Histoire vécue Apparence - Beauté > Épilation > Autres      (336 témoignages)

Préc.

Suiv.

S' il fallait choisir : aimer ou être aimer ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 10/02/11 | Mis en ligne le 27/04/12
Mail  
| 200 lectures | ratingStar_247401_1ratingStar_247401_2ratingStar_247401_3ratingStar_247401_4
La ballade effrénée, d'un couple de poux amoureux et très épris ! … Monsieur et Madame Pouxapoils se sont mariés en cette fin d'été… ils se promènent sur une tignasse de poils clairsemés ! C'est la belle saison… pour immigrer, ils viennent de consommer leur mariage ! Quelle aubaine pour faire naître le fruit de nos amours ? A cet instant, nous cherchons un nouveau nid à poils ! - Mon amour, surtout pas sur la tête d'un chauve ! T'y penses pas, s'écria Madame, nos pouxtons auront froid ! - C'est où tu veux alors, ma chérie ! - Sur une tête cabossée ? Veilles, a ce qu'ils y aient des poils ! - Il y en a t-ils… des poils ? - Bien sûr, mon chéri… les petits pourront y faire du. Toboggan !! - Ma préférence, des beaux poils frisés… ils tiennent chauds… des blonds… les petits pourront y jouer à cache - cache ? - Tu crois, ma puce adorée ? - Certainement… nous pourrons croître et nous multiplier, mon doux pou, que j'aime ! - Va pour une belle petite tignasse blonde et frisée, si c'est ton choix, il sera le mien ! - Tu sais que je t'aime ! - Bien sûr mon amour ! Moi aussi ! - D'accord, nous allons quitter cette ciboule un peu dégarnie… - Es-tu prête pour le déménagement, Madame Pouxapoils ? - Me voilà prête, Monsieur Pouxapoils ! - Attention… A mon signal tu bondis avec moi… mon pou d'amour, Il n'est pas question que je te perde… je suis trop proche de la naissance de nos pouxtons ! - Promis ma petite puce, chérie ! - Continues ton repérage, tu m'as bien promis une tignasse abondante, blonde et frisée ? - Chérie, je sauterai comme je peux… à mon signal tu t'accroches. - Tu sais bien que je n'ai pas de parachute ? - Mais, si… cherches une dame chapeautée ? Mon chéri ! - Quoi ? En cette saison ? - Ou un bob, qui protège du soleil ! - C'est facile à dire ! - Là, regardes… le marin à la casquette, t'as vu la tignasse de poils blonds et la barbe ? Il y a de quoi rester toute notre vie ! - T'as vu les poils ? - A l'abri, sous la casquette, les petits auront encore plus chaud… - Attends-moi… un… deux… trois… sautes ! - Trop tard… - Madame Pouxapoils… la voilà seule ? - Monsieur Pouxapoils… tente de faire des signes ! - Il faudrait que le marin se retourne d'un pas… - Approches-toi ! - Comment veux-tu que je fasse ? - Pas la peine de crier… personne ne t'écouteras… - Mon amour, que vais-je faire sans toi ? - Piques le marin sur le bord de l'oreille… - Il se grattera… je tenterai de sauter sur le col de sa chemise… peut-être sur le rebord de la casquette ! - Bonne idée, ma chérie ! - Tentes ! Sois courageux ! Accroches-toi !! Sautes, mon chéri ! - A force d'idées… tu vois !! - Nous voilà enfin réunis ! - Ma chérie ? Que ferais-je sans toi ? - Mon chéri, mon pou d' amour… sans moi, tu aurais atterri sur la tête d'un chauve… sans poil ? Monsieur et Madame Pouxapoils sont heureux d'avoir atterris ! Trêve de plaisanterie… nous voilà installés ! Quelle expédition ! Après une brève séparation, nous nous reposons ! Nous avons eu si peur d'être séparés à tout jamais ! Maintenant à l'abri sous la casquette du marin… bien au chaud en attendant l'arrivée de nos pouxtons, nous explorons les lieux ! A vue de nez, nous éviterons les poils des oreilles… pas très propre ce marin ! Par contre, la barbe semble proprette… quoi que… cette odeur du tabac bon marché de sa pipe… elle empeste ! Il aurait pu choisir du Clan ? Non ? … Pas de soucis, le crâne très poilu nous suffira ! Notre seul espérance ? Qu'il ne se lave pas trop souvent les poils… Il y a des shampooings très odorants, qui sentent bon la fleur, l'oeuf, des fruits de toutes les espèces… ils ne savent plus quoi inventer…d'autres un peu plus acides… oui, c'est tout un art de rester accroché ! - Ceux que nous détestons par dessus tout c'est… les anti-poux ! Non, pas qu'ils nous fassent tousser… mais ils nous étouffent et nous font crever ! -Ceux-là, ils nous font déménager, oui, oui, bien sur, si nous arrivons à survivre ! Nous tenons à vous préciser, qu'en cette période de rentrée scolaire, notre espèce les poux, sommes à la recherche de belles petites têtes de poils de toutes les couleurs… mais, nous avec notre expérience, nous les évitons ! Les mères de ses chérubins, peignent… dépouxent… à longueur de bains et de douches ! Les pauvres… ils ont beau hurler… pour seule réponse : - "Reste tranquille" - tu as plein de poux… et des lentes ? - Plein la nuque ! Eh, oui, c'est notre endroit favori ! Nous, nous ne maltraitons pas nos pouxtons à coups de shampooing anti-poux comme elles ! Nous avons des coeurs peut-être plus sensibles ? Nous les poux, n'avons pas de grands besoins ! Nous nous contentons d'explorer les poils, nous cacher au plus prêt du cuir chevelu… notre pitance ? Aucune course à faire… nous nous satisfaisons de sucer le sang du crâne… d'un coin à l'autre dans l'immense forêt de poils ! - Notre seul souci, les ongles ! Celui a qui appartient la tignasse… et se gratte… il nous arrive de l'échapper belle !! Ecrabouillé comme un vulgaire pou ! …c'est légitime me direz vous ? … je suis d'accord avec vous ! Madame Pouxapoils est heureuse ! Elle va très bientôt pondre ses pouxtons ! Quel bonheur d'avoir déniché cette nouvelle tignasse pleine de poils. Trois jours après notre aménagement… Monsieur Pouxapoils entendit un étrange cri à l'opposé du crâne : - Aie… aie, criait Madame Pouxapoils ! - Que se passe t-il ma chérie ? - Mon pou d'amour… je pense que c'est le moment… nos pouxtons ne vont pas tarder à voir le jour ! - Ma chérie… saurais-tu encore descendre jusqu'à la nuque ? - Je crois, mon chéri… mais d'abord… tu écarte la grosse touffe de poils, là juste devant moi… tu me fais une ouverture, il ne me restera plus qu'à me laisser glisser ! - Il se précipita pour préparer la glissade ! - Attends, chérie, que je sois au bout des poils, afin que je puisse te retenir ! - Il serait dommage de tomber dans la soupe du marin ! - Mon pou d'amour, que d'attentions… mais là… je souffre… aie… aie… !! - Tu écartes encore cette petite touffe de poils et je pense qu'enfin tu pourras admirer… nos pouxtons ! - Houf ! En voilà combien ? - Mon chéri… impossible à compter… mais, je t'avoue : tu peux dire que tu es costaud… c'est la première fois que j'en ponds autant !!! - Ma chérie, quelle bonheur ? - Ils ont tous trouvés des poils pour s'accrocher ! - Eh oui, te voilà père de famille, mon pou d'amour ! - Sois prudent, mon pou chéri… tout comme toi je suis heureuse… mais, c'est dimanche ! - Dimanche ? Où est le problème ? Ma puce chérie ? - C'est le jour que le marin prend sa douche, donc il se lave les poils ! T'y avais pas pensé ? - Ne te soucies pas d'avance, mon amour ! Accroches-toi à mon bras, ne sommes nous pas mari et femme ? Pour le meilleur et le pire ? - Je t'aime mon pou d'amour ! Monsieur Pouxapoil a la grande tristesse de vous annoncer le décès de Madame Pouxapoil. Il y a quelques jours, nous avons commis l'imprudence de vouloir nous accrocher à la barbe du marin, déjà lavée et proprette ! Grave erreur, nous aurions dû faire un petit effort et nous réfugier dans les poils des oreilles, malgré les croûtes. Comme vous le savez sans aucun doute, les poux ne se promènent que sur des poils et des crânes bien propres et nets ! A force de croire, que le marin ne se laverait pas trop, ma chère épouse s'est noyée dans la mousse de son shampooing ! Il a suffit d'un stupide éternuement… il avait les narines pleines de mousse… il l'a projeté tellement loin… que je n'ai jamais pu la retrouver. Elle s'est peut-être noyée dans son verre de vin… il l'a peut-être avalé ? Il boit pas mal, un jour j'ai fais une tentative… en y mettant une patte et la siroter… Vous ne pouvez pas vous imaginer… j'ai subi les foudres de guerre de Madame Pouxapoils. Elle s'est mise à me traiter de. " sale poivrot ". Une scène pareille pour "une pointe de bic" de pinard ? Franchement, je commençais à m'ennuyer… Madame se refusait… prétextant ne plus vouloir de pouxtons ! Me voilà seul… avec mes pouxtons qui après avoir été "lentes" sont devenus des poux costauds ! Malgré mon chagrin, j'ai décidé de les laisser seuls. Ils sont restés indifférents… aussi ingrats que vos adolescents ! Leur mère n'étant plus là, ils n'ont plus besoin de personne et sont devenus tellement costauds, que le plus grand nombre a déjà déserté la casquette du marin… si pas même… qu'ils ont déjà refaits des pouxtons ailleurs ! Je vous le dis, les poux c'est une race… précoce et fertile… J'attends avec impatience de faire la rencontre de ma future… L'avenir étant incertain… je vais aller noyer mon chagrin dans le verre de vin du marin… J'eus à peine trempé ma patte avant…le marin mort bourré m'avala d'un seul trait ! … Petite nouvelle à poux et à poils créée par Ile de Bornéo.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


247401
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pilosite plus qu'excessive - epilation

image

C'est bien la seul épilation que j'ai pratiqué moi même (aux jambes) autant dire que c'est une catastrophe, en effet la douleur est juste insupportable (pour preuve il m'a fallu plusieurs jours pour avoir le courage de tout finir, molets puis...Lire la suite

L'epilation du mailllot

image

Les poils pubiens ont leurs rôles à jouer, laissez les tranquilles. Non obstant les considérations esthétiques, le fait de se raser le pubis, autant les femmes que les hommes d’ailleurs, induit des foyers infectieux propices à la multiplication...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages