Histoire vécue Apparence - Beauté > Épilation > Autres      (336 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'épilation totale

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 512 lectures | ratingStar_63558_1ratingStar_63558_2ratingStar_63558_3ratingStar_63558_4

Pour des raisons d'hygiene on m'a toujours dit de laisser les poils des levres qui servent de barriere aux agressions extérieures… comme les poils du nez, les cils, les poils de la foufoune ont un interet…

Mainteant personnellement je trouve plus agréable pour moi et pour mon homme d'avoir les levres sans poils donc j'opte pour soit : l'épilation totale soit un petit carré sur le pubis.

J'entretiens régulierement pour MOI avant tout mais lorsque je vais chez le gygy (comme cet aprém par exemple) ben je prends soin de faire un entretien rapide… (et ma gygy est une femme) non pas que je trouve les poils sales mais comme je me lave les dents pour aller chez le dentiste, je m'epile sous les bras pour mettre un debardeur et ben je me fais le maillot pour allez chez le gygy.

Mainteant pdt ma grossesse j'ai eu un accident de voiture et j'ai pas vraiment eu le tps de me "préaprer" avant d'être completement mise a nue les jambes ecartée… Ben j'etais pas plus génée que ça hein… On choisi pas non plus de s'epiler les jambes avant de s'en casser une…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


63558
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pilosite plus qu'excessive - epilation

image

C'est bien la seul épilation que j'ai pratiqué moi même (aux jambes) autant dire que c'est une catastrophe, en effet la douleur est juste insupportable (pour preuve il m'a fallu plusieurs jours pour avoir le courage de tout finir, molets puis...Lire la suite

L'epilation du mailllot

image

Les poils pubiens ont leurs rôles à jouer, laissez les tranquilles. Non obstant les considérations esthétiques, le fait de se raser le pubis, autant les femmes que les hommes d’ailleurs, induit des foyers infectieux propices à la multiplication...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages