les animaux et qu'ils m'aiment, eux, et même si dans mon enfance j'aurais aimé avoir des léchouilles d'un chien, j'aurais sans doute préféré plus d'affection de la part de mes parents plutôt que ce exutoire qui me venait à l'esprit. Rétrospectivement, je REMERCIE mes parents de ne pas avoir cédé à mes caprices d'enfant mal dans sa peau... J'ai ainsi compris que l'on prend en réalité ces animaux en OTAGE au lieu de chercher la source réelle de sa souffrance affective, et par-dessus le marché il se trouve des personnes pour s'en débarasser ensuite, une fois qu'ils ont changé d'avis, une fois que ces bêtes se sont attachées et sont devenues dépendantes... Tout cela pour dire que l'on pourrait s'éviter bien des souffrances en laissant les animaux A LEUR PLACE, dans la nature, et en apprenant déjà à nous comporter nous, en être humains, les uns avec les autres... Ceci n'étant qu'un avis qui me regarde moi, et sans vous juger nullement, je tiens à le préciser... J'espère que l'on peut apporter un avis sans pour autant faire croire que l'on veut "agresser" les personnes qui ont un autre avis... J'espère et je veux y croire... Car une personne qui aime les animaux est en principe une personne qui sait, aussi, aimer les êtres humains...
  Lire la suite de la discussion sur femina.fr


231090
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Test sur les animaux : yves rocher - vegetariens, vegetaliens...

image

Je comprends que c'est pas toujours facile de s'y retrouver (moi-même, je suis débutante dans le 100% non testé… Je me suis débarrassée du peu que j'avais il y a quelques mois à peine et encore aujourd'hui, j'en apprends tous les jours ). Une...Lire la suite

Quel avenir pour les musulmans de france ?

image

Comme se soucier de l'environnement par exemple sont à mon avis des préoccupations de pays "riches". Il y a quelques années, en Tunisie, des allemands m'ont expliqué qu'ils trouvaient vraiment catastrophique et stupide de déverser des ordures à...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Tous mes animaux en vidéo
Sur le même thème
Hommage à Cracotte, mon lapin bélier
Voir tous les  autres témoignages