Histoire vécue Apparence - Beauté > Chirurgie esthétique > Augmentation mammaire      (3192 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le "marché" de la séduction...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 09/12/10 | Mis en ligne le 11/05/12
Mail  
| 252 lectures | ratingStar_253731_1ratingStar_253731_2ratingStar_253731_3ratingStar_253731_4
Il y a quelque temps, j'ai eu l'occasion de lire un article pondu par des psycho-sociologues, des gens tout à fait sérieux, qui disaient, globalement, ceci (vous pardonnerez l'imprécision, mais cette lecture n'est pas récente) : - Un homme qui s'inscrit sur un site de rencontres, ou qui cherche, dans la vie quotidienne, à rencontrer quelqu'un, représente une "valeur", exactement comme un produit. Si le produit est attractif, on achète, sinon on le laisse. Tout entre en ligne de compte : son physique, sa situation sociale, le fait qu'il ait ou pas des enfants, etc. Le critère premier est le physique. Notamment la taille. Plus un homme est grand, plus il attire et plus on le respecte. A l'inverse, un homme petit est rejeté et on ne lui témoigne aucun respect. Les mêmes auteurs disaient que ceci est également valable sur le marché de l'emploi. Un candidat petit a moins de chances de trouver, et ce de façon statistiquement significative. Il subit une discrimination à l'embauche. Discrimination à l'embauche, discrimination sexuelle, discrimination sociale, tout ça marche ensemble. Le critère physique étant prépondérant, vient ensuite la position sociale. En matière d'emploi, la compétence vient loin derrière. Précisions que tout ceci vaut pour les femmes, dans l'autre sens. Précisons également qu'à compétence égale, les femmes sont moins embauchées que les hommes, et que si elles le sont, elles ont toutefois des salaires inférieurs. Mais revenons sur le champ de la séduction non pas à l'embauche, mais dans le but d'une rencontre : La taille, le physique, l'argent. Voilà les critères pertinents, loin devant tous les autres. On m'objectera que cette étude date sûrement un peu. Que tout cela n'est guère sérieux. On ira jusqu'à dire qu'elle a été pondue par des universitaires petits, moches, boutonneux, que sais-je. Moi je fais confiance aux scientifiques, j'en ai fait partie en temps et heure, et je sais qu'ils ont des méthodes d'études rigoureuses. Et vous, que pensez-vous de ça ? La séduction ne serait donc qu'un supermarché où on se servirait, du j'en prends, j'en laisse ? Mais notre société, dans son ensemble, n'est-elle pas devenue consumériste à bloc ? N'a-t-elle pas contaminé toutes les actions par son mode d'action ? Par sa façon d'appréhender la vie ? Vouloir séduire serait donc se présenter sur un "marché", cherche à "se vendre", sachant qu'on n'a pas la même valeur si on est petit, gros, moche, pauvre, que si on est grand, beau, mince et riche (ou prétendant l'être, puisque le crédit est maintenant là pour pallier et que nous vivons dans un système de l'emballement du crédit). C'est pour cette raison que les opérations de chirurgie esthétique sont de plus en plus courantes et qu'elles touchent une population de plus en plus jeune, et beaucoup moins élitiste qu'avant. Les prix pourtant ne se démocratisent pas. C'est pour ça que celles qui visent à "grandir" se multiplient. Même dans les pays où, génétiquement, la population est plutôt amenée à présenter un phénotype de petite taille. En Chine, notamment. La demande connaît une croissance exponentielle. Idem pour les femmes qui cherchent à avoir des gros seins. Nous vivons dans un monde gouverné par le superficiel, l'apparence, le paraître au détriment de l'être, et qui pallie contre monnaie sonnante et trébuchante, nous proposant des seins, des nez, des liposuccions, des ceci ou des cela, et des implants de cheveux, que sais-je… Après, si on n'est pas économiquement ratiboisé, on achète une Jaguar à crédit, on va en boite et on paie des tournées, on finit par embarquer un quelqu'une qui a succombé à tous ces artifices, et dure ce que ça dure. Non ? ? ? Détrompez-moi, si je suis dans l'erreur, et les psycho-sociologues avec moi… Ubik.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


253731
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Gros complexe : ma poitrine - je m'aime, je m'aime pas

image

Bonsoir jeune femme ! Je sais plus comment je suis arrivé sur ce sujet, mais je vais en profiter pour te faire part de mon expérience. Jusqu'à il y a seulement quelques mois, je n'aimais pas trop l'idée de flirter avec des femmes fortes. En fait,...Lire la suite

Besoin d'aide pour trouver une nuisette - lingerie

image

Bonjour, J'ai un problème pour m'acheter des nuisettes "à bonnet". Je fais du 85 E, un tour de taille S'et j'aime beaucoup acheter mes nuisettes dans des boutiques de lingeries telle que Darjeeling. Cependant, cela fait plusieurs temps que je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages