Histoire vécue Apparence - Beauté > Épilation > Autres      (336 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai un problème d'hyperpilosité

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 738 lectures | ratingStar_65745_1ratingStar_65745_2ratingStar_65745_3ratingStar_65745_4

Pendant plusieurs années j'étais sous androcur et une pillule. Normalement la pilosité aurait due disparaitre apres arret du traitement… mais comme on peut l'imaginer ça m'est resté.

Aujourd'hui je suis sous androcur (etrange vu l'effet que ça m'a fait) et provames, depuis un an maintenant ; qqs poils ont décidé de tomber mais pas grande différence. De plus on a decouvert que j'avais une maladie homonale (dont une partie serait héréditaire et l'autre… personne ne sait, je me demande si c'est ps le fait d'avoir pris la pillule dès 13 ans pour regler des problèmes d'acné) donc le traitement est à vie et si je désire un enfant il se peut que je ne puisse pas, sinon passer par une stimulation hormonale…

Bref quand on apprend ça à 18 ans.

Je me demande souvent si les medecins reflechissent avantde prescrire ces medicaments, car mon premier bilan hormonal je l'ai fait il y a un an (pour savoir quel traitement prendre pour lutter contre la pilosité) sinon de 13 à 17 je n'en ai pas eu (maintenant j'ai 21 ans je ne sais pas si je peux avoir recours au laser etant mate de peau…).
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


65745
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pilosite plus qu'excessive - epilation

image

C'est bien la seul épilation que j'ai pratiqué moi même (aux jambes) autant dire que c'est une catastrophe, en effet la douleur est juste insupportable (pour preuve il m'a fallu plusieurs jours pour avoir le courage de tout finir, molets puis...Lire la suite

L'epilation du mailllot

image

Les poils pubiens ont leurs rôles à jouer, laissez les tranquilles. Non obstant les considérations esthétiques, le fait de se raser le pubis, autant les femmes que les hommes d’ailleurs, induit des foyers infectieux propices à la multiplication...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages