Histoire vécue Apparence - Beauté > Chirurgie esthétique > Augmentation mammaire      (3192 témoignages)

Préc.

Suiv.

Faut il qu une poitrine soit genereuse pour etre belle?

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2800 lectures | ratingStar_7512_1ratingStar_7512_2ratingStar_7512_3ratingStar_7512_4

"Lyonnaise en détresse qui rêve d'une poitrine"

Envoyé par manuasv le 13 mai à 13:24.

Bonjour à toutes, je m'appelle Emmanuelle, j'aurais 28 ans au mois de Juillet, je viens vous consulter pour essayer de me réconforter, en me disant que je ne suis pas la seule à souffir de ma quasi-inexistente poitrine. Je ne suis pas bien. L'été s'anonçant, je retombe une énnième fois dans une période de déprime et de profonde tristesse. Je souffre de mon absence de poitrine depuis l'âge de 11-12 ans, lorsque que j'étais impatiente de devenir une femme, d'autant plus que je voyais les seins de mes amies qui progressivement pointaient de plus en plus… j'esperais, je priais pour que les miens suivent le même chemin… mais les années collèges et lycées passèrent en emportant tous mes espoirs. Alors que mes camarades arboraient de belles et fermes poitrines… moi je suis restée avec mon minuscule 85 A… que je camouflais… et que je camoufle toujours dans un 85 B rembourré pour tenter de montrer un semblant de formes.

Je souffre terriblement de cette situation, c'est un réel handicap pour moi qui m'interdit du coup des plaisirs de la vie. Les journées au lac ou piscine entre amis… impossible pour moi alors qu'au fond, je rêverais d'y participer !!! Je suis complexée par plusieurs choses… mais je sais que si j'avais une poitrine… je pourrais affronter mes autres démons et je me sentirais suffisamment confiante pour faire face à mes autres complexes (peau blanche surtout) ; je bave devant certaines petites robes légères qui doivent être si agréable à porter… ou des petits top bien à la mode… qui me sont interdits. En ce qui concerne les soutien-gorge… c'est une vraie épreuve que de devoir en acheter… je dois tourner depuis facilement plus de 5 ans avec les mêmes soutien-gorges… une seule forme me "convient"… ce sont tous des 85 B, tous rembourrés… c'est une horreur l'été… quand il fait trop chaud… ou au travail, lorsque tout s'agite, je transpire, c'est une sensation très désagréable… je rêverais alors de pouvoir porter des sous-vêtements tout léger, un simple voile, une dentelle qui maintien la poitrine… mais pour moi c'est impossible… ce ne sont pas mes seins qui sont moulés par le soutien-gorge pour donner de jolies rondeurs mais c'est le moule du soutien-gorge qui me donne un semblent de poitrine… (j'espère que vous comprenez ce que j'ai voulu exprimer).

Depuis donc plus de 16 ans je souffre de ce manque, j'ai le sentiment comme d'une amputation… mais ce n'est même pas le mot exact puisque pour parler d'une amputation, il faut avoir eu le membre à la base… moi je ne l'ai jamais eu… mais je dis cela car j'ai le sentiment qu'il me manque une partie de moi… c'est comme si on m'avait privé de ma féminité… pour moi une poitrine c'est vraiment la représentation de la féminité, de la beauté, de la sensualité, de la maternité, de la générosité… pourquoi n'ai-je pas eu droit à cela ? ? Je ressens comme une profonde injustice… et je suis obnibulée par ça… lorsque je vois une femme… je ne peux m'empêcher de regarder sa poitrine… et à rêver devant… c'est une obsession… et ça me fait mal à chaque fois car ça me renvoit à mon image, à mon manque.

Malgré cette profonde souffrance, j'ai eu des relations amoureuses… mais c'était à chaque fois une terrible épreuve pour moi que de me dévoiler nue devant l'autre… et beaucoup de mes relations ont été déchu à cause de ce terrible complexe… Je suis aujourd'hui avec quelqun depuis bientôt 9 mois… je suis bien avec lui, on s'entend très bien… mais je n'arrive pas à être totalement à l'aise avec lui… même si maintenant il me connait bien physiquement… moi j'ai toujours autant honte de mon corps, je voudrais avoir un autre apparence avant tout pour moi, mais aussi pour lui… même si lui me dit désirable… moi je n'y crois pas… mon corps dispensé de poitrine me répugne… et j'ai peur qu'un jour ou l'autre, mon complexe gache notre relation car je ne peux pas me lacher avec lui comme je le voudrais, il m'empêche de réaliser des choses avec lui… pour vous donner un exemple, mon chéri fait de la plongée et il voudrait que je fasse un baptême avec lui, mais à cause de ma poitrine, je ne le fais pas… ou bien j'appréhende terriblement les weekends d'été chez lui, car chez ces parents il y a une piscine et il organise souvent des journées-soirées avec ces amis et amies (qui forcément… on une belle silhouette féminine) sans parler de sa maman et de ces deux soeurs qui ont été plus que gâté par la nature.

Comme vous toutes, je m'interroge sur la chirurgie depuis plusieurs années… Je me suis renseignée sur les techniques, j'ai vu tout un tas d'émissions à la TV sur le sujet… et en plus, ma grande soeur de 7 ans mon aîné à subit elle même une AM il y a environ 3 ans maintenant… Mon rêve biensûr serait de pouvoir être opéré aussi… mais je ne vois pas comment cela serait possible…

Premièrement, mes moyens ne me le permettent pas !! Je gagne 1100 Euros par mois, j'ai du mal à m'en sortir au quotidien et pourtant je ne sors quasiment jamais, je ne pars pas en vacances, je ne dépense pas en loisirs et j'ai aucun argent de côté.

Deuxièmement, je fais un métier assez physique : je suis Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire, je suis debout toute la journée et je dois souvent forcer avec mes bras, soit pour tenir un animal pour un acte médical ou pour des examens, soit parce que je porte quotidiennement des sacs pouvant atteindre 18 kg (sachant que je dois gérer et ranger en plus une commande d'aliments de 300 Kg chaque semaine) pourquoi je vous parle de ça ? ? Car si par le plus grand des hasards je pouvais me faire opérer, comment je pourrais faire pour travailler car il ne faut pas soulever de poids dans les 2 mois qui suivent l'opération et je crois qu'il faut faire attention pendant 1 an, jusqu'à cicatrisation complète.

Alors je suis dépitée. Je subis déjà le préjudice d'être différente des autres femmes depuis la puberté… aujourd'hui la chirurgie permet de réparer ces préjudices là mais je me dis que cela aussi je n'y ai pas droit compte-tenu de mon métier qui ne permet pas de me faire opérer… alors je ne sais pas si vous imaginez à quel point je me sens perdue, triste, sans solution et donc, sans véritable bonheur et quiétude dans ma vie car mon handicap me gache chaque jour qui passe.

Qu'en pensez-vous ? Est-ce que certaines d'entres vous sont dans mon cas ? Avez-vous des solutions à m'apporter ? Vos témoignages ? Plus le temps passe, plus je perds l'espoir… et donc ma joie de vivre… J'ai besoin que vous m'aidiez… si cela est possible… je me demande.

En tout cas, merci de m'avoir lu jusqu'au bout… Désolée pour le pavé mais j'avais vraiment besoin de sortir tout ça… ça fait trop longtemps que j'en souffre et que je le garde au fond de moi. Merci à toutes,

Manu.

Voir profil.

Message privé.

Message vocal.

Répondre.

Alerter.

Liste des réponses :

Tout ce que jepeut te dire, keliyah74, le 18 mai à 16:42.

Mot magique, nono2388, le 18 mai à 16:39.

Désespérée également, elie422, le 18 mai à 15:51.

Un mot de compréhension, gipso88, le 14 mai à 11:56.

Chirurgie un point c tout, val25103, le 14 mai à 11:33.

Oh la la c'est tout a fait moi… avant, bibiche1105, le 14 mai à 10:32.

Passer le cap c possible, maillisdemars, le 14 mai à 10:10.

Coucoucmanu, lou1531, le 14 mai à 09:42.

Bonsoir emmanuelle, aninelau25, le 14 mai à 01:18.

Bonsoir emmannuelle, fifi12610, le 13 mai à 23:30.

Bonsoir fifi, manuasv, le 14 mai à 00:38.

Bonjour, fifi12610, le 14 mai à 16:31.

Coucou, maggy693, le 13 mai à 23:17.

Je ne peux pas vraiment t'aider, kalahane01, le 13 mai à 15:15.

Merci beaucoup de ta réponse kalahane, manuasv, le 13 mai à 23:51.

Manuasv, kalahane01, le 14 mai à 19:24.

"chir réparatrice", maggy693, le 14 mai à 09:08.

Je reste sans voix… , manuasv, le 15 mai à 00:06.

Mon évolution depuis le mois de mai… , manuasv, le 27 janvier à 20:50.

Contenu des réponses :

"Tout ce que jepeut te dire"

Envoyé par keliyah74 le 18 mai à 16:42.

C'est que si ta poitrine est quasi-inexistante tu peu toujours allé voir un chirurgien qui te feras remplir une feuille de prise en charge par la sécu et si la sécu ne te donne pas de réponse c'est que le rembourssement est accepté.Mais c'est le chirurgien qui te dira si ta poitrine est considéré comme inexistante ou pas.

Pour le reste si ton travaille nuis à ton rétablissement, je pense que tu oras un arret de travail plus long tous simplement.

Ta démarche doit commencer par la visite chez le chirurgien qui répondra à toute tes questions.

Moi j'ai subit une rhinoplasti.Mon chirurgien ma arranger car je n'avait pas les moyen de le faire.Donc il a tout simplement indiqué que j'avais ma cloison nasal tordu or je peu te certifier que ce n'étais pas le cas.

Bref maintenant mon réve c'est réalisé mais maintenant beaucoup de projet en chirurgie.C'est le risque quand tu goute a la chirurgie.Bisous et bon courrage dans ta démarche.

Voir profil.

Message privé.

Message vocal.

Répondre.

Alerter.

"Mot magique"

Envoyé par nono2388 le 18 mai à 16:39.

La chirurgie esthétique ! Zoom !!!!!!!!! Aimer la vie et tout ira mieux, essayer de rentrer sur ce site, qui sait ? http://www.labelle-feelingwell.com

Voir profil.

Message privé.

Message vocal.

Répondre.

Alerter.

"Désespérée également"

Envoyé par elie422 le 18 mai à 15:51.

Bonjour,

Malheureusement je n'ai que 15 ans mais derrière moi 3/

3 meme bientot 4 ans de souffrances.

L'été arrive, c'est affreux, mettre un "soutif" me fait presque pleurer !!! Je me dit souvent pourquoi en mettre alors "que tu n'as pas de seins"… Triste réalité. Comment être heureuse dans ces années qui devraient être les meilleurs de ma vie car à part ce problème je suis mignonne, mince, je travaille très bien au lycée… Mes amies sont toutes très bien formées et moi je me sens seule au monde. En plus ayant eu mes règles assez tot : le jour de mes 11 ans, je le vis encore plus mal. A quoi elles me servent alors que j'ai le corps d'un mec !!!

Je suis tout le contraire des femmes de ma famille, c'est terrible ! Ma cousine qui a 15 ans comme moi fait du 95C !!! Il y a 1 mois environ j'ai tenter de m'enlever la vie, j'ai avalé une boite de médicaments et j'ai manquer à peu de mourrir. Je suis aller aux urgences… Je ne voulais pas mourrir mais juste que l'on s'occupe de moi mais aujourd'hui encore je constate que mes proches s'en fouttent complètement !

Loin de moi de rever devant les starlettes qui montrent leur poitrine à tout le monde à la télé mais je reve juste d'avoir une poitrine vu que je n'en ai pas !!!

Mon frere étant handicapé, je passe pour l'égoiste de la famille qui reve d'avoir de gros seins ! Or d'accord je ne suis pas handicapée, je ne meurs pas de faim,… mais réalisent-ils que j'étais prete à mourrir tellement que de me voir d'en un miroir me faisait intérieurement hurler de rage ?

Maintenant mon reve est de me faire une am à 18 ans et de partir vivre loin de ma ville natale pour toujours.

Je ne supporte plus de voir mes parents qui me font plein de compliments sur mes notes au lycée mais ne cherchent jamais à comprendre pourquoi je travaille autant à l'école, ne serait-ce pas pour compenser avec mon apparence physique qui me fait tant souffrir ?

Comment ma mère peut me comprendre avec ses belles rondeurs qu'elle a depuis toute jeune ! En prenant du poids je pensais que sa pourrait arranger un peu mes problèmes et que mes seins grossiraient mais non j'ai pris du poids que dans les cuisses !!! Alors depuis j'ai nettement mincit.

Elie.

Voir profil.

Message privé.

Message vocal.

Répondre.

Alerter.

"Un mot de compréhension"

Envoyé par gipso88 le 14 mai à 11:56.

Coucou, c'est étrange, mais en te lisant j'ai eut l'impression que c'était moi même qui les avait prononcé. Je me reconnait dans ton portrais et je connais aussi la souffrance occasionée par le manque de poitrine… La peur de se dévêtir, les heures passées devant la glace à se demander quoi mettre pour ne pas paraître trop plate, mais également les moqueries et les complexes devant les jolies filles qui nous sont imposées par la société…

Je fais également du 85A et j'en souffre depuis des années. Mais malheureusement il n'y a pas trop de solutions. Il y a celle facile qui consiste à mettre des soutien-gorge rembourés, mais je pense que c'est mentir au autres et surtout se mentir à soit même. Une autre solution est de s'accepter telle que l'on est en se disant que même si ce complexe occasionne beaucoup de souffrance, il n'est pas une infirmité… On peut bouger, vivre une vie normale comparé à des milliers de gens qui souffrent de handicaps… (c'est un moyen comme un autre de dédramatiser…).

Mais une autre solution est la chirurgie esthétique. Et c'est cette solution que j'ai choisi afin de mettre fin à cette injustice. Une solution de facilité pour ne pas avoir à affronter la réalité ? Oui, peut être. Mais certainement le seul moyen de trouver cette chose que beaucoup de femmes ont : la féminité.

Je pense que si tu désire vraiment celà, tu dois en être capable, en mettant bout à bout tes congés annuels, ou en prenant 8 à 10 jours d'arrêt de travail.

Voilà, sur ce, je te souhaite plein de courage et celà rassure de savoir que l'on est pas seule…

Biz.

So.

Voir profil.

Message privé.

Message vocal.

Répondre.

Alerter.

"Chirurgie un point c tout"

Envoyé par val25103 le 14 mai à 11:33.

Ecoute si tu te sens vraiment mal dans ta peau il faut que tu passe a l'acte l'operation peu être faite pendant tes conges annuel.

Voir profil.

Message privé.

Message vocal.

Répondre.

Alerter.

"Oh la la c'est tout a fait moi… avant"

Envoyé par bibiche1105 le 14 mai à 10:32.

Oh mon dieu, je me suis tout a fait reconnue dans ton vécu, tes sentiments, meme dans les terme, le terme d'amputation est un terme que j'employais souvent !!!

Moi je me suis faite opérée en tunisie (2000) par un chirurgien réputé, il a respecté ce que je voulais, juste des seins, je ne voulais pas faire la bimbo sur les plages, loin de la, je voulais juste être une femme, comme les autres, désirable, entière. J'avais vraiment l'impression d'être un être incomplet, c une souffrance atroce, omnipresente, parce qu'on se sent seule, différente.

Aujourdhui, "mes 250cc derrière le muscle" m'ont changé la vie, j'ai des seins !!!! Ça a changé ma vie, je suis une vraie femme, je ne suis plus dépressive, j'ai plus dassurance, je rougis moins, ce sont MES SEINS. Voila je suis une femme aux ptits seins ronds, complète, épanouie, ça a été une renaissance, ça a restauré mon image.

Voir profil.

Message privé.

Message vocal.

Répondre.

Alerter.

"Passer le cap c possible"

Envoyé par maillisdemars le 14 mai à 10:10.

Bjr.

Je viens de lire ton message et c vrai que je m'y retrouve. Moi je me fais opérée bientot et je sais qu'une nouvelle vie va commencer. La chir représente un cout important et bien sur kil fo avoir les moyens mais tu devrais te renseigner auprès des hopitaux publiques les tarifs pratiqués sont beaucoup moins cher et de plus ds certain cas l'intervention peut être prise en charge (ce qui va être mon cas).

Bon courage et offre toi cette chance de te faire opérée.

Biz.

Voir profil.

Message privé.

Message vocal.

Répondre.

Alerter.

"Coucoucmanu"

Envoyé par lou1531 le 14 mai à 09:42.

Manuje viens de lire ton message et j'ai vraiment l impression que c est moi qui l ai ecrite ! Je suis dans le meme cas que toi ; je met du 85b alors que je fais du85a ; et la je deprime aussi car l ete est la et nous ne pouvons pas mettre de joli robe ! Nos mots sont les memes : souffrance deprime honte jalousie manque de confiance en soi ! Ça fait mal et peu de gens le comprenne ; avant j avais honte de le dire mais maintenant je m enfiche je lache tout au gens leur dire ma detresse quand eux croient que c est juste dans notre tete !!! Je tembrasse et courage ! Mag.

Voir profil.

Message privé.

Message vocal.

Répondre.

Alerter.

"Bonsoir emmanuelle"

Envoyé par aninelau25 le 14 mai à 01:18.

Ton témoignage me touche, car j'étais dans la même situation depuis 19 ans, aujourd'hui j'ai bientôt 35 ans, 3 enfants et j'ai eu recours à la chirurgie en septembre 2006. Avant d'avoir mes enfants, je faisais un 85 A, bien rempli, ensuite au fur et à mesure des grossesses, je suis passée au 85 A, avec des fausses prothèses en silicone que je mettais dans mes soutiens-gorge. Et tellement que j'étais complexée, je me baignais dans ma propre piscine avec un haut qui dissimulait mes fausses prothèses. Tout ça pour te dire que j'avais le même complexe que toi. Cela fait 18 ans que je suis avec mon partenaire, et avant d'être opérée et même bien avant, je ne voulais pas qui me touche mes seins, car dans ma tête, je me disais, il n'y a rien à toucher.

Aujourd'hui, je me retrouve avec un 85 C voir D, et je ne te cache pas, c génial, je ne m'étais pas achetée des dessous depuis 10 ans environ, à cause de ce complexe, et je revis, et maintenant, j'aime quand mon partenaire me les touche, celà n'a rien à voir à la ressemblance de Pamela Andersen, c la personne qui est concernée. Pour dire aussi, que ma soeur fait un 100 D voir E, je ne comprenais pas pourquoi, moi j'avais un 85… la nature qui décide, mais parfois il faut provoquer la nature, si on ne se sent pas bien. Il y a des femmes qui arrivent à assumer leur petite poitrine, et tant mieux, moi c'était une obsession, surtout à l'arrivée de l'été. Donc, je pense que c à toi de choisir si oui ou non tu te fais opérer. Entre nous, l'opération n'est pas douloureuse, j'ai commencé à porter mon enfant de 11 mois (9 à 10 kg environ) le lendemain de l'opération, et le 2ème jour la vie à continuer, puisque mon partenaire avait repris le travail, j'ai du conduire, faire les course (en faisant attention bien sûr). Le plus douloureux dans l'opération, ce sont les drains que tu gardes 1 à 3 jours maximum, et c véridique, l'opération en elle-même ne fait pas mal. La douleur en elle-même n'est pas forte, si t'es bien suivie. Les 2 premiers mois voir 3, tu dois bien les masser, celà fait un peu mal les 15 premiers jours et après c rien. Si tu en as envie fais-le, moi je me suis faite opérée à Villefranche s/saone, et je viens de Grenoble. Mon chirurgien est le… AUCHANE, super génial, il te met à l'aise. Si tu veux plus d'info, je te les donne avec plaisir. Par contre le coût était de 4700 . Je ne roule pas dans l'or, j'ai une maison à payer, je suis en congé prentale, et il y a que mon partenaire qui bosse. On se sert un peu la ceinture, celà n'affecte pas la vie quotidienne de nos enfants. C'était un choix que j'avais fait depuis longtemps et j'ai eu l'opportunité de le faire et je ne regrette rien, mais si j'ai un crédit en +, mais je me sens bien dans ma tête et dans mon corps, je te le souhaite aussi, très fortement, celà a changé ma vie. Et surtout le chirugien se choisit de bouche à oreille, à Grenoble il y en avait moins chers, mais une amie de ma belle-soeur c faite opérée las-bas, et pareil, très bien passé etc… Bon courage, il y a toujours des solutions, surtout en ce ce qui concerne l'argent, parce qu'apparemment c un souci financier. @ +

Voir profil.

Message privé.

Message vocal.

Répondre.

Alerter.

"Bonsoir emmannuelle"

Envoyé par fifi12610 le 13 mai à 23:30.

Et merci pour ton témoignage.

Je voudrais juste te dire que tu n'es pas différente des autres femmes. Une femme, ce n'est pas réductible à une paire de seins, à une taille de bonnets. Il est des femmes qui ont une poitrine opulente et qui ne dégagent aucune féminité, d'autres n'ont presque pas de seins et sont profondément féminines. La féminité, c'est une gestuelle, une attitude, la féminité, c'est un regard, un sourire, la féminité, c'est une façon d'être, quelque chose qui ne relève pas du bistouri.

Ce sont les médias qui imposent cette image de la femme avec des seins, souvent gros. Ils obéissent en cela à une version du désir masculin, mais ce désir-là n'est pas le seul. Beaucoup d'hommes préfèrent les femmes avec des poitrines menues, ton ami en fait partie. Cela ajoute à leurs yeux à la fragilité, à la gracilité de la femme.

Je fais partie de ces femmes qui n'ont pas de poitrine, et figure-toi que je me sens bien dans ce corps un peu adolescent. Il me correspond. Je suis une femme pourtant, un.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


7512
b
Moi aussi !
30 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Gros complexe : ma poitrine - je m'aime, je m'aime pas

image

Bonsoir jeune femme ! Je sais plus comment je suis arrivé sur ce sujet, mais je vais en profiter pour te faire part de mon expérience. Jusqu'à il y a seulement quelques mois, je n'aimais pas trop l'idée de flirter avec des femmes fortes. En fait,...Lire la suite

Besoin d'aide pour trouver une nuisette - lingerie

image

Bonjour, J'ai un problème pour m'acheter des nuisettes "à bonnet". Je fais du 85 E, un tour de taille S'et j'aime beaucoup acheter mes nuisettes dans des boutiques de lingeries telle que Darjeeling. Cependant, cela fait plusieurs temps que je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages