Histoire vécue Apparence - Beauté > Chirurgie esthétique > Autres      (168 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le déroulement de ma chirurgie maxilo-faciale...

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo 24 ans
Mail  
| 708 lectures | ratingStar_148578_1ratingStar_148578_2ratingStar_148578_3ratingStar_148578_4

Dimanchearrivée à la clinique vers 17H avec mon chéri, comme il ne peut pas rester avec moi, je suis quasi en pleurs dans la salle d'attente à attendre mon tour… je règle les papiers et monte seule dans ma chambre (chambre double mais yavait personne avec moi) , comme à la base javais demandé une chambre partciuliere mais que je me suis ravisée au dernier moment (trop reuch) , on me dit que ma chambre double est provisoire et que je bougerai le lendemain dans une autre chambre doubleA 19H, j'engloutis mon dernier repas solide avant un bail, la peur au ventre, et je commence a flipper grave, je suis a moitié en pleurs en pensant a ma mere, heureusement, j'ai du monde qui m'apelle, ça maide a tenir le coup… Ensuite douche betadinée puis je RECLAME mon cachet magique a linfirmiere qui netait pas au courant (ça, j'ai trouvé ça abusé quand meme) , jinsiste que sans ça je peux pas dodo et que lanesthesiste men a prescrit un, et elle revient une heure après avec le précieux médoc, une fois que je le prends je me sens déjà mieux et je m'endors devant la tv… mon opé est prevue à 10H le lendemain LUNDIje me leve plutot zen comparé a la veille, je suis a jeun depuis minuit, je prends ma douche bétadinée, je revêts la super blouse bleu marine chirurgicale et j'attends en discutant avec la nouvelle arrivante de la chambre… on m'installe dans un brancard et hop départ pour le bloc. Quand j'y entre, je m'attends a ce qu'on fasse le décompte pour m'endormir comme dans les films mais rien du tout, j'ai juste eu le temps d'apercevoir mon chir et HOP GROS TROU NOIR, je sais pas comment ils ont fait, j'ai rien vu venir !!! Je reprends légèrement conscience dans le brancard, je crois que l'opé na pas commencé mais je sens une petite gêne dans la gorge, comme une angine naissante, et je comprends que je me suis fait opérée. A 15H, je suis dans ma chambre, et je comate toute lapres-midi, la sonde est là, n'est pas très agréable mais je suis tellement dans les vappes qu'elle ne me gêne pas plus que ça !!! J'insiste sur ce point là ! 15H30 je vois ma tribu autour de moi, j'essaie d'ouvrir un oeil, de sourire, on me fait des compliments, on me dit que j'ai retrouvé mon visage d'enfant, ma soeur me dit "pourquoi t'as un pansement sous le menton ? ", je comprends alors qu'on ma fait la génioplastie. (c'était pas sûr au départ) Puis ce ne sont que des allers-retours des aide-soignants pour me prendre la tension, température, changer ma perfusion etc, je ne me souviens pas beaucoup de ce qui se passe… Vers 22h, on menleve la sonde, cest pas très agreable mais bon, on est bien sans aussi, là, je me rends compte que j'ai GRAVE ENVIE DE PISSER avec les perf de sucre et d'antibio, et je fais signe à l'infirmier que je veux aller aux waters, il m'aide à me lever, c'est chaud j'étais à POIL sous ma petite robe bleue lol, il a failli tout voir, il m'accroche la perf dans les toilettes et me laisse faire mon pipi QUEL SOULAGEMENT !!!! Je vous jure j'ai bien fait pipi pendant 5 minutes. La nuit après j'y suis allée toute seule et le matin quand je demande à linfirmiere de m'aider à y aller, elle me propose le bassin, je REFUSE CATEGORIQUEMENT, elle me dit "vous pouvez pas vous lever mademoiselle", cest là que je lui dis que j'y suis allée toute seule la nuit, elle est CHOQUEE et me fait grave la morale. Je fais un deal avec elle : si j'ai envie d'y aller, je ne ferais pas dans le bassin mais je lui sonne les cloches… Précision : j'ai vomi UNE SEULE FOIS mais c'etait hardcore, c'était une heure après le retrait de la sonde, j'ai appelé linfirmiere avec le bouton special la nuit et elle est venue me rassurer et me caresser les cheveux et me changer les draps (le personnel est un amour franchement). Après avoir vomi je me sens BIENNN et je dors presque bien pendant toute la nuit. MARDIL'infirmière débarque vers 8H30 et après m'avoir fait la morale sur le pipi clandestin, elle sert le petit déjeuner : compote, fromage frais sucré, lait chaud et brique de jus de fruits, j'essaie de boire mais j'ai archi pas faim, je ne bois que la moitié dun bol. Puis elle me donne les consignes : se laver au bain de bouche après chaque repas, ne pas se moucher !!! , se mettre les gouttes dans le nez 3 fois par jour et boire de l'eau très souvent pour faciliter la déglutition et dissiper tous mes maux de gorge dûs à la sonde.Après, une sorte de routine s'installe : j'ai des visites de proches, les repas qui arrivent, je me fais des brins de toilette de temps en temps avec HEXTRIL, ma petite brosse à dents d'enfant et mon brumisateur. Le chir et l'anesthesiste passent une fois par jour pour me rassurer. Mon gros souci, c'est les maux de gorge suite à l'intubation et la sonde, j'ai beaucoup de mal a déglutir.Je commence à gonfler un peu mais rien de trop choquant. MERCREDIje me lève carrement plus gonflée !!! Je suis deg !!! J'ai laissé tomber les glaçons car l'anesthesiste m'a dit que ça faisait peanuts, par contre, je me venge sur l'arnica. Je me prépare pour ma radio (opération FOUS TA CAGOULE BIG UP ROZ) et je prends l'ascenseur avec d'autres personnes qui se sont fait opérées du nez ou du menton mais je suis de loin la plus SPECTACULAIRE lollllllll, et franchement, jéai grave pensé à vous là, mais bon, les gens calculent pas trop, cest surtout l'amour propre qui en prend un coup sinon, je me terre dans ma nouvelle chambre double (ou je suis seule encore seule lol j'ai bien fait de pas prendre de chambre particuliere, imaginez la carooootte !!!! ) Sinon, j'ai pas très faim, et je commence à être soulée des compotes et fromages frais, j'ai grave envie de salé en faitLe soir, je m'endors très stressée à lidée de sortir le lendemain comme je suis de plus en plus gonflée et que j'ai pris mes marques dans ma chambre, j'appréhende le retour à la maison et à la fois je suis pressée. Je me reveille plusieurs fois, bizarrement cest vraiment la première nuit après le retrait de la sonde où j'ai le "mieux" dormi… JEUDIRéveil, mon chir débarque à 8H30, m'explique vite fait ses dernières recommandations, tente de m"expliquer comment changer les élatiques (j'ai rien capté ! Lol) et ensuite, je fais ma toilette, range mes affaires, appelle mon mec, je vais signer mes papiers de sortie et me revoila chez moi.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


148578
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Topic des rhinos tome 5

image

Je rebondis sur : " peur de ne pas se reconnaître " il paraît que ça arrive, d'ailleurs Liloony ressent ça parfois… Perso je n'avais pas du tout envie de me reconnaître justement tellement ras le bol de mon nez bossu !!! Je voulais un...Lire la suite

Am en 2012/2013 besoin de conseil et de papotages lol

image

Coucou les filles. Morgane : au niveau morpho je fais le même poids que toi mais avec quelques centimètres en moins : 1m68 .. Je voulais un bonnet C qui fasse naturel, le chir m'a posé des prothèses anatomiques de 350cc sous muscle et j'ai plutot...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages