Histoire vécue Famille - Enfants > Accidents domestiques      (200 témoignages)

Préc.

Suiv.

Brûlure avec cloque importante, requête!

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-medecine-ccm
Mail  
| 1143 lectures | ratingStar_262664_1ratingStar_262664_2ratingStar_262664_3ratingStar_262664_4
Je viens de vivre une expérience douloureuse en ce début d'été et je souhaite vous laisser mon témoignage afin de prévenir et de rassurer ceux qui seraient dans mon cas. J’ai moi-même, cherché des infos sur les forums pour me rassurer et c’est aussi pour cela que je publie ce post. Après une journée à la plage sans protection pour la peau (oublie et manque de vigilance et peut-être aussi inconscience) j'ai été brulé au deuxième degré. Comment ça c'est passé : Dans la journée, tout va bien, la peau n'a même pas rougie, le vent a supprimé la sensation de brulure. Après la douche sur la plage le corps est devenu rouge écrevisse. En arrivant chez moi, j’ai pris un bain froid et une douche pour bien enlever le sel et j’ai commencé à sentir le coup de soleil. Le soir même quasiment aucune sensation de brulure donc je n'ai pas mis de crème, dans la nuit réveil douloureux, brulure dans tout le dos. Le lendemain matin quelques petites cloques de plasma avec des douleurs de brulures plus soutenues que pour un coup de soleil classique : application de biafine deux fois dans la journée. La nuit suivante impossible de dormir, les cloques sont apparues partout et plus grosses, certaines se sont percées (ne jamais percer les cloques pour une guérison plus rapide et moins douloureuses). A ce stade je suis allé consulter le médecin (attendez vous à la leçon de morale…). Prescription : douche puis Bétadine iodée sur tous le dos (pour éviter des infections) puis biafine plusieurs fois par jour (pour moi entre 4 a 5 fois, prévoyez 4 à 5 tubes de biafine) 3 fois par jour de l'éféralgan pour la douleur et de la patience. Bien sur, impossible d'aller au travail à cause de la douleur intenable (comportement agressif, changement d'humeurs, fatigue car impossible de dormir) et des pertes de plasma qui coule sur la peu, je suis resté sans rien sur le dos pendant une semaine ce qui a permit à ma peau de ne pas frotter et a évité les irritations. Ce que j'ai apprécié ce sont les nombreuses douches froides sachant qu'il faut se faire aider pour se laver et sécher le dos (tamponner délicatement ne pas frotter avec la serviette sinon sensations insupportables de brulures et destruction des cloques). Dans mon cas, j’ai peu dormi durant la semaine, les brulures ont durées pendant 5 jours avant de devenir supportable et de pouvoir mettre un vêtement sur la peau. Le sixième jour le dos pèle et les cloques ont séchées aucune douleur, juste des démangeaisons. A ce stade j’ai dormi durant toute la journée pour récupérer de la fatigue accumulée. Après la perte des peaux sèches inesthétique mais non douloureuse, j’en garde une expérience déroutante, angoissante et très douloureuse. J’en termine par la classique leçon, adultes et surtout enfants protégés vous du soleil avec les crème à fort indice, et surtout si vous avez oublié n’attendez pas comme moi allez directement consulter votre médecin, ce qui vous évitera l’angoisse lié à la gravité de votre cas.
  Lire la suite de la discussion sur sante-medecine.commentcamarche.net


262664
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Inceste frere soeur - relations freres-sœurs

image

Bonjour, Je consulte régulièrement un psychiatre, nous en avons parlé, c'est la première fois que je parlais de mon passé à un professionnel. Je suis sous traitement depuis quelques temps. J'ai aujourd'hui 25ans, et je consulte ce psy depuis...Lire la suite

Tentative de suicide :-( - depression, deprime, stress

image

Bonjour (enfin plutôt bonsoir) , Je m'appelle Emmanuelle, j'ai bientôt 19 ans (cet été) et j'ai fait une tentative de suicide hier soir. Je ne sais pas trop pourquoi je poste ce message mais je crois que j'éprouve vraiment le besoin de parler et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages