Histoire vécue Animaux domestiques > Chats      (3300 témoignages)

Préc.

Suiv.

Un animal est un merveilleux cadeau!

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 352 lectures | ratingStar_93070_1ratingStar_93070_2ratingStar_93070_3ratingStar_93070_4

Un animal ne doit pas être offert comme on offre une peluche. Un animal c'est plus que ça, un individu à part entière, qui respire, sent, ressent, éprouve des émotions (peur, angoisse, amour, joie).

Je parle d'individu et je parle de personnalité aussi, car si comme pour nos enfants nous les influençons en partie, ils nous influencent et nous surprennent à leur tour par leur réactions toutes en nuances.

Offrir un animal comme on offre un jouet ou une pièce de collection, je suis contre, comme beaucoup de personnes sur ce forum, chosifier un animal c'est le nier, le condamner à un rôle utilitaire ou décoratif, et à une fin de vie digne de celle d'un détritus dans une décharge.

Maintenant, recevoir un animal attendu et espéré est un vrai cadeau, au delà du cadeau que nous fait l'offrant, c'est un cadeau de la vie. C'est un cadeau d'une valeur inestimable, dont on ne mesure l'ampleur qu'au fil du temps et de ce sentiment merveilleux que d'aimer et être aimé sans condition.

Personnellement, lorsque j'avais 16 ans, mon petit ami m'a offert (pas pour Noël mais pour me faire plaisir) un chaton. Une jolie petite crevette blanche avec une tache noire sur la tête (elle a disparu par la suite) , un petit chat né fin aout, il y a 12 ans.

Il a été sevré vers Noël. Et je l'ai "eu" a ce moment là. Et là a commencé une merveilleuse histoire d'amour avec mon beau chat. Nous avons vécu un amour sans faille, fait de confiance et de respect mutuel pendant 12 merveilleuses années.

J'ai fait 5 ans d'études après le bac et ai donc connu quelque galères financières, mais mon compagnon félin a toujours eu à manger, de la chaleur et de l'amour. Jamais je n'ai regretté de ne pas être aussi mobile pour un job à l'étranger ou pour des vacances que les gens sans animaux. Ce chat était d'une gentillesse et d'une intelligence renversantes…

En 12 ans je l'ai aimé chaque jour d'avantage. Je suis d'ailleurs d'un naturel fidèle puisque j'ai gardé aussi le petit ami en question qui lui aussi est un grand défenseur de la cause animale. Nous avons déccidé de lui "offrir" un compagnon, un petit frère lorsqu'il avait 4 ans afin qu'il soit moins seul lorsque nous n'étions pas à la maison la journée.

Ces 2 chats sont nos gosses, nous n'avons jamais regretté leur présence ni failli à nos devoirs vis à vis d'eux.

Mon beau chat blanc est mort le 12 octobre. Un cancer qu'il trainait depuis quelque mois, il ne souffrait pas. La dernière semaine il a commencé à vraiment faiblir, est devenu squelettique, a commencé à se bloquer au niveau du train arrière, je le portais pour qu'il ne se fatigue pas.

Lorsqu'il a cessé de s'alimenter et a même refusé les crevettes qu'il aimait tant, nous avons compris que la fin était proche. Sa dernière nuit fut un cauchemar. Il est devenu completement paralysé. La nuit, il est tombé en voulant aller dans sa litière, paralysé du cou aux pattes arrières.

Je l'ai emmené dans mes bras faire ses besoins, il n'a pas pu complètement se retenir, il en a pleuré. Et le véto qui ne serait pas ouvert avant 8heures ! Je l'ai ramené au lit avec moi, l'effort l'avait essouflé… il suffoquait… je l'ai tenu tout contre moi, l'ai caressé en espérant que mes mains l'apaisaient et ne réveillaient pas quelque douleur…

J'aurais aimé qu'il s'éteigne chez lui parmi nous, au milieu d'odeurs familières… mais j'ai du l'emmener chez le véto. Mon petit chat, étendu là sur cette table froide… recevant une piqure dans le ventre pour l'achever… c'est une image que je maudis.

Il ne méritait pas ça. Il était tellement formidable… je m'en veux tellement de l'avoir laissé attraper cette cochonnerie, de ne pas avoir su le protéger de cette horreur de cancer…

J'ai pleuré et je pleure encore comme je pleurerais mon enfant. Je ne suis pas une déséquilibrée hystérique souffrant de sensiblerie aigüe. Je suis juste une femme qui a aimé un être vivant né sous une autre forme qu'elle c'est tout.

Et malgré ce chagrin qui me ronge et m'afflige jour et nuit, mal d'autant plus insidieux qu'il est interdit de manifester du chagrin lors de la perte d'un animal (je me contente de dire que je suis en deuil, mais je n'avoue pas que c'est d'un "simple" chat… je me heurterais à des soupirs ou des ricanements et je ne veux pas que ceux qui ne savent pas salissent cette superbe relation) je suis reconnaissante à mon ami, et à la vie de m'avoir fait ce beau cadeau…

Je remercie mon chat de m'avoir aimée et de m'avoir laissée l'aimer. Moi, ordinairement agnostique, je me prends à espérer qu'il y ait un au-delà où il serait bien… et voilà que même "parti" il me fait un autre cadeau… celui de l'espoir.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


93070
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Morsure de chat - chats

image

Jil, au cas où tu ne l'aurais pas capté, Elfinou est vétérinaire (elle ne le proclame pas par modestie). Coucou Elfinou ! Merci pour toutes tes réponses ! Mon propre chat m'a énormément mordue et griffée quand íl était chaton (ouf, il s'est...Lire la suite

Alerte a la rage - val d'oise - chats

image

D'après ce que j'ai compris, c'est un chaton qui a été trouvé errant. Comme on a pas eu de cas de rage autochtone (c'est à dire d'un animal né et vivant en France sans contact avec un animal provenant de l'étranger) depuis des années, on...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Comment nettoyer son chat
Sur le même thème
Conversation de chats
Voir tous les  autres témoignages