Histoire vécue Apparence - Beauté > Épilation > Techniques d'épilation      (370 témoignages)

Préc.

Suiv.

hirsutime, hyperpilosité, quelqu'un à une solution?????????

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1217 lectures | ratingStar_63433_1ratingStar_63433_2ratingStar_63433_3ratingStar_63433_4

Bonjour,

 

Je souffre moi-même d'hirsutisme très marqué depuis l'adolescence, et ce n'est effectivement pas facile à vivre (seins, ventre, cuisses) … Pourtant ce n'est pas une affection rare : j'ai lu qu'elle toucherait 1% des femmes. Mais il est vrai qu'il est très difficile d'en parler ; longtemps je n'osais l'avouer à personne. Chez moi, c'est de famille : cela touche beaucoup les personnes ayant des racines vendéennes.

 

J'ai pris Androcur des années, avec des effets secondaires assez lourds ; seul le laser m'a permis, enfin, de passer à Jasmine.  

 

Mon expérience m'a appris qu'à l'arrêt d'Androcur, les choses peuvent être pires qu'auparavant, tout le système hormonal étant déréglé, alors méfiance !

 

Par contre, un souci n'a pas été évoqué ici : le coût de certains traitements. En effet, personnellement je n'ai jamais pu me faire rembourser l'aiguille électrique ou le laser. A l'adolescence, j'ai donc subi quelques séances à l'aiguille électrique sans anesthésie : ne le faites jamais ! De plus, cela n'a pas fonctionné, mais peut-être la dermato n'était pas très efficace, je ne sais pas. En tous les cas, j'ai dû arrêter rapidement car mes parents ne pouvaient plus suivre financièrement et que nous avons appris qu'il existait Androcur. Ensuite, malgré les effets secondaires (dont des mastoses -si je ne m'abuse, le nom des boules dans les seins, suivies pendant trois ans en centre d'oncologie) , j'ai dû attendre mon prêt étudiant (qui ne servait pas à ça, mais tant que j'y étais j'ai emprunté un peu plus) pour démarrer le laser, que j'ai arrêté quasi-aussitôt quand je n'ai plus eu de financement… Je me demande où est la logique financière du système : les effets secondaires de l'Androcur ont coûté bien plus cher à la Sécurité Sociale que le laser ! Je voulais soulever ce lièvre.

 

Sinon, j'ai appris à mieux m'accepter avec le temps. J'aborde ce problème même avec mes amis proches, et aucun ne m'a jamais considérée comme un monstre : nul n'est parfait de toute façon !

Alors, courage, et surtout faites-en sorte que cela ne tourne pas à l'obsession, même si on se voit tous les matins dans le miroir, on a le droit de vivre comme on est. Ne scotchez pas sur le duvet ou les poils fins qui vous restent sous ou après traitement, sinon vous déprimerez toute votre vie, alors qu'il n'y a pas de quoi.

 

Dyloe.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


63433
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je n'arrive pas a m'epiler a la cire! - epilation

image

Coucou ! Ton message m'a fait sourire puisque jusqu'à il n'y a pas très longtemps je me reconnaissais dedans. J'ai testé presque tous les types d'épilations et à chaque fois je revenais à la cire chaude que je trouve la plus efficace si elle...Lire la suite

Rasage poils maillots & aisselles... - epilation

image

Bonjour les filles ! Voilà j'ai des soucis qui sont certainement le cauchemars d'autres filles comme moi… Ralala les poils on s'en passerais bien ! Cela fait plusieurs temps que je m'épile au rasoir les poils disgracieux et gênants du maillot...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages