Histoire vécue Animaux domestiques > Chiens      (3432 témoignages)

Préc.

Suiv.

Bien réfléchir avant d'adopter un chiot ou un chaton

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 307 lectures | ratingStar_12808_1ratingStar_12808_2ratingStar_12808_3ratingStar_12808_4

… réfléchissez y à deux fois !

Depuis quelques années (même si cela existe depuis des dizaines d'années, le phénomène est toujours plus important d'où le besoin que l'info se propage !! ) , un important trafic de chiots et de chatons venant des pays de l'est et transitant par la Belgique s'est installé en France.

Les animaux arrivent par camions entiers, entassés, dans les conditions qu'on (ne) peut (pas) imaginer, et beaucoup n'arrivent déjà pas à destination vivants…

Les soit-disant animaliers les achètent pour une poignée d'euros (et ils les revendront 40 à 50 fois leur prix… belle opération ! ) , les laissent vivre dans des conditions généralement pitoyables, ne leur fournissant que le minimum en matière de soin, d'hygiène et d'alimentation dans le seul but de les rendre présentables aux acheteurs potentiels.

Affaiblis par les épreuves supportées tout au long de leur jeune vie (enlevés à leur mère très rapidement après la naissance pour qu'elle puisse être à nouveau saillie et donc sevrés violemment, transbahutés sans aucun ménagement - beaucoup souffrent de fractures, d'entorses et de luxations en arrivant en France - alimentation inadaptée à leur cas, entassement dans des cages à la température bien souvent ahurissante,…) , ils développent diverses pathologies gastriques, pulmonaires, etc. Le fait d'avoir été sevrés trop rapidement et violemment les désociabilise et influe sur leur comportement avec les humains. Leur caractère agressif ou apathique ne résulte pas de leurs gênes ou de leur caractère : ce sont des animaux qui ont souffert et qui sont "cassés" psychologiquement parlant.

Pour qu'ils puissent arriver en France conformément à la législation européenne en vigueur, il faut qu'ils aient un certain âge. Pour ce faire, les trafiquants n'attendent pas… ils mentent ! Vous ne saurez donc rien de leur âge exact qui sera très souvent la moitié de de qui vous sera annoncé. De même, leur soit disant pedigree ne sera que poudre aux yeux justifiant leur prix. Beaucoup viennent dans les animaleries avec une idée précise en tête quant à la race qu'ils veulent et, s'apercevant de la duperie, abandonnent purement et simplement leur animal.

Bien souvent, si vous faites part de votre étonnement quant aux conséquences visibles de maladie, on vous rétorquera que ce n'est rien, que la diarrhée n'est du qu'au fait qu'ils ne sont pas encore habitués aux croquettes, que leur toux n'est que passagère, etc etc. Et sur insistance de vos enfants, ou devant le regard perdu de l'animal, vous craquerez… Sauf si le prix vous rebute encore.

La nouveauté en matière de vente d'animaux est de proposer aux acheteurs un crédit (ils peuvent se le permettre vu la culbute qu'ils se font sur l'opération…). Les dernières réticences tombent en résolvant le problème du prix… Mais l'animal n'est pas un objet de consommation !!!

En achetant dans ces animaleries où règnent en maîtres rentabilité et pognon, vous vous exposez à acheter un animal trop jeune et traumatisé qui pourra ne jamais se remettre et devenir dangereux, malade qui pourra mourir rapidement (ou qui "au mieux" -… - vous aménera trois jours après chez le vétérinaire voire à la clinique vétérinaire pour y revenir souvent) ou encore qui pourra développer différentes pathologies dans le futur.

Ne pensez plus qu'en achetant un animal dans ces conditions, vous le sauvez d'une fin incertaine et que vous faites une bonne action. Il n'est déjà pas dit que vous pourrez le sauver et physiquement et psychologiquement.

D'autre part et surtout, vous alimentez avec votre argent ce trafic ignoble. Les trafiquants, fiers de leur trouvaille et ne voulant pas lâcher la poule aux oeufs d'or en constatant qu'il y a une demande, vont toujours plus loin, exportent de plus en plus d'animaux, en se souciant toujours moins de leur bien-être et de leurs conditions de vie.

Pour un chiot mal en point derrière une vitre dans une animalerie ici, pensez à leur mère à quelques milliers de km maltraitée et transformée en machine à mettre bas jusqu'à ce que mort s'en suive, pensez à ses frères et soeurs en train de souffrir aux quatre coins de la France, pensez à ceux qui sont déjà morts de leurs blessures, de faim, de soif, pensez aux futurs qui devront supporter ce que lui a réussi à supporter (mais à quel prix) , pensez à ceux qui seront abandonnés parce que leurs "maîtres" n'auront pas eu le chien de race qu'ils croyaient ou parce qu'ils ne veulent pas s'embêter avec un animal malade et se ruiner en vétérinaire et médicaments.

Oui vous avez tout l'amour du monde à donner à ces deux yeux qui vous regardent à travers la vitre ou les barreaux mais il est déjà quasi trop tard pour lui.

Evidemment toutes les animaleries - et surtout tous les vendeurs en animalerie qui sont très souvent des amoureux des bêtes et souffrent de ne pas pouvoir leur consacrer tout le temps nécessaire - ne sont pas à blâmer. Il y a de très bonnes animaleries qui ne vivent pas de ce trafic et qui ont des animaux en bonne santé qu'ils traitent avec le plus de soin possible. Tout comme il existe de mauvais éleveurs particuliers (il se développe aussi énormément de soit disant "élevages de particuliers" qui ne sont en fait que des relais à ce trafic… et oui, pas bêtes les trafiquants se sont rendus compte que les animaleries avaient une image moins reluisante que celle des éleveurs. Ils ont donc développé un nouveau business…). A vous de trouver ces bonnes animaleries. A vous de dénoncer les mauvaises, ainsi que les mauvais éleveurs.

Il existe sur le net des forums de passionnés consacrés à chaque espèce animale, voire à chaque race. Renseignez-vous, généralement ceux qui les fréquentent ne demandent qu'à donner des conseils et à mettre fin à ce trafic en montrant du doigt les mauvaises animaleries et les mauvais éleveurs.

Réfléchissez.

Ce mail n'a pas pour but de se transformer en hoax géant. Je ne vous demande pas de le transférer à l'intégralité de votre carnet d'adresses car de toute façon je me doute que bien peu le liront jusqu'au bout. Mais si vous avez eu le courage de lire, alors n'hésitez pas à parler de ce phénomène à tous ceux qui à votre connaissance souhaitent adopter un animal. Pour que le système change, il faut que les mentalités changent : LES ANIMAUX NE SONT PAS DES PRODUITS DE CONSOMMATION.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


12808
b
Moi aussi !
4 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Deuxieme chien, des questions - chiens

image

Bonsoir ! Je plante mon drapeau. Moi aussi je viens d'avoir un 2eme mais un chiot et la "grande" a 7 mois, pour ce qui est du canapé lit et tout, je laisse les deux monter, le petit ne descender pas "sur commande" au debut mais petit a petit il...Lire la suite

Choix du chien/mode de vie - chiens

image

Bonjour. J'ai perdu mon chien croisé Boxer/rotweiler il y a plusieurs mois. Cette chienne était formidable, cela a été très difficile à vivre… Aujourdh'ui, je me sens prete pour vivre à nouveau avec un ou des chiens car j'ai un manque...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages