Histoire vécue Famille - Enfants > Accidents domestiques      (200 témoignages)

Préc.

Suiv.

Tentative de suicide :-( - depression, deprime, stress

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 07/06/13 | Mis en ligne le 30/05/14
Mail  
| 583 lectures | ratingStar_529427_1ratingStar_529427_2ratingStar_529427_3ratingStar_529427_4
Bonjour (enfin plutôt bonsoir) , Je m'appelle Emmanuelle, j'ai bientôt 19 ans (cet été) et j'ai fait une tentative de suicide hier soir. Je ne sais pas trop pourquoi je poste ce message mais je crois que j'éprouve vraiment le besoin de parler et si des personnes se reconnaissent dans mon histoire (ou pas d'ailleurs) ben, j'aimerais beaucoup avoir des conseils. Je vais essayer de ne pas être trop longue. Je sais depuis presque toujours qu'il y a une arme chez moi (elle appartient à mon beau-père) et après une énième dispute entre mes parents et moi, j'ai décidé de m'en servir. Je ne vais pas vous décrire l'heure que j'ai passé à essayer de me convaincre de tirer mais j'ai fini par le faire. Comment, pourquoi ? J'en sais rien. Je ne me souviens même pas d'avoir pris la décision de tirer (genre le déclic du 'ouais là c'est bon, plus d'hésitation je tire) et encore moins d'avoir appuyé sur la détente. Et pourtant, elle est dure cette détente, donc j'ai pas du y aller de main morte quand j'ai appuyé. Le moins qu'on puisse dire c'est que ça c'est fini en "epic fail". Je suis tombée par terre avec le recul, j'ai hurlé, mes parents sont arrivés en courant et en hurlant et… mon beau-père a très vite compris que je n'avais rien. En effet, il a remplacé ses vraies balles par des balles qui ne contiennent que de la poudre il y a quelques mois. Ce que je ne savais absolument pas. Bref résultat ? Beaucoup de larmes, une bonne brulure sur un de mes seins, un gros bleu, un peu de peau arrachée (je visais le coeur et apparemment, l'arme a fait une flamme en envoyant la poudre de la balle). Oh et j'ai tellement eu peur qu'un énorme eczema m'est venu sur les bras, le torse et le cou. Pour dire tout bêtement ce qui a pu me conduire à ça ; je ne vois plus mon père depuis mes seize ans (il ne s'est jamais vraiment occupé de moi donc j'ai coupé les ponts) et attouchements sexuels à l'âge de treize ans par le beau-père de mon ancienne meilleure amie (une seule fois mais ça a suffi à me marquer définitivement). Puis tout les truc qui en ont découlé bien sûr ; arrêt du lycée, isolement social, scarification et à ma grande honte, je me suis prostituée quelques fois (seulement avec le même homme, je n'aurais pas supporté d'en voir plusieurs). En revanche, je n'ai jamais bu (à outrance) et la drogue ce n'est pas mon truc. Moi, j'aime me réfugier dans ma chambre et ma solitude. Je ne sais pas quoi faire. J'ai pris rendez-vous avec un psy mais ce ne sera que pour le 20 juin. Je me sens seule et je vois mes parents qui culpabilisent. Je ne sais pas quoi penser de ce que j'ai fais et je ne suis pas vraiment sûre de le comprendre. Je sais que mes proches vont essayer de se montrer plus compréhensifs mais j'ai peur que ça ne dure pas et de me retrouver encore une fois seule contre tous (en tout cas, c'est comme ça que je le perçois). Qu'est-ce que vous feriez à ma place ? Je dois aller à l'hopital ? En psychatrie ? Parce que moi j'en sais rien. J'ai essayé de me suicider puis après avoir soigné ma brûlure et avoir discuté et pleuré avec mes parents, je suis allée me coucher comme après une journée normale quoi. J'arrive pas à intégrer ce que j'ai fais et je me sens vraiment perdue. Si vous avez des conseils ou envie de discuter, n'hésitez pas, ce serait vraiment apprécié.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


529427
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Inceste frere soeur - relations freres-sœurs

image

Bonjour, Je consulte régulièrement un psychiatre, nous en avons parlé, c'est la première fois que je parlais de mon passé à un professionnel. Je suis sous traitement depuis quelques temps. J'ai aujourd'hui 25ans, et je consulte ce psy depuis...Lire la suite

Blume - viol et abus sexuels

image

Blumette !!!! Chérie tu me manques beaucoup je penses souvent à toi et comme toi je me dit qu'il faut que je t'appelle mais je n'ose pas… à chaque fois c'est soit l'heure de manger soit l'heure de dodotter… Je vis en décalée dodo 3h-4h et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages