Histoire vécue Apparence - Beauté > Chirurgie esthétique > Augmentation mammaire      (3192 témoignages)

Préc.

Suiv.

Augmentation mammaire en Tunisie

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 908 lectures | ratingStar_135659_1ratingStar_135659_2ratingStar_135659_3ratingStar_135659_4

Mardi 2 mai 2005, je me trouve à l'aéroport pour prendre l'avion pour Tunis. Je suis un peu nerveuse, peur de l'anesthésie… Arrivée à Tunis dans la soirée, il fait très doux, XXX collaborateurs de XXX sont venus me chercher et m'amènent à l'hôtel… j'arrive là bas, un véritable palais… je me dis, allez, un 5 étoiles, j'y ai jamais mis les pieds, on va se montrer de son meilleur jour Cocktail de bienvenue, petit briefing pour LA journée de demain, je cours vite manger avant que le restaurant ferme (j'étais en demi-pension) , puis je découvre ma magnifique chambre. Pas la peine de m'installer, je prépare quelque affaires pour la nuit à la clinique, et hop vite au dodo… Le lendemain, rendez-vous à 8h30 pour mon départ à la clinique, XXX est venu me chercher et m'y amène… il est super, me fait oublier que je devrais être stressée. A la clinique, je fais connaissance avec XXX, qui était mon contact par e-mail. Elle est géniale. Puis elle m'amène voir une fille, étrangère elle aussi, qui a eu une AM la veille. Elle a l'air d'aller pas mal. Je m'installe dans ma chambre et attends l'anesthésiste, le chirurgien et son assistant. Grand questionnaire santé avec l'anesthésiste, pour exclure tout risque pour l'anesthésie. Puis arrive l'assistant du Chirurgien. On fait des essais avec des prothèses, il me conseille bien et me rassure beaucoup. Je me sens bien, pas de peur. Arrive ensuite le chirurgien. Et j'ai droit au superbe dessin sur ma poitrine en prévision de l'opération. Il est très humain, et on finit par dévier sur une conversation plutôt personnelle, il me parle de ses enfants, moi des miens… rigolo… Aucune prétention, du respect pour ma personne, et là aussi je me sens à l'aise, je lui décris ce que je voudrais et nous tombons d'accord sur un bon 90C. Il me dit que ce sera naturel, je suis rassurée, surtout pas de poitrine qui ferait vulgaire ! J'attends un petit moment, puis vient l'anesthésiste avec un personnel de la clinique, et le brancard… je crois que c'est moment tant attendu… Je déteste les piqures, mais alors là… j'ai rien senti, perf posée en discutant. Je m'allonge sur le brancard, et m'attends à voir défiler les plafonds de la clinique jusqu'au bloc opératoire… Et ben non ! En continuant à discuter, il m'injecte un produit pré-anesthésique dans la perf, et hop… dodo ! Je me réveille dans ma chambre, et touche de suite mes seins, j'avais eu l'impression que j'ai loupé un épisode et me demande s'ils ne m'ont pas oubliés… Wouah… même pas ! J'ai un volume impressionnant à la place de ma soit disant poitrine ! J'en reviens pas. Même pas malade, je vais super bien, et environ 3 heures après mon réveil, j'ai droit à un goûter, café compris… le top. Pareil le soir, bon petit repas, cuisine locale… excellent La nuit suivant l'opération, je n'ai pas beaucoup dormi, quelques douleurs, mais vraiment supportable, et surtout un état euphorique, j'en reviens pas, c'est fait, et je souffre pas. Le lendemain, on m'enlève la perf, une infirmière aux mains douces, j'ai rien senti. J'attends la visite de contrôle du chirurgien, on m'enlève mon beau bustier de sparadrap, et je vois enfin mes cicatrices aréolaires… Bon d'accord, je regarde pas de trop près, j'ai l'estomac qui tourne vite. Mais aucun bleu, cicatrices propres, je suis heureuse. On me "force" à manger le repas de midi, toujours cuisine locale, je me régale. Puis XXX vient me chercher pour m'amener à l'hôtel. Ah oui j'oubliais, XXX, une des personnes qui m'a cherché à l'aéroport, est passé entretemps me remettre un cadeau et une carte de bon rétablissement… Ca fait plaisir à environ 1000 km des miens, je trouvais ça très chalheureux. A l'hôtel, je m'installe pour de bon dans ma chambre. Je pensais faire un énorme dodo… mais aussitôt arrivée, aussitôt j'ai fait connaissance avec 4 filles anglaises, toutes opérées comme moi. Le soir, au restaurant, elles m'invitent à leur table, et commence une amitié splendide. J'aurai fait une bonne cure d'anglais en même temps, 3 d'entre elles viennent de Liverpool, et c dur de comprendre leur accent. Mais j'y arrive, et on passe quelque jours ensemble, sorties au Souk, au Carrefour de Tunis, bronzette à côté de la piscine et fou rires inoubliables. J'ai passé trois visites de contrôle avec mon chirurgien et son assistant. Après une bonne semaine, je me sens prête à rentrer, et il me tarde. Retour en avion, un peu fatiguant quand même, et j'ai enfin retrouvé mon zom et nos petits loups…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


135659
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Gros complexe : ma poitrine - je m'aime, je m'aime pas

image

Bonsoir jeune femme ! Je sais plus comment je suis arrivé sur ce sujet, mais je vais en profiter pour te faire part de mon expérience. Jusqu'à il y a seulement quelques mois, je n'aimais pas trop l'idée de flirter avec des femmes fortes. En fait,...Lire la suite

Besoin d'aide pour trouver une nuisette - lingerie

image

Bonjour, J'ai un problème pour m'acheter des nuisettes "à bonnet". Je fais du 85 E, un tour de taille S'et j'aime beaucoup acheter mes nuisettes dans des boutiques de lingeries telle que Darjeeling. Cependant, cela fait plusieurs temps que je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages