Histoire vécue Apparence - Beauté > Chirurgie esthétique > Augmentation mammaire      (3192 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis satisfaite de mon augmentation mammaire

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante 30 ans
Mail  
| 1555 lectures | ratingStar_119600_1ratingStar_119600_2ratingStar_119600_3ratingStar_119600_4

Je me suis faite opérer en euh… c'était quand déjà ? Aux alentours de 2001 il me semble. Je n'ai pas vraiment eu le choix de la forme de mes prothèses (c'que j'aime pas ce mot, j'ai l'impression d'être une handicapée appareillée !! ). Je faisais à l'époque un 85B avec des seins "étalé".Quand j'atteignais le bonnet C en ramassant bien mes seins dans les bonnets, j'étais toute contente de moi ! Lorsqu'il m'a rencontrée, le chirurgien m'a flattée sur ma poitrine mais j'ai insisté sur leur taille qui ne me convenait pas. J'étais contrainte de porter un soutient gorge (rembouré bien sûr) en permanence, parce que vu leur forme, j'étais quasiment plate sans soutif !! Pas terrible. L'opération et ses suites ont été un vrai calvaire pour moi. Vomissements suite à l'anesthésie, mais bon, ça c'est un détail. Tant que j'étais à la clinique, avec la morphine, ça allait à peu près. Lorsque l'infirmière m'a enlevée les drains j'ai eu l'impression qu'on m'aspirait toutes les chairs de l'intérieur, les tuyeaux s'étaient collés visiblement à l'intérieur. Je n'ai jamais eu aussi mal de ma vie (et oui je n'ai pas d'enfant, donc les douleurs de couches… connais pas !! ) Il ne me semble pas que je sois particulièrement douillette mais bon… Je suis rentrée chez moi (enfin chez mes parents) et je me suis faite dorlotter pendant environ une semaine par ma petite maman. Je suis restée alité puisqu'impossible de bouger. J'avais l'impression qu'on me versait de l'acide sur les pectoraux mais de l'intérieur. Ca me brulait atrocement et je pense que la douleur peut s'apparenter à une déchirure musculaire. Bref, le moindre geste m'était insuportable donc j'ai passé de sales nuits. Lorsque j'ai pu me lever et que j'ai pu voir le résultat (les bandages enfin enlevés) j'ai pleuré devant ma glace en me disant que j'avais été vraiment trop stupide (et le mot est faible) de vouloir jouer les bimbo et que j'aurais mieux fait de suivre une psychothérapie pour m'accepter comme j'étais. Mes seins étaient plus que tendus, totalement immobiles, morts !! Des vrais seins en plastique ! Le chir m'a mis des prothèses de sérum phy sous le muscle et a procédé à une incision au niveau de l'aréole. J'ai eu des douleurs pendant environ 15 jours, mais elles étaient de moins en moins fortes, pour s'apparenter au final à des courbatures. Au fil des mois mes fichus seins ont dégonflé, j'ai perdu une bonne taille par rapport au lendemain de mon opération, et c'est tant mieux, je les trouvais alors énormes : une vraie Maméla Anderson !!! Aujourd'hui, je fais un 90C, mais mes seins ne font pas gros du tout. Ils ont gardé leur forme "étalée", du coup je peux, en fonction de mes sous vêtements, me faire un look sobre, voire jeune fille ou un décoleté de star vraiment tentant ! Malgré tout ça, je ne regrette absolument pas. J'ai souvent une appréhension lorsque je rencontre un homme, et je me rends compte que cette opération m'a aussi conduite à plus me respecter au niveau de mes relations. L'appréhension dont je parle (sa réaction en me découvrant) me conduit à mettre une distance qui me rend finalement d'autant plus désirable, mystérieuse et aussi respectable. Ils sont très fermes (mes seins pas les hommes !! ) , et je ne peux tromper personne, dès qu'il y a tentative de plotage !! , mais finalement, je constate que tous adorent !!! Et oui, contrairement à ce que je pouvais penser, les hommes n'ont pas forcément des préjugés là dessus et ne catégorisent pas les femmes "chirurgiquées" dans les grosses poufs ! J'ia pu aussi avoir des qustions lorsque j'avais des dos nus sans soutient gorge et que je danse, de copines qui les trouvaient vachement fermes, mais ça reste rare. Je suis assez satisfaite du résultat même si, lorsque je perds du poids, leur rondeur leur donne un apsect moins naturel, tout relatif cela dit. J'ai perdu une légère part de sensibilité dans une petite zone qui va de mon aréole à la base du sein, et il me semble aussi que le téton est moins sensible. Mais comme j'étais à l'époque hyper sensible, finalement, tout va bien. Je regrette aussi que l'on sente la prothèse sur les côtés (effet de tôle ondulée car peu de graisse et peau fine) mais là aussi ça reste discret et il me semble que les prothèses en silicone, authorisées aujourd'hui, empêchent cette sensation. Aujourd'hui ils font partie de moi et je ne les exhibe pas, même sur la plage. Ils font partie de mon intime et c'est en quelque sorte un cadeau que je fais à quelques rares privilégiés. Mon corps est harmonieux (1,61m, 50 kg, taille 38) et je me sens aujourd'hui vraiment belle et sure de moi. Dire qu'il suffisait de 2 nichons pour ça… J'ai arrêté d'être agressive, complexée, renfrognée, pour m'ouvrir au monde et cesser de me cacher. Alors pour celles qui hésitent, si vraiment ça leur tient à coeur et qu'elles sont sures que ce ne sera pas juste une première étape vers une ascension sans fin, qu'elles foncent Bien à vous Marie.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


119600
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Gros complexe : ma poitrine - je m'aime, je m'aime pas

image

Bonsoir jeune femme ! Je sais plus comment je suis arrivé sur ce sujet, mais je vais en profiter pour te faire part de mon expérience. Jusqu'à il y a seulement quelques mois, je n'aimais pas trop l'idée de flirter avec des femmes fortes. En fait,...Lire la suite

Besoin d'aide pour trouver une nuisette - lingerie

image

Bonjour, J'ai un problème pour m'acheter des nuisettes "à bonnet". Je fais du 85 E, un tour de taille S'et j'aime beaucoup acheter mes nuisettes dans des boutiques de lingeries telle que Darjeeling. Cependant, cela fait plusieurs temps que je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages