Histoire vécue Apparence - Beauté > Épilation > Autres      (336 témoignages)

Préc.

Suiv.

Se réapproprier son corps

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 369 lectures | ratingStar_78960_1ratingStar_78960_2ratingStar_78960_3ratingStar_78960_4

Je crois que beaucoup de femmes ont besoin de se réapropprier leur corps, y compris leurs poils, pour sortir de la dictature patriarcale qui leur dicte comment elles doivent être ! Sarah, ton message m'a aussi beaucoup touché, et tu as 100% raison quand tu parles de mysoginie sociale !

Le sang menstruel est souvent encore considéré comme impure, le cliroris est dans certaines cultures excisé pour anéantir tout désir sexuel chez la femme, en France, on interdit symboliquement à la femme de garder les poils que la nature lui a offert ! Certains considèrent que le clitoris est un organe masculin, tout comme certains considèrent que les poils sont l'apanage de l'homme ! En 2004!!! Tout cela s'inscrit dans l'inconscient collectif, et les personnes qui trouvent qu'une femme avec ses poils est répugnante, sont incapables d'en expliquer les raisons ! Cela fait partie de la mysoginie ambiante comme tu le dis Sarah !

Je comprends ton dégoût face à cette société, moi aussi j'ai de sacrés coups de déprimes quand je me sens dévalorisée dans ma nature féminine !
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


78960
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pilosite plus qu'excessive - epilation

image

C'est bien la seul épilation que j'ai pratiqué moi même (aux jambes) autant dire que c'est une catastrophe, en effet la douleur est juste insupportable (pour preuve il m'a fallu plusieurs jours pour avoir le courage de tout finir, molets puis...Lire la suite

L'epilation du mailllot

image

Les poils pubiens ont leurs rôles à jouer, laissez les tranquilles. Non obstant les considérations esthétiques, le fait de se raser le pubis, autant les femmes que les hommes d’ailleurs, induit des foyers infectieux propices à la multiplication...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages