Histoire vécue Apparence - Beauté > Épilation > Autres      (336 témoignages)

Préc.

Suiv.

Epilation bras et visage

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 453 lectures | ratingStar_10140_1ratingStar_10140_2ratingStar_10140_3ratingStar_10140_4

Sourire… J'ai l'impression de me lire il y 6 mois !

Pour ma part, ce sont les bras qui y sont passés après moultes hésitations !

Poils moyens/foncés qui faisaient que chaque été mamère me demandait si je les rasais ! (ce qui n'était pas le cas).

J'ai fait une épilation à la cire en institut et la demoiselle m'avait aussi dit que "si on commence les bras, il faut continuer tout le temps."

Perso, je réponds que non.

J'explique : en fait les premiers temps de la repousse, comme le poil est court il a tendance à pousser raide ; ce qui rend la chose désagréable.

Mais une fois la longueur plus grande, il se recouche normalement sur le bras ; ni plus, ni moins épais en ce qui me concerne.

Après repousse, je n'ai pas non plus remarqué moins de poils (alors que c'est le cas sur les jambes pour moi).

J'ai fait mon épilation le 4 décembre et je n'y suis pas retournée depuis (manque de temps) mais j'y retournerai sans appréhension désormais.

(Et crois-moi, j'ai super hésité tout comme pour la lèvre que j'épile depuis très régulièrement à la cire).
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


10140
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pilosite plus qu'excessive - epilation

image

C'est bien la seul épilation que j'ai pratiqué moi même (aux jambes) autant dire que c'est une catastrophe, en effet la douleur est juste insupportable (pour preuve il m'a fallu plusieurs jours pour avoir le courage de tout finir, molets puis...Lire la suite

L'epilation du mailllot

image

Les poils pubiens ont leurs rôles à jouer, laissez les tranquilles. Non obstant les considérations esthétiques, le fait de se raser le pubis, autant les femmes que les hommes d’ailleurs, induit des foyers infectieux propices à la multiplication...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages