Histoire vécue Apparence - Beauté > Chirurgie esthétique > Augmentation mammaire      (3192 témoignages)

Préc.

Suiv.

Des seins de jeune fille en deux heures sans chirurgie

Témoignage d'internaute trouvé sur confidentielles
Mail  
| 1781 lectures | ratingStar_50956_1ratingStar_50956_2ratingStar_50956_3ratingStar_50956_4

Esthétique. Des seins de jeune fille en deux heures sans chirurgie.

Le dr Aurélie Fabie-Boulard, premier chirurgien à avoir importé cette technique de gonflement des seins à Toulouse, cet été. Photo DDM, Frédéric Charmeux.

Sophie est une pétillante femme de 38 ans, qui exerce une profession libérale à Toulouse et a deux jeunes enfants. Cette Toulousaine a été une des premières, ici, à s'offrir, pour environ 3 000 €, la poitrine de ses rêves, sans passer par la case chirurgie esthétique et avec un résultat immédiat.

Pas de bistouri, pas d'anesthésie générale, ni d'implant mammaire. Il a suffi d'une heure trente, dans un cabinet médical, pour transformer la poitrine de la jeune femme. Avant de partir en vacances, Sophie s'est fait injecter 400 ml de "Macrolane" , un produit innovant lancé en janvier 2008 sur le marché européen par le laboratoire suédois Q-Med. L'augmentation mammaire est une nouvelle indication de l'acide hyaluronique stabilisée, un gel biodégradable, d'origine non animale, utilisé notamment pour lubrifier les articulations des genoux, et depuis une dizaine d'années pour lisser les rides.

Du "sur-mesure"

Le "Macrolane" , version plus épaisse de l'acide hyaluronique, est arrivé à Toulouse cet été. Le docteur Aurélie Fabie-Boulard, chirurgien plastique, esthétique et réconstructrice a été une des premières à s'y intéresser. Elle fait partie de la vingtaine de chirurgiens français formés à ces injections, au moyen de canules, sous anesthésie locale. Le prix élevé.

-entre 3 000 et 3 500€- fait reculer pas mal de femmes, d'autant que le résultat s'estompe progressivement.

Une petite dizaine de patientes de la région ont quand même cassé leurs tirelires depuis cet été.

"Là où cette technique est révolutionnaire, c'est qu'elle permet de regalber le sein de manière précise, un peu comme une sculpture. On fait du sur-mesure et le résultat est naturel, au toucher aussi. C'est intéressant pour les femmes qui ne veulent pas s'arrêter de travailler" explique le dr Fabie-Boulard.

"Mais il faut une bonne connaissance de l'anatomie car on injecte en arrière de la glande mammaire, en profondeur, et toujours après une mammographie" . Au bout d'un an ou plus, il faut recommencer, mais avec moins de produit. La note est moins salée.

Le Macrolane est déjà proposé pour d'autres indications, comme l'augmentation des pectoraux ou le rebondi des mollets.

"Mon mari est ravi et trouve le résultat superbe"

Le témoignage de Mme T., une Toulousaine de 38 ans : "L'intervention s'est passée fin juillet et merveilleusement bien. Elle n'est pas douloureuse, et assez rapide.

Le plus surprenant a été lorsque je me suis regardée dans le miroir. J'avais une jolie poitrine, comme ça… en une heure et demie ! J'avais retrouvé la poitrine de mes 25 ans, celle que j'avais avant mes deux grossesses. Les jours qui ont suivi se sont bien passés. Mes seins ont été légèrement douloureux au toucher pendant une semaine et puis, comme ils étaient un peu lourds, j'ai dû dormir quelques nuits sur le dos. Jusqu'à début septembre, le mois suivant l'intervention, ils ont "évolué" , en les massant, en levant les bras…

Mon mari est ravi et trouve le résultat superbe, lui qui ne voulait pas que je subisse une intervention, de peur de me voir avec des "faux seins" . Je suis moi aussi ravie et le conseillerais à toutes les filles qui comme moi veulent une jolie poitrine naturelle. Le seul inconvénient, car il y en a un : le Macrolane se résorbe dans le corps et donc notre poitrine retrouvera sa taille initiale d'ici dix-huit mois environ."

http://www.ladepeche.fr/article/2008/09/27/478021-Esthetique-Des-seins-de-jeune-fille-en-deux-heures-sans-chirurgie.html
  Lire la suite de la discussion sur confidentielles.com


50956
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Gros complexe : ma poitrine - je m'aime, je m'aime pas

image

Bonsoir jeune femme ! Je sais plus comment je suis arrivé sur ce sujet, mais je vais en profiter pour te faire part de mon expérience. Jusqu'à il y a seulement quelques mois, je n'aimais pas trop l'idée de flirter avec des femmes fortes. En fait,...Lire la suite

Besoin d'aide pour trouver une nuisette - lingerie

image

Bonjour, J'ai un problème pour m'acheter des nuisettes "à bonnet". Je fais du 85 E, un tour de taille S'et j'aime beaucoup acheter mes nuisettes dans des boutiques de lingeries telle que Darjeeling. Cependant, cela fait plusieurs temps que je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages